Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Quiconque croit à toutes ces conneries sur le Venezuela est un putain d’abruti.

#VenezuelaAidLive est la tendance sur Twitter aux Etats-Unis au moment où j’écris ces lignes, forcé à l’avant-scène de la conscience publique et dans les yeux de tous par un concert organisé par le ploutocrate milliardaire Richard Branson. Le groupe Virgin de Branson contrôle des centaines d’entreprises et rapportent quelques 21 milliards de dollars par an, dont environ cinq milliards de dollars pour Branson lui-même.

Le concert est une pure opération de contrôle narratif, conçue pour faire avancer le mensonge prouvé que le gouvernement vénézuélien exclut toute aide humanitaire pour son peuple, et le mensonge prouvé qu’il a bloqué un pont pour empêcher l’aide de passer, les deux mensonges étant actuellement promus par les médias US de masse, en dépit d’être complètement réfutés. En réalité, le gouvernement vénézuélien a reçu de l’aide humanitaire du monde entier pour aider son peuple, mais pas de l’opération de changement de régime américaine qui est si flagrante que même NPR [radio publique US – NdT] le reconnaît, et le pont sur lequel Branson a posé pour son opération de communication de ’philanthrope milliardaire’ n’a jamais été ouvert à la circulation.

Ils nous mentent à propos du Venezuela. Quiconque a accès aux médias alternatifs a accès au fait qu’ils nous mentent au sujet du Venezuela. Nous le savons de source sûre. Nous savons aussi que le Venezuela possède les plus grandes réserves prouvées de pétrole de la planète, et que malgré tous ces appels aux impulsions humanitaires de l’empire américain, l’administration Trump s’intéresse ouvertement à contrôler ce pétrole. Nous savons aussi avec certitude que l’interventionnisme américain dans les temps modernes est toujours désastreux, et jamais vraiment humanitaire. Nous savons aussi que le néoconservateur du PNAC, Elliott Abrams, qui est le fer de lance de cette initiative ’d’aide humanitaire’, a déjà utilisé l’aide humanitaire comme couverture pour armer des milices au Nicaragua.

Si vous avez accès à des médias alternatifs, vous avez facilement accès à tous ces faits. Si tous ces faits sont facilement accessibles pour vous, et que malgré cela vous soutenez toujours l’interventionnisme du gouvernement US au Venezuela, vous êtes un abruti complet.

C’est tout ce que je voulais dire. Je n’ai aucun respect pour ceux qui se joignent à Donald Trump, John Bolton, Elliott Abrams, Benjamin Netanyahu, Jair Bolsonaro, Nancy Pelosi, Joe Biden, Fox News et MSNBC pour faire avaler ce programme, et je me fiche de savoir qui se sent blessé par ma déclaration. Si vous êtes un de mes lecteurs de longue date et que vous soutenez toujours les sanctions de Trump destinées à provoquer la faim, les opérations de la CIA, la formation et la tentative d’installation du vassal américain Juan Guaidó, et la guerre de propagande effrontée contre le peuple américain crédule dans le but de renverser un gouvernement souverain, alors mes écrits n’ont servi à rien et vous n’en avez rien retiré.

Depuis que j’ai commencé ce boulot, j’ai interagi avec beaucoup de partisans de Trump qui prétendent être anti-interventionnistes et anti-neocons, mais une fois que leur président a commencé à lancer encore une nouvelle intervention de changement de régime néocon dans un autre pays riche en ressources comme Bush et Obama avant lui, ils se sont alignés comme les partisans de Bush et Obama avant eux. Demandez-leur pourquoi et ils marmonneront quelque chose de confus sur l’absence de troupes américaines sur le terrain (un point que les défenseurs d’Obama ont également fait valoir pour la Libye et la Syrie) ou sur la haine du socialisme, mais en réalité la raison pour laquelle ils soutiennent l’interventionnisme de Trump dans un autre pays riche en pétrole est qu’ils sont du bétail humain aux cerveaux remplis de mousse qui pensent ce que leur chef de tribu leur demande de penser.

Certains des électeurs de Trump ne l’ont pas fait, mais beaucoup d’entre eux si. Pour la plupart, ceux qui continuent à soutenir ce président sont au mieux silencieux sur le Venezuela, et au pire, ils encouragent activement ces conneries avec tout ce qu’ils ont.

En fait, j’ai plus de respect pour les gens qui ont toujours été connectés au récit de la CIA/CNN que pour ceux qui ne se sont pas laissés berner par les interventions d’Obama, mais l’ont été par celles de Trump. Quelqu’un qui a toujours été branché sur les grands discours sur l’interventionnisme américain en matière de changement de régime est comme un type qui a la tête dans le cul. Quelqu’un qui a vu à travers la dépravation d’Obama en Libye et en Syrie, mais qui n’a pas fait la même chose avec le Venezuela, c’est comme un type qui s’est sorti la tête du cul, puis a trempé ses cheveux dans du lubrifiant et l’a volontairement réinsérée.

Il n’y a aucune excuse pour soutenir les mensonges évidents et l’interventionnisme sociopathe de cette administration dans une nation souveraine. Aucune.

Réveillez-vous, les gars.

Caitlin Johnstone

Traduction "on a les mêmes chez nous Caitlin, on a les mêmes chez nous..." par VD pour le Grand Soir avec probablement toutes les fautes et coquilles habituelles.

»» https://medium.com/@caityjohnstone/anyonee-buying-this-venezuela-bulls...
URL de cet article 34624
   
Communication aux lecteurs
PARIS - Rassemblement pour Julian Assange (Acte V)
Samedi 27 avril 2019

Défilé nocturne - 21h - 23h - RDV Métro les Invalides

Sons & Lumières —> Lampes, Torches, Lasers, Tambours, Sifflets

A l’appel de citoyens engagés

"Pas d’extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis"

Un page de ressources sur Julian Assange
https://www.legrandsoir.info/julian-assange-prisonnier-politique-depui...

Même Thème
"L’Industrie du mensonge - Relations publiques, lobbying & démocratie"
Sheldon Rampton, John Stauber
En examinant le monde des lobbyistes, ce livre dévoile l’ampleur des manipulations pour transformer l’« opinion publique » et conforter les intérêts des grands groupes industriels. Des espions aux journalistes opportunistes, en passant par des scientifiques peu regardants et de faux manifestants, l’industrie des relations publiques utilise tous les canaux possibles pour que seule puisse être diffusée l’information qui arrange ses clients - gouvernements et multinationales, producteurs d’énergie (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La provocation est une façon de remettre la réalité sur ses pieds.

Bertolt Brecht


Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
40 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
51 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.