Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Opération conquête des esprits

Le sens du sacrifice émeut. La Guerre peut en devenir admirable. Recette : (1) trouver un héros jeune et sympathique, (2) louer son dévouement et sa mort altruiste, (3) assurer qu’il s’agissait de défendre les bons face aux méchants, (4) taire les horreurs que l’on a commises. Cela marche encore et toujours.

Environ 5 000 enfants et adolescents de 212 classes ont participé, hier à Pise, à la “Journée de la Solidarité” en souvenir du major Nicola Ciardelli du Régiment de parachutistes (Foudre), tué le 27 avril 2006 dans un “terrible attentat” à Nassirya, pendant la "mission de paix” Antica Babilonia. La Journée, organisée chaque année par l’Association Nicola Ciardelli Onlus créée par sa famille, est devenue, grâce ou soutien déterminant de la Municipalité (d’abord dirigée par le PD, aujourd’hui par la Lega) le laboratoire d’une grande opération – à laquelle collabore un large arc d’organismes et associations – pour “sensibiliser les jeunes étudiants à l’importance de l’engagement de chacun envers la construction d’un avenir de Paix et de Solidarité”.

L’exemple à suivre est “l’engagement consenti par Nicola en faveur des populations déchirées par les conflits, rencontrées à l’occasion des nombreuses missions auxquelles il avait participé”, pendant lesquelles il avait “touché du doigt la dévastation des guerres et les souffrances de ceux qui sont obligés de les subir, dont les premiers sont les enfants”.

Mais personne n’a raconté aux 5 000 enfants et adolescents la véritable histoire de la guerre dévastatrice déclenchée en 2003 par les États-Unis contre l’Irak, pays déjà soumis à un embargo qui avait provoqué en dix années un million et demi de morts, dont environ un demi-million d’enfants.

Personne ne leur a expliqué que, pour justifier la guerre en accusant l’Irak de posséder des armes de destruction massive, furent fabriquées des “preuves”, qui se sont ensuite révélées fausses.

Personne ne leur a dit que, pour éradiquer la résistance, l’Irak fut mis à feu et à sang, par tous les moyens : des bombes au phosphore contre la population de Falloujah aux tortures dans la prison d’Abou Ghraib.

À cette guerre – définie aujourd’hui par le ministère italien de la Défense comme “Opération Iraqi Freedom conduite par les EU pour le renversement du régime de Saddam Hussein, dans le cadre de la lutte internationale contre le terrorisme” – a participé le contingent italien Antica Babilonia. La conseillère politique de ses commandants, entre 2005 et 2006, était l’actuelle ministre de la Défense Elisabetta Trenta (Cinq Étoiles). En faisait partie le 185ème Régiment de parachutistes Folgore de reconnaissance acquisition objectifs, département de forces spéciales dans lesquels était officier Nicola Ciardelli.

Le Régiment – explique le ministère de la Défense – “opère en infiltrant des détachements opérationnels au-delà des lignes ennemies, dans des actions directes qui prévoient l’engagement d’objectifs à distance en exploitant l’armement en dotation et toutes les plate-formes de feu terrestres, aériennes et navales”. En d’autres termes, une fois la “cible” humaine repérée, elle est éliminée directement par des tireurs choisis ou, indirectement, avec un pointeur laser qui guide la bombe lancée par un avion de chasse.

Ceci n’a pas été raconté aux 5 000 enfants et adolescents qui, au moment culminant de la Journée, ont applaudi les paras de la Folgore qui descendaient du ciel sur le Ponte di Mezzo (pont sur l’Arno dans le centre historique de Pise, NdT) apparaissant à leurs yeux comme des héros de BD qui défendent les bons contre les méchants.

Le cas de Pise n’est pas isolé. Les militaires étasuniens de la base de Sigonella (Sicile) – selon Antonio Mazzeo – sont de plus en plus présents dans les écoles siciliennes où ils donnent des cours d’anglais, de gymnastique et autres. À Sigonella, où un curé de paroisse a emmené les enfants en “visite d’instruction”, et dans les bases des Pouilles ont lieu pour les lycéens des stages d’”alternance école-travail”. Des cas analogues sont enregistrés dans d’autres régions.

Ce qui est en cours est une véritable opération de conquête militaire des esprits des jeunes générations (et pas seulement celles-là). Y a-t-il des enseignants, étudiants et parents disponibles pour la contrecarrer, en s’organisant pour faire avancer, contre celle de la guerre, la culture de la paix ?

Édition de mardi 30 avril 2019 de il manifesto
https://ilmanifesto.it/operazione-conquista-delle-menti/
Traduit de l’italien par M-A P.

30 avril 2019

URL de cet article 34895
   
Même Thème
La Machine de guerre américaine
Peter Dale SCOTT
« J’avais dit du précédent livre éblouissant de Peter Dale Scott traitant de ce sujet, (Drugs, Oil and War) "qu’il faisait passer la plupart des explications journalistiques et universitaires concernant nos interventions passées et présentes pour une propagande gouvernementale écrite pour les enfants’. Son dernier ouvrage est encore meilleur. Lisez-le ! » - Daniel ELLSBERG, « l’homme qui fit tomber Nixon », auteur de Secrets : A Memoir of Vietnam and the Pentagone Papers Ce livre stimulant et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il n’y a pas de pays musulman plus intégriste que l’Arabie Saoudite (...) et pourtant c’est à la fois un ami et un pays important pour les Etats-Unis. (...) Nous ne devons nous opposer à l’intégrisme que dans la mesure exacte où nos intérêts nationaux l’exigent.

James Baker
Ministre des Affaires Etrangères des Etats-Unis, 1996


CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
97 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.