RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Opération sous faux drapeau d’Israël ?

Les événements du samedi 7 octobre ont secoué la région du Moyen-Orient et ont suscité des interrogations quant à la véritable nature de l'attaque surprise perpétrée par l'organisation Hamas contre l'État d'Israël. Selon certaines sources de plusieurs services secrets de renseignements de différents pays, cette attaque sans précédent pourrait en réalité être une opération sous faux drapeau visant à fournir un prétexte au gouvernement de Benjamin Netanyahou pour justifier une riposte contre la bande de Gaza. Cette théorie suggère également des ambitions plus vastes, notamment la création du "Grand Israël". Cependant, il est essentiel d'examiner ces allégations avec prudence et de prendre en compte l'ensemble du contexte géopolitique de la région.

L’attaque du 7 octobre a pris de nombreuses personnes par surprise, en particulier en raison de son ampleur et de sa coordination apparente. Les militants du Hamas ont tiré des roquettes sur plusieurs villes israéliennes, provoquant des perturbations majeures dans la région. Les autorités israéliennes ont réagi rapidement en lançant des contre-attaques aériennes et en mobilisant des réservistes. La situation sur le terrain reste tendue, avec des rapports faisant état de pertes humaines des deux côtés.

Les accusations selon lesquelles il s’agirait d’une opération sous faux drapeau visant à justifier une réponse militaire d’Israël sont étayées par des preuves préliminaires qui suggèrent que le Hamas aurait peut-être été incité ou encouragé par des acteurs extérieurs à mener une telle attaque. Cependant, il convient de rappeler que les relations tendues entre Israël et le Hamas ne sont pas nouvelles, et des affrontements sporadiques ont eu lieu par le passé.

La notion d’un « Grand Israël », qui engloberait non seulement les territoires actuels d’Israël, mais aussi des zones revendiquées par les Palestiniens, soulève des préoccupations majeures. Cette idée a été un sujet de controverse depuis des décennies et a souvent été rejetée par la communauté internationale. Il est important de noter que les responsables israéliens n’ont pas publiquement exprimé leur soutien à cette notion, ce qui soulève des questions sur la validité de cette allégation.

Pour l’instant, la situation au Moyen-Orient reste volatile, avec des efforts diplomatiques en cours pour tenter de désamorcer la crise. Les observateurs internationaux appellent à la retenue de toutes les parties impliquées et à la recherche d’une solution pacifique au conflit israélo-palestinien, qui dure depuis des décennies.

En conclusion, il est essentiel de continuer à suivre de près l’évolution de la situation au Moyen-Orient et de rechercher des preuves solides avant de tirer des conclusions définitives sur les motivations derrière l’attaque du Hamas du 7 octobre. Les enjeux sont élevés, et la région a besoin de mesures constructives pour parvenir à une paix durable.

URL de cet article 38959
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Thème
Israël/Palestine - Du refus d’être complice à l’engagement
Pierre STAMBUL
Entre Mer Méditerranée et Jourdain, Palestiniens et Israéliens sont en nombre sensiblement égal. Mais les Israéliens possèdent tout : les richesses, la terre, l’eau, les droits politiques. La Palestine est volontairement étranglée et sa société est détruite. L’inégalité est flagrante et institutionnelle. Il faut dire les mots pour décrire ce qui est à l’oeuvre : occupation, colonisation, apartheid, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, racisme. La majorité des Israéliens espèrent qu’à terme, les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Si vous n’avez pas suivi de près l’affaire Julian Assange, tout ce que vous croyez savoir est probablement faux."

Viktor Dedaj

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.