RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Le maire de Toulouse fait taire un compagnon de Mandela, mais...

Robert Ménard à Toulouse le lundi 18 mai

Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, celui-là même qui entend expulser de la Bourse du Travail, la CGT et Radio Mon Païs, a accordé une salle, la Salle Barcelone, 22, allée de Barcelone pour une conférence de Robert Ménard, maire de Béziers, apparenté Front national.

Rappelons qu’en mars dernier, la Ville avait interdit au même endroit la tenue d’une réunion du NPA 31, sous prétexte qu’un membre du comité BDS devait y participer. Le BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanction) se veut une réponse non-violente à l’impunité d’Israël, « jusqu’à ce que ce pays applique le droit international et les principes universels des Droits de l’Homme ».

Le militant de BDS interdit de parole à Toulouse par le maire UMP est Farid Esack, un écrivain sud-africain, un proche de Nelson Mandela avec lequel il a lutté pour le droit des noirs, un militant des droits humains, un professeur qui a enseigné dans de nombreuses universités, dont l’Université de Harvard, l’Université Xavier aux États-Unis, l’Université du Western Cape, en Afrique du Sud et la Vrije Universiteit à Amsterdam.
La conférence de Robert Ménard est organisée par l’Association « Face à Face » qui se présente comme « apolitique » et qui a déjà reçu Éric Zemmour, Frigide Barjot et bien d’autres de la même mouvance. Sa présidente et fondatrice, Marie Coquelin est l’ancienne responsable toulousaine de la Manif pour Tous.

Qui est Robert Ménard ?
C’est le maire de Béziers, élu avec le soutien du Front National, dont le directeur de Cabinet est un dirigeant du Groupe identitaire, groupe fasciste violent, c’est l’homme qui défraie la chronique en affirmant avoir dressé la liste nominative des enfants musulmans de Béziers, c’est l’admirateur avoué des tueurs de l’OAS, c’est l’homme qui regrette la suppression de la peine de mort et qui refuse de condamner la torture, c’est l’homme qui a dirigé RSF avec des dollars de plusieurs officines écrans de la CIA, l’homme qui s’est mis naguère au service des dictateurs esclavagistes du Qatar, c’est l homme dont le compagnon de la présidente du FN dit qu’il est plus à droite que le FN. C’est l’homme, soit dit en passant, qui m’a menace quatre fois d’un procès.

Notez le paradoxe : Toulouse, la cité de Jean Jaurès, interdit une conférence d’un militant anti-apartheid et donne la parole à l’homme qui a dit, à Béziers, où naquit Jean Moulin : « Je viderai le centre ville des pauvres, des maghrébins et des gitans. »

La conférence de Ménard aura lieu à 20H30 à la Salle Barcelone, 22, allée de Barcelone(1), une allée qui longe le canal, près de la place Saint-Pierre. Il serait bien d’aller y faire un peu de bruit. Ce soir, il y aura du FN, de l’UMP, des gogos et de la police. Il serait bien qu’il y ait aussi du démocrate, du républicain pour crier que Toulouse ne veut pas devenir Béziers. J’y serai.

Maxime Vivas


(1) C’est à deux pas d’un local désormais fermé, celui du Groupe identitaire qui s’était illustré maintes fois par sa violence. Le 31 mars 2012, au cours d’une expédition rythmée par des chants nazis et des slogans hitlériens, ses militants avaient fracturé le crâne d’un étudiant chilien, pris pour un arabe.

URL de cet article 28635
   

Même Auteur
Victor Hugo à La Havane
Maxime VIVAS
Victor Hugo a pris parti pour Cuba, dans des textes admirables en faveur des femmes cubaines et pour fustiger l’armée d’occupation espagnole pendant qu’en Europe il portait le fer rouge de ses vers au front de l’injustice. Le poète a su associer son talent d’écriture, ses dons de visionnaire et ses penchants humanistes pour bâtir, dans cette complétude humaine, une oeuvre par cela frappée du sceau du génie. On découvrira ici qu’avec lui, des dizaines d’autres Français glorieux ont tissé des liens (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire, car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin.

Henry Ford (1863-1947)

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
120 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.