RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Roissy est-il devenu un cimetière pour les Sans papiers ?

Sans papiers et . . . sans soutien : manif malgré tout le 15/11/2003

SANS PAPIERS en lutte coordination nationale

- Un avion d’Air France décolle de Brazzaville en direction de Roissy. Le pilote est informé 1 heure après le décollage qu’un humain est dans le train d’atterrissage. Le pilote poursuit son vol durant près de 7h et atterrit à Roissy où on découvre le cadavre. Non assistance à personne en danger ou crime raciste ?

- Deux Sans Papiers, l’argentin Barrientos et le somalien Getu Mariam, meurent au moment de leur expulsion à Roissy.

- Un Sans Papiers pour échapper aux policiers venus l’arrêter à domicile se jette de l’immeuble de son foyer et meurt.

- Slimane, Sans Papiers qui refuse d’embarquer se taille les veines et se retrouve hospitalisé.

- Des centaines de grévistes de la faim qui mettent leurs vies en danger pour des papiers à travers la France à Lyon, Montpellier, Grenoble, Lille, Mulhouse, Bordeaux etc.

- Des grévistes de la faim dont certains très sérieusement atteints qui sont expulsés des hôpitaux par la police avec la complicité de médecins et qui sont jetés sur des terrains vagues dans des crottes de chiens. Des médecins et personnels soignants dans des hôpitaux contraints de piétiner le serment d’Hippocrate et la charte du patient.

- Romain de la CNSP, des responsables de la Confédération Paysanne, de Droits Devants, de C’SUR à Calais sont traînés devant des tribunaux pour délit de solidarité. Des syndicalistes, des intermittents, pour avoir organiser des actions de résistance, connaissent un sort identique.

- L’ordonnance de 45 est révisée pour la niéme fois dans le but d’accentuer la répression et la négation du droit à l’existence légale des Sans Papiers. Révision qui tente même de s’en prendre au code du travail en criminalisant la victime Sans Papiers des patrons négriers du travail dissimulé (ce point a été retiré par le Sénat). La loi Sarkozy aggrave les lois Pasqua/Debré/Chevènement. C’est la loi la plus répressive, la plus xénophobe, la plus raciste.

- Sarkozy s’évertue maintenant à associer les gouvernements des pays d’origine à sa politique anti-immigrée. Les associer aux charters comme dans le cas du gouvernement libéral du Sénégal, les associer au fichage policier des empreintes et de l’iris (biométrie) comme cela ressort de son voyage en Algérie, les associer à la mise en place de la « notion de pays sûrs (sic !) et d’asile interne », associer tous les pays de l’Union Européenne à la mise en place de camps d’internement à la périphérie et l’instauration de la biométrie sur les visas Shengen.

- Une indignation grandissante se fait jour devant le fait qu’il semble que le pilote d’Air France ait pu continuer à voler alors qu’il était informé de la présence d’un être humain dans le train d’atterrissage. Mais au fond toute la politique de Sarkozy et de ses prédécesseurs de droite ou de gauche ne conduit-elle pas tout simplement à ces drames inqualifiables. Ces politiques objectivement conditionnent la société ou une partie de celle à l’indifférence, puis à la peur de « l’autre » et ensuite au mépris voire à le considérer comme un « ennemi ». Ces politiques montrent tout simplement que les partis républicains sont de plus en plus lepénisés. Mais le changement qualitatif avec Sarkozy réside dans le fait qu’il cherche en plus par un durcissement particulier à capter les voix du Front National pour les élections à venir (européennes, régionales et départementales).

La CNSP constate qu’un tel comportement intolérable n’est nullement surprenant aujourd’hui, car les politiques racistes, xénophobes, anti-immigrées depuis 1974 en France conduisent inévitablement à des comportements assassins de certains. Comportements qui par ailleurs sont confortés par une certaine impunité.

Objectivement habituer des policiers, des hommes et des femmes à traiter sans aucun égard pour leur droit d’humains des hommes, des femmes et des enfants parce qu’ils sont « étrangers » constitue un danger pour toute la société elle-même. En effet, « Penser que certains ne valent pas les autres, c’est le premier pas vers la déshumanisation. La première étape pour effacer l’autre, c’est d’abord de se persuader qu’il est différent. Vous savez c’est très facile d’écraser un insecte. C’est un peu plus dur de tuer un chien, c’est encore plus dur de tuer un homme. Plus on prend l’autre pour un insecte sans importance, plus il est facile de le tuer » (extrait « Des souris en enfer » de Cécile Thibaud publié dans Télérama n°2235 du 11/11/92).

Compte Rendu de la Réunion Unitaire et du Collège des Délégués Elus de la CNSP du 19 octobre 03

Organisations présentes : Collège des Délégués de la CNSP, SUD EDUCATION, GISTI, FASTI, PCF, LCR, Le RESEAU EUROPEEN (Tavolo Migranti, Kanak Attak et Kein ist illegal).

Collectifs de Sans Papiers présents : 11éme, 19éme, 91, 93, 95, le Havre, Drome Ardeche, CSP59.

Excusés : Marseille, Angoulême, Grenoble.

Constat général : - Sarkozy fait passer la loi la plus régressive sur l’immigration depuis 1945 et la mobilisation est étonnamment faible. La manifestation du 18 octobre à l’appel de la CNSP a mobilisé relativement que les Sans Papiers eux-mêmes. Le mouvement de soutien est très peu mobilisé. L’action autour du manifeste des « délinquants de la solidarité » a réuni peu de monde, à l’exception relativement des Sans Papiers. Pour le moment l’espoir né de la re-mobilisation relativement importante autour de l’affaire Romain ne s’est pas concrétisé.

Il a été signalé le danger dans un tel contexte de la division du mouvement. Le Collège des Délégués Elus a tenu à préciser le constat objectif suivant : - La division dont on parle a surgi avec l’avènement de la droite au pouvoir, principalement de Sarkozy après le tremblement de terre électoral du 21 avril 2002 et le front populaire antifasciste entre l’élection présidentielle et législative. Puis les diviseurs se sont terrés. Maintenant ils sont à nouveau réactivés alors que le pays va vers de nouvelles élections en 2004. Ce constat doit faire réfléchir l’ensemble des acteurs Sans Papiers et soutiens. La plateforme des diviseurs revendique notamment « l’ouverture du dialogue » avec Sarkozy, lequel fait adopter la loi la plus réactionnaire et s’évertue par les charters, voire la mort de Sans Papiers à terroriser les Sans Papiers en lutte. Cette plateforme est une provocation qui présente non Sarkozy, mais la CNSP comme l’adversaire à combattre.

Après avoir regretté l’absence de la majorité des partenaires associatifs, syndicaux et politiques, il a été convenu de mettre en débat le rapport entre autonomie et partenariat entre la lutte sociale et démocratique des Sans Papiers pour la régularisation globale et l’ensemble des partenaires. Il a été questionné la notion de « solidarité » : la lutte des Sans Papiers est partie prenante à part entière du mouvement social et démocratique. Est-elle vraiment une lutte d’un « corps étranger » vis-à -vis duquel doit s’exprimer la « solidarité » des autres ? ou bien est-elle une partie du tout de la lutte des travailleurs dans leur ensemble ?

Pour échanger sur toutes ces questions et dégager des perspectives communes de lutte, il a été décidé de convoquer une nouvelle réunion avec tous les partenaires de la CNSP le dimanche 30 novembre 03 à 10h à la Bourse du Travail de Saint Denis.

Sur le FSE : La CNSP, après plusieurs interventions, anime enfin un séminaire sur le thème « les Sans Papiers : Déracinés de la mondialisation, terrain d’expérimentation de la précarisation du travail et nouvel esclavage contemporain ». La lutte des Sans Papiers pour la régularisation globale est à la fois la lutte du Sud au sein du Nord et la lutte des travailleurs du Nord les plus précaires parmi les précaires en raison notamment de la négation de leur existence légale en tant qu’humain.

Une liste de partenaires européens d’Italie, d’Allemagne, d’Espagne, du Portugal, de Suisse, de Belgique a été établie pour être envoyée au Secrétariat national d’organisation du FSE. En ce qui concerne les partenaires en France, tous, associations, syndicats, partis sont conviés au séminaire de la CNSP dans le cadre du FSE.

La CNSP se propose de travailler avec la collaboration de tous les partenaires en France et en Europe sur une rencontre européenne des déracinés de la mondialisation à l’occasion du 18 mars 2004 anniversaire de la sortie de l’ombre des Sans Papiers.

La CNSP appelle à la manifestation nationale centrale des Sans Papiers le samedi 15 novembre 03 dans le cadre de la manifestation du FSE.

Fait à Paris le 19/10/03

94, rue Jean Pierre Timbaud 75 011 Paris

Tél : 06. 75. 44. 60. 02 - Fax : 01. 53. 36. 86. 38

coordnatsanspap@hotmail.com.ns

coordnatsanspap@wanadoo.fr.ns

Soutien financier, compte bancaire : CMDP N° 80187841

URL de cet article 1103
  

Même Thème
Histoire de ta bêtise
François Bégaudeau
PREFACE D’abord comme il se doit j’ai pensé à ma gueule. Quand en novembre les Gilets jaunes sont apparus pile au moment où Histoire de ta bêtise venait de partir à l’imprimerie, j’ai d’abord craint pour le livre. J’ai croisé deux fois les doigts : une première fois pour que ce mouvement capote vite et ne change rien à la carte politique que le livre parcourt ; une second fois pour que, tant qu’à durer, il n’aille pas jusqu’à dégager Macron et sa garde macronienne. Pas avant le 23 janvier 2019, date de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Dans la souffrance, la crise à Haiti offre des opportunités aux Etats-Unis. A part fournir une aide humanitaire immédiate, la réaction des Etats-Unis au séisme tragique à Haiti offre des opportunités pour remodeler le gouvernement d’Haiti depuis lontemps en dysfonctionnement ainsi que son économie afin d’améliorer l’image des Etats-Unis dans la région.

Publié sur le site de Heritage Foundation,
janvier 2010
Quelques jours après le séisme à Haiti.

Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.