RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Souscription pour le tournage d’un film sur le plus vieux prisonnier politique en Europe

legrandsoir

Grâce à une souscription lancée ici, un livre sur les Gilets Jaunes (« La rue était noire de jaune ») va être bientôt en librairie. Le Grand Soir a été pressenti pour aider de la même manière au tournage d’un film sur GEORGES IBRAHIM ABDALLAH.

Le réalisateur est Pierre Carles.

Le réalisateur. Journaliste qui a travaillé pour plusieurs chaînes de télévision, Pierre Carles s’est fait connaître en dénonçant par l’image en 1992 la fausse interview de Fidel Castro par Patrick Poivre d’Arvor. En 1995, il réalise un documentaire pour Canal+, intitulé « Pas vu à la télé » dans lequel il démontre spectaculairement les connivences entre nos journalistes et les personnalités politiques. Son reportage sera diffusé en 1996 par la télévision…belge. En 1998, son film « Pas vu pas pris », fait à partir du documentaire censuré à la télé française, sort dans les salles de cinéma. En 2019, Pierre Carles s’attaque à un interminable scandale politico-judiciaire méconnu. Par neuf fois, faisant fi de la décision du tribunal d’application des peines, le Parquet (sous l’autorité des gardes des sceaux successifs, se pliant au veto des USA) a refusé la libération et l’expulsion du prisonnier Georges Ibrahim Abdallah. Chers lecteurs, merci d’aider à la réalisation de ce film en versant votre contribution (même (...) Lire la suite »
18 
Haïti : des millions d’êtres pétris de talent ne survivent que par l’assistance humanitaire

Le paradoxe du rayonnement indigent

Erno Renoncourt

Dans certaines sociétés, le contraste est exponentiellement saisissant dès qu’on cherche à mesurer la contribution des talents des individuels de leur membre dans la performance globale de leur écosystème. Pour s’en convaincre, il suffit de projeter la somme des compétences et des succès individuels sur les murs de la stabilité institutionnelle et de la cohésion sociale de leur pays. Et on ne peut qu'être interloqué, choqué et même révolté de ne trouver aucune trace d’intelligence, aucune empreinte de performance. Un vrai rayonnement obscur tient lieu de paradoxe : le rayon projeté par le regroupement de certains organismes vivants étincelants s’étale comme une ombre diffuse et confuse ! C'est à un tel phénomène qu'on assiste en Haïti.

C’est là un cas d’espèce qui intéresserait la physique quantique. Imaginez des particules étincelantes de lumière qui deviennent obscures quand elles se regroupent pour former un faisceau convergent ! Imaginez des photons de lumière qui, en s’assemblant, rayonnent d’obscurité ! Cette étrangeté scientifique pourrait aisément porter le nom de paradoxe du rayonnement obscur ! On pourrait penser qu’un tel phénomène, s’il n’est pas du tout improbable, reste quand même très rare à observer. Sauf, si on se met à dériver dans l’espace intersidéral qui est, du reste, peuplé de bizarreries cosmiques et de mystères stellaires. Alors là, on pourrait bien, en explorant les zones sombres de l’univers, dans le vide intersidéral, découvrir les trous noirs peuplés d’étoiles qui meurent sous le poids de leur énergie sombre. Pourtant, Il en est ainsi de certaines sociétés qui se désagrègent à perte de valeurs et d’humanité en diffusant uniformément dans l’espace-temps de leur écosystème un rayonnement indigent. Cela n’a rien de (...) Lire la suite »

La vidéo complète démontre le montage politique lors de la “perquisition” du siège de la France Insoumise par le régime Macron et son appareil médiatique.

Jean Baptiste

Alors que la France Insoumise venait de révéler que l’équipe de rédaction de Quotidien avait choisi de ne montrer qu’une infime fraction de ce que son cameraman a filmé lors de la perquisition politique du siège de la France Insoumise, pris la main dans le sac Yann Barthes est obligé de publier l’intégralité de la vidéo. Une révélation qui démontre le montage très politique réalisé par la chaine. Un montage qui sert tout les jours la propagande de ce média contrôlé par le milliardaire Martin Bouygues. Une publication qui fait également tomber toutes les accusations lancées par une justice et une police politique aux ordres du régime Macron contre les parlementaires de la France Insoumise alors que doit s’ouvrir le 19 septembre le procès de plusieurs parlementaires LFI coupables d’avoir été empêchés en pleine session parlementaire d’accéder à leurs locaux parlementaires.

Nul besoin d’être politiquement en accord avec la France Insoumise pour analyser ce que démontrent ces images qui doivent alerter tous ceux soucieux des libertés démocratiques. Les images https://www.youtube.com/embed/U65CDIO03do Ce que les images montrent : Sur près d’une heure de vidéo, les images montrent et démontrent : Un groupe de parlementaires LFI accompagnés de quelques militants (une grosse dizaine de personnes) non violents et pacifiques, durant toute la durée de la vidéo. Des gendarmes se livrant à ce qui semble être des voies de faits sur des parlementaires désirant accéder à une partie non perquisitionnée d’un immeuble, invoquant des réquisitions judiciaires inexistante (tout l’immeuble serait perquisitionné alors que l’on voit des voisins aller et venir). Le propriétaire du local de l’Ere du Peuple a été empêché de rentrer dans son local perquisitionné, et ce contrairement à ce que demande le code de procédure pénale. Le procureur affirmant “l’ère du peuple n’a pas son siège ici” ! Les (...) Lire la suite »

Une juge britannique condamne Assange à la prison indéfiniment, en dépit de la fin de sa peine de prison

Oscar GRENFELL

Lors d’une audience au tribunal de première instance de Westminster vendredi matin, la juge de district britannique Vanessa Baraitser a décidé que Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, restera en prison. Ceci, malgré le fait que sa peine d’emprisonnement pour s’être « soustrait à la justice » expire le 22 septembre.

Cette décision est la dernière d’une série d’atteintes aux droits juridiques et démocratiques d’Assange par le pouvoir judiciaire britannique. Cela signifie que l’éditeur et journaliste sera détenu jusqu’au mois de février prochain pour son extradition vers les États-Unis, où il risque 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre américains. Étant donné que la procédure d’extradition entraînera probablement une longue bataille juridique, la décision de Baraitser confine potentiellement Assange à la prison de haute sécurité de Belmarsh pour les années à venir. L’affaire a été largement présentée dans les médias bourgeois comme une audience sur le cautionnement d’Assange. Un communiqué publié par le compte Twitter officiel de WikiLeaks ce vendredi a rejeté ces affirmations, expliquant que : « L’audience de ce matin n’était pas pour la liberté sous caution, c’était une audience technique. Malgré cela, le magistrat a refusé à titre préventif la libération sous caution avant que la défense ne la demande. » (...) Lire la suite »

Féminicides, fait social ? Accidents du travail, faits divers ?

Rosa LLORENS
Après Greta, après le foot féminin, les médias ont ouvert un nouveau front, lancé une nouvelle campagne : le féminicide. Impossible d’y échapper, le féminicide est partout – du moins en paroles, car, dans les faits, voyons-nous, chaque matin, nos rues jonchées de cadavres féminins ? Est-ce vraiment le problème le plus massif et le plus angoissant pour tous les Français et les Françaises ? Les Françaises sont-elles, dans la République, une population à part, menacée par l’espèce des mâles rugissants ? Ne sont-elles pas aussi des travailleuses, et, à ce titre, sujettes à un fléau bien plus présent : les accidents du travail ? Replacé dans son contexte, le « féminicide » apparaît comme une nouvelle application de la stratégie consistant à saturer journaux, radios, télés, romans (voir le dernier tome de Millenium, La Fille qui devait mourir) et on attend les films, d’un sujet promu cause du siècle, pour occulter des situations bien plus dramatiques, mais dérangeantes, comme la guerre au Yemen (combien de femmes et de (...) Lire la suite »

Robespierre, Mélenchon, le RIC et la Révolution

Fabrice AUBERT

Je participais l’autre soir à une « assemblée citoyenne » organisé par les gilets jaunes de Marignane, qui, connaissant mes « compétences politiques » m’invitent comme « intellectuel témoin ». Je n’ai pas plus droit à la parole que d’autres, mais j’ai la liberté de témoigner, avec ma « liberté de penser », au sens matérialiste du terme. La thématique du soir était le RIC.

Une soixantaine de citoyennes et citoyens étaient présents pour une discussion qui a duré plus de 2 h 30…Comme j’avais déjà réalisé un papier synthétique de 4 p sur le RIC, j’ai commencé mon introduction par Marx : « Celui qui ne connait pas son histoire est condamné à la revivre » Et j’expliquais comment finalement cela faisait 30 ans que l’on s’était politiquement endormi, laissant au pouvoir le soin de manœuvrer, détruisant pierre à pierre ce que la Résistance avait construit (C.N.R). Qu’enfin le RIC n’était pas quelque chose de neuf mais profondément inscrit dans notre Histoire, notamment avec Robespierre. Et je leur lu des passages de Robespierre… Robespierre, pas sanguinaire… Révolutionnaire : J’ai appris comme tout le monde au Lycée, que Robespierre au-delà de son surnom « d’incorruptible », était sanguinaire. Ce n’est que récemment que j’ai découvert qu’il était un Révolutionnaire au sens propre du terme. Comme le font aujourd’hui les médias, ne pouvant s’attaquer à l’analyse et aux propositions du (...) Lire la suite »
21 

Le temps des procès politiques doit cesser – Pour en finir avec le lawfare

Les signataires de l'appel

Cette tribune a été publiée dans le Journal du Dimanche du 8 septembre 2019. Plus de 200 personnalités à travers le monde l’ont signée. Retrouvez la liste des signataires sur le site lawfare.fr et au bas de cette page.

« Non, la justice ne doit pas servir d’arme de persécution politique. Pourtant c’est devenu le cas aujourd’hui presque partout dans le monde. Déjà, avec la criminalisation des lanceurs d’alerte, des syndicalistes, des militants écologistes et des participants aux manifestations interpellés arbitrairement, les droits des citoyens ont beaucoup reculé. Le maintien de l’ordre libéral coûte cher à la démocratie. À présent, un seuil est en train d’être franchi. C’est ce que l’on appelle la tactique du « ­lawfare ». Il s’agit de l’instrumentalisation de la justice pour éliminer les concurrents politiques. Le lawfare commence avec des dénonciations sans preuves, se prolonge dans d’obsédantes campagnes de dénigrement médiatique et oblige ses cibles à d’interminables justifications sans objet. Puis c’est la prison et les amendes. Le lawfare enferme les débats politiques dans les cours de justice. Pour finir, il fausse le déroulement des élections qui ne sont plus vraiment libres. Les exemples sont nombreux. Citons, en (...) Lire la suite »
31 

Les Etats-Unis contre la coopération médicale cubaine : itinéraire d’une infamie

Rosa Miriam ELIZALDE

Vous lirez ici (et sûrement pas dans les médias payants) un article extrêmement documenté sur les efforts incroyables déployés par les USA pour discréditer l’action des 400 000 coopérants cubains de la santé qui ont rempli, depuis presque six décennies, des missions dans 164 pays où ils ont contribué à sauver la vie de millions de personnes. Ces volontaires sont actuellement présents dans 67 pays.
Pour les USA, c’est mal. Il faut y mettre un terme.
Le Grand Soir

En publiant, le 17 mars 2019, un article sur les médecins cubains au Venezuela, The New York Times donnait le coup d’envoi à une nouvelle campagne de l’administration Trump, cette fois-ci contre la coopération internationale qu’offre Cuba. The New York Times n’avait pas prêté attention au travail des médecins cubains au Venezuela, alors pourtant que des dizaines de milliers y exercent depuis près de vingt ans, contribuant notablement à l’amélioration des indicateurs de santé dans la population. Le journal recourut, comme sources principales, à quelques médecins cubains qui avaient abandonné leur mission dans ce pays sud-américain et accusé le gouvernement vénézuélien d’utiliser les médecins cubains et les services de santé pour exercer des pressions sur les électeurs. José Ángel Portal, ministre cubain de la Santé publique (MINSAP), déclara sur son compte Twitter : « La mise en cause de la dignité, du professionnalisme et de l’altruisme des plus de 400 000 coopérants qui ont rempli des missions dans 164 (...) Lire la suite »

Bolsonaro et la bataille pour l’avenir du Brésil : un entretien avec Elias Jabbour

Fiona Edwards
L'élection de l'homme politique d'extrême droite Jair Bolsonaro à l'élection présidentielle brésilienne de l'an dernier a provoqué une onde de choc en Amérique latine et dans le monde entier. Quel a été l'impact des huit premiers mois du mandat de Bolsonaro ? J'ai interviewé Elias Jabbour, professeur à l'Université d'Etat de Rio de Janeiro et membre du Comité central du Parti communiste du Brésil (PCdoB) pour connaître son point de vue sur les grandes luttes qui ont lieu actuellement au Brésil. Quel a été l'impact des huit premiers mois du mandat de Bolsonaro sur le Brésil et sur la vie des Brésiliens ? Jabbour : L'impact a été très important. Jusqu'à présent, Bolsonaro n'a pas de programme pour réduire les taux de chômage élevés au Brésil. Les mouvements sociaux, les syndicats et la pensée critique sont soumis à d'énormes pressions. L'économie est en récession technique depuis le dernier trimestre. La violence policière est de plus en plus fréquente. Le Brésil est aujourd'hui un laboratoire de politiques (...) Lire la suite »

« L’injustice contre Assange illustre la crise profonde de la démocratie libérale occidentale »

Nozomi Hayase, Mohsen Abdelmoumen
Interview réalisée par Mohsen Abdelmoumen Mohsen Abdelmoumen : Votre livre très intéressant à lire WikiLeaks : The Global Fourth Estate retrace la genèse de WikiLeaks. Selon vous, WikiLeaks n’a-t-il pas été un outil révolutionnaire pour défendre le droit d’informer ? Nozomi Hayase : Je dirais que WikiLeaks est un outil qui défend le droit du public à savoir. La façon dont vous avez formulé votre question, « le droit d’informer de l’éditeur » découle du droit du Premier Amendement. Le modèle de gouvernance américain, à savoir une démocratie représentative, repose sur le mécanisme des freins et des contrepoids du pouvoir pour maintenir l’intégrité du système. Dans ce cadre, la presse joue un rôle crucial, car sans l’information du public, ce système de responsabilisation ne peut pas vraiment fonctionner. Avec la fusion des médias et la privatisation des ondes publiques, la fonction de la presse a été effectivement démantelée. Ainsi, le système politique américain est devenu un système de contrôle. Les (...) Lire la suite »

Il n’y a aucune difficulté pour payer les retraites : les vrais chiffres !

Jean BAPTISTE

C’est l’axe principal de la propagande déversée par la classe capitaliste pour s’attaquer au système de retraites : comme l’espérance de vie augmente, on vit plus vieux et il n’y aurait donc plus suffisamment d’argent pour payer les retraites. Le régime Macron ne fait d’ailleurs que reprendre quasi mot pour mot le slogan de Sarkozy déjà repris de Juppé, lui même repris… des ordres donnés par le MEDEF à travers l’Union Européenne du Capital au nom des critères de convergence de Maastricht. Ce raisonnement, qui apparait logique et simple est cependant totalement faux. Il n’y a aucune difficulté pour payer les retraites et nous allons vous le prouver.

La base du raisonnement, “on vit plus vieux maintenant qu’en 1950, donc on doit travailler plus longtemps qu’en 1950 avant d’accéder à la retraite” repose sur le principe suivant : du fait du vieillissement de la population, si on ne recule pas l’âge de départ à la retraite, les actifs deviendraient trop peu nombreux pour réussir à financer les retraites. Nous allons successivement examiner la réalité de l’évolution des chiffres du nombre d’actifs et ensuite monter pourquoi il n’y a pas de problème. La réalité des chiffres de la population et du nombre d’actifs. Là aussi il faut regarder les chiffres en face. L’espérance de vie à la naissance, c’est-à-dire le nombre années qu’un enfant né l’année considérée peut espérer en moyenne vivre, a nettement progressé depuis l’après-guerre. Toutefois cette progression marque le pas depuis la fin des années 2000. Les progrès du début de la deuxième moitié du XXe siècle sont d’ailleurs dus à la baisse de la mortalité infantile. Mais l’évolution de cette espérance de vie à la (...) Lire la suite »
14 

Langue française : « moderniser » la loi Toubon, ou la renforcer et l’appliquer enfin avec rigueur ?

Collectif

Par Georges Gastaud, philosophe, président de l’association CO.U.R.R.I.E.L., Annie Lacroix-Riz, professeur émérite d’histoire contemporaine (Paris VII), Jany Sanfelieu, certifiée de lettres classiques (89), Bernard Colovray, militant ouvrier du Livre (69), Aurélien Djament, mathématicien, militant CGT du CNRS (59), Thierry Saladin, médecin (34), Jean-Claude Houseaux, médecin (84), Vincent Flament, professeur agrégé de Lettres classiques (59), Dominique Mutel, professeur agrégé d’anglais (62), Gilliatt de Staërck, militant ouvrier des transports (22), Régis Ravat, ancien délégué de la CGT-Carrefour (30), président de l’Association Francophonie-Avenir, Michel Debray, vice-amiral, ancien président de l’Institut Charles de Gaulle .

Dans Le Figaro du 4 août, – qui est en partie consacré au 25ème anniversaire de la loi Tasca-Toubon censée protéger le français contre l’anglomanie linguistique –, le ministre de la culture Franck Riester déclare sans rire que « la loi Toubon est globalement bien appliquée » ; selon lui, il conviendrait seulement de la « moderniser » pour l’adapter aux outils informatiques modernes. Même si la bonne foi de nombre de défenseurs du français qui espèrent en cette « modernisation » est insoupçonnable, l’expérience historique doit pour le moins les inciter au doute méthodique tant il est clair que la « langue de la République » (au titre de l’article II-a de la Constitution) est harcelée, marginalisée, voire ridiculisée ; en effet, dans un nombre grandissant de secteurs d’activité culturels, économiques ou éducatifs, notre langue est la cible d’un arrachage et d’une substitution systématiques, pour ne pas dire d’un linguicideprogrammé. En outre, les « adaptations » et autres « toilettages » de la législation linguistique (...) Lire la suite »
16 

La liberté d’une société se mesure au traitement qu’elle inflige à son dissident le plus gênant

Caitlin JOHNSTONE
Ce n'est pas grâce aux médias occidentaux que vous saurez que le musicien Roger Waters est sur le point d'interpréter la chanson emblématique de Pink Floyd "Wish You Were Here" devant le bureau du ministre britannique de l'Intérieur, Priti Patel, afin d'attirer l'attention sur la persécution de Julian Assange, fondateur de WikiLeaks. Plus tôt cette année, le milliardaire Richard Branson a organisé un concert "Live Aid" en Colombie, près de la frontière vénézuélienne, dans le but supposé d'aider le peuple vénézuélien. En réalité, ce coup n'était rien d'autre qu'un stratagème pour faire avancer les récits totalement faux selon lesquels le président Maduro bloquait les ponts et refusait toute aide étrangère, et les fonds recueillis ont fini par être détournés par le groupe d'opposition soutenu par Trump et dirigé par Juan Guaido, un pantin US. Cependant, les médias britanniques se sont complètement emballés pour cette histoire. Chaque mot de cette phrase renvoie vers un article different sur le centert de (...) Lire la suite »
Un périple en Amérique latine

Chemin faisant

Jean-Luc MELENCHON

Comme on le sait, j’ai dû profondément modifier mon emploi du temps après qu’a été confirmée la possibilité de ma visite à Lula dans sa prison au Brésil le 5 septembre prochain. Pour éviter d’excessifs aller-retour avec la France dès lors que je me trouvais déjà au Mexique, j’ai dû renoncer à ma participation aux Amphis d’été de la France Insoumise et rester en Amérique. Je m’amuse des interprétations des politologues de café du commerce qui en ont déduit de tortueuses constructions stratégiques de ma part.

Mais je déplore ceux des commentaires sarcastiques qui, croyant m’atteindre, ont répandu des expressions de l’arrogance et du mépris ordinaire de certains éditorialistes pour les peuples de l’Amérique du sud. Je le regrette non pour moi, mais parce que les Mexicains qui les ont lus en ont été consterné pensant que l’esprit français valait mieux que ces tristes pitreries. Dans l’immédiat, j’ai donc réorganisé tout mon emploi du temps de cette fin de mois d’août. Le 21 août, nous avons appris par décret du président qu’une nouvelle session extraordinaire du Parlement est convoquée. Je dois donc être de retour pour le 10 septembre. Au demeurant un procès politique/spectacle m’attend le 19 et 20 septembre. Après ma condamnation, je serai sans doute moins libre d’aller et venir. Dans cette période qui précède la session parlementaire extraordinaire, je me concentre donc sur les étapes du voyage que j’entreprends pour aller et revenir de la prison de Lula. Je fais escale en Argentine et je fais le saut à travers le (...) Lire la suite »
120 
Une vidéo exceptionnelle sous-titrée

"Venezuela, le coup d’Etat manqué", le nouveau documentaire d’Ahmed Kaballo (2019) sous-titré en français

Thierry DERONNE

Le 14 août, LGS a publié la vidéo du reportage d’Ahmed Kaballo, un très bon travail, du "lourd" comme on dit chez les journalistes. Thierry Deronne avait fait l’effort de le sous-titrer en français. Bizarrement, ce document exceptionnel est un peu passé inaperçu.
Sur une suggestion de Thierry Deronne, nous le republions pour que les lecteurs du LGS, que le mois d’août avait éloignés, en aient connaissance
LGS

« Venezuela, le coup d’Etat manqué », le nouveau documentaire du journaliste britannique Ahmed Kaballo, est un antidote documenté, très précieux pour se libérer de ce que martèlent 99 % des médias depuis si longtemps. Six semaines passées sur place en 2019 à la rencontre des diverses sensibilités politiques font pivoter le regard des effets vers les causes et permettent de découvrir les invisibles du champ médiatique. Kaballo démonte les catégories du storytelling (« Etat répressif », « crise humanitaire ») et les stratagèmes étasuniens. Il décrit la violence exercée par les insurrections de l’extrême droite contre les personnes identifiées au chavisme. Le réalisateur révèle également les grandes occultations journalistiques, comme les ressorts de classe et de race qui propulsent un processus de changement que nombre de vénézuélien(ne)s continuent d’appuyer. "Pendant mon séjour, j’ai rencontré beaucoup de gens qui luttent contre de sévères sanctions économiques, formellement condamnées par les Nations Unies (…) (...) Lire la suite »

Greta Thunberg : l’histoire d’une hystérie collective

M. Mondialisation

Difficile de l’éviter, Greta Thunberg est dans tous les esprits. Il n’y a plus un jour sans que son nom n’apparaisse sur nos écrans, pour l’encenser, lui donner la parole ou la critiquer vivement. Par la force des choses, la jeune fille au profil singulier est devenue un symbole de notre temps. Et comme pour tout symbole popularisé à l’extrême, elle est suspectée de prendre part à une vaste et obscure machination gauchiste, mondialiste et/ou capitaliste, selon les affinités politiques. Comment Greta Thunberg est-elle devenue ce punching-ball des réactionnaires français ? Édito.

Début 2018, Greta Thunberg était encore une jeune inconnue. Tout s’emballe quand elle remporte un concours d’écriture qui sera le déclencheur de son histoire. Son intelligence avancée pour son âge et sa capacité à exprimer ses idées de manière limpide ne laisse personne indifférent. Passionnée depuis sa jeunesse par la tournure tragique que prend notre civilisation, Greta décide de consacrer son temps à la cause climatique et environnementale, comme nombre d’activistes le font à travers le monde. À l’aide de diverses personnalités et ONG, elle est d’abord popularisée sur les réseaux sociaux avec des publications qui deviennent virales, et ce en dehors des médias dominants. C’est seulement ensuite que les mainstreams vont repérer cette personnalité unique et la médiatiser à leur tour. Du début jusqu’à aujourd’hui, Greta Thunberg garde une ligne directrice intacte : parler de l’urgence climatique au regard du consensus scientifique en s’adressant directement aux institutions et aux personnes qui les dirigent. À (...) Lire la suite »
65 
Parlons (Inter) Net
Macronou-Machiavelou à Bobigny

En octobre 2018, le pouvoir macronien réquisitionne 100 magistrats et policiers pour 17 perquisitions simultanées dans le pays, visant le domicile de Jean-Luc Mélenchon, ses collaborateurs et anciens-collaborateurs, le parti de Gauche et la France Insoumise.

On sait (grâce à Yann Barthès) que l’une fut houleuse, notamment parce que les inquisiteurs (qui n’ont pas décliné leur identité) ont tenté d’empêcher les responsables des lieux d’entrer dans leurs locaux, puis leur ont interdit d’assister aux fouilles, aux prélèvements de documents et ont refusé de signer le PV final obligatoire.

Parmi les magistrats, outre celui dont on a appris qu’il a rencontré le juge brésilien qui a mis Lula en prison, LFI a identifié ces jours-ci Gaëlane Pelen dont l’impartialité qui sied à la Justice est évidente puisque elle a traité les députés insoumis de « sauvages » et qu’elle affirme sur sa page Facebok qu’elle « aime » «  Ensemble avec Emmanuel Macron ».(1).

Mais le plus important dans cette affaire est que presque 12 mois après 17 razzias, les instances politico-judiciaires macroniennes sont infoutues d’extraire de la masse des documents analysés la moindre miette à jeter (ou vendre) discrètement aux médias qui nous en auraient régalés.

Alors, que faire ? On fait un procès, non pas sur le résultat (nul) des fouilles, mais sur le comportement des fouillés pendant la fouille (à partir d’un fragment de vidéo. Re-merci Yann Barthès) ).

- Ô, chef Emmanuel, on met ton opposant en taule ? On le rend inéligible ?
- Qu’est-ce qu’elle dit Belloubet, on peut ?
- Belloubet, elle dit que si on mettait Patrick Balkany à l’ombre quelques jours, si on titillait Richard Ferrand, ça pourrait peut-être le faire. Sinon, ça va trop se voir.
- Bon, faites-le et vous me lancez aussi quelques médias sur la fausse déclaration de patrimoine de Belloubet. Libération, tiens, ils sont bien à Libération, ils diront qu’elle « reconnaît » avoir « omis » par « oubli ». Ils sont mêmes capables d’arriver à glisser le mot « sincère » dans l’article.

Théophraste R. Lecteur de Machiavel.

Note (1). N’allez pas vérifier, elle a courageusement fermé son compte. Trop tard, madame !

La perquisition filmée.






 
Voir aussi
Un peu d’histoire n°9 : la guerre entre le Liban et Israël de 2006
Alors que de vives tensions ont resurgi entre le mouvement libanais du Hezbollah, (considéré comme terroriste par les Etats-Unis et Israël, mais qui dispose au Liban de quinze députés et de trois ministres au sein du gouvernement) et Israël, il m’a (...)
Les Nouvelles Libres
Socialiser ou privatiser ?
Titre original : s'insurger en temps de guerre. Je l'ai mis au goût du jour pour nous Français avec ce qui nous pend au nez en terme de privatisations de nos biens publics. Assimbonanga Voyons en face la dimension de la guerre économique (...)
Pascualina CURSIO
Même si Macron ne le veut pas, on est toujours là !
Samedi 21 septembre nous marquerons le 45e acte de contestation du pouvoir macroniste. Jamais un mouvement d’une telle nature et d’une telle ampleur n’a tenu aussi longtemps sous la Ve République. C’est dire le rejet de celle-ci et l’espoir de la (...)
Jose ESPINOSA
Au passage, les mensonges de Nicole Belloubet passés à la loupe
De retour dans la fosse aux serpents
Je vais au procès sans me mettre la corde au cou. Merci pour les centaines de messages de soutien. Mais si vous voulez nous aider dans ce bras de fer, suivez le fil rouge du site des Insoumis et de ses propositions d’action. Si vous voulez (...)
Jean-Luc MELENCHON
Lettre ouverte à Fabien Roussel : « Voir flotter ensemble le drapeau bleu blanc rouge de la France au côté du drapeau rouge du mouvement ouvrier » … et en finir avec celui de l’Union européenne !
Lettre ouverte du Pôle Renaissance communiste en France (PRCF) à l’adresse du PCF Chers militants et camarades communistes du PCF, cher camarade Fabien Roussel, Le 3 septembre 2019, vous avez prononcé, camarade Roussel, un discours en conclusion du (...)
Fadi KASSEM
République sociale devient Les Nouvelles Libres
Après de longues hésitations j’ai décidé de changer le nom de ce site d’information. Pourquoi ? Parce que pour devenir un réel site d’information, susceptible de s’ancrer dans le paysage médiatique, il fallait un nom qui ne sonne pas comme un titre de (...)
Les Nouvelles Libres
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
Les 19 septembre et 24 octobre, les travailleurs de Viome à Thessalonique tenteront une nouvelle fois d’empêcher la vente aux enchères de leur usine. Cet été, Makis et Vasilis, l’un ouvrier, l’autre membre du collectif de soutien d’Athènes à l’usine (...)
Kostas
Didier Reynders : ce que tout parlementaire européen doit savoir sur sa pratique des droits de l’homme
La nomination de Didier Reynders en tant que commissaire européen à la Justice « avec pour mission les Droits fondamentaux et la défense de l’État de droit » est une gifle magistrale à toutes celles et tous ceux qui l’ont croisé sur le chemin de la (...)
Luk VERVAET
Décès d’un tortionnaire
Belkacem Babaci, dit "Belzébuth", ex-officier de la Sécurité Militaire (SM), un des nombreux tortionnaires de patriotes progressistes qui se sont opposés politiquement au coup d’État militaire du 19 juin 1965, vient de mourir. On le dit « "Illustre (...)
Smaïl HADJ ALI
La santé en Palestine : une affaire coloniale.
Dans cette partie du monde, la santé semble être à l’image du conflit colonial qui sévit depuis 70 ans. Lors d’un voyage syndical en avril 2019, nous avons tenté d’en comprendre les enjeux. Nous avons rencontré et interviewé Mustafa Muhammad, un (...)
Mustafa MUHAMMAD
La vérité politique est amère
A la fin des années quatre-vingts, au moment où l’Algérie s’engageait progressivement dans un processus de démocratisation, les relations franco-algériennes se sont considérablement réchauffées, comme en témoigne la photo où François Mitterrand et le (...)
Omar Chaalal
L’affaire Assange : bréviaire de l’arbitraire
Dans une interview sur RT international datant du 21 août, le journaliste John Pilger affirme avoir vu Julian Assange dix jours auparavant. Assange aurait perdu beaucoup de poids, serait à l’isolement complet dans l’aile médicale de la prison de (...)
Aymeric MONVILLE
Assange : Le Rapporteur de l’ONU sur la torture a raison d’être alarmé par la manipulation des allégations de viols
Depuis plus de quarante ans, nous faisons campagne pour faire condamner les violeurs. Mais la poursuite de Julian Assange n'est pas motivée par des préoccupations au sujet du viol, mais par les pressions exercées par le gouvernement des (...)
Women Against Rape
Le RN face à la destruction sociale
Si l’on veut défendre la France et la Nation, sans fétichisation grossière, il faut commencer par défendre la République sociale et le peuple-classe résident en France contre la destruction oligarchique en cours. Sur la destruction sociale et le (...)
Christian DELARUE
16 
Julian Assange remporte le prix Gavin MacFadyen 2019 de Compassion in Care pour les dénonciateurs.
Le prix sera remis le 28 septembre devant la prison Belmarsh à Londres où Julian Assange est incarcéré. Je suis fière d’annoncer que le courageux journaliste et éditeur Julian Assange est le lauréat du prix Gavin MacFadyen de cette année ; c’est le seul (...)
Eileen CHUBB
Derniers commentaires
Souscription pour le tournage d’un film sur le plus vieux prisonnier politique en Europe
Souscription pour le tournage d’un film sur le plus vieux prisonnier politique en Europe
Le paradoxe du rayonnement indigent
Lettre ouverte à Fabien Roussel : « Voir flotter ensemble le drapeau bleu blanc rouge de la France au côté du drapeau rouge du mouvement ouvrier » … et en finir avec celui de l’Union européenne !
Lettre ouverte à Fabien Roussel : « Voir flotter ensemble le drapeau bleu blanc rouge de la France au côté du drapeau rouge du mouvement ouvrier » … et en finir avec celui de l’Union européenne !
Féminicides, fait social ? Accidents du travail, faits divers ?
Le paradoxe du rayonnement indigent
Lettre ouverte à Fabien Roussel : « Voir flotter ensemble le drapeau bleu blanc rouge de la France au côté du drapeau rouge du mouvement ouvrier » … et en finir avec celui de l’Union européenne !
Féminicides, fait social ? Accidents du travail, faits divers ?
Le temps des procès politiques doit cesser – Pour en finir avec le lawfare
Macronou-Machiavelou à Bobigny
Féminicides, fait social ? Accidents du travail, faits divers ?
Robespierre, Mélenchon, le RIC et la Révolution
Macronou-Machiavelou à Bobigny
La vidéo complète démontre le montage politique lors de la “perquisition” du siège de la France Insoumise par le régime Macron et son appareil médiatique.
Lettre ouverte à Fabien Roussel : « Voir flotter ensemble le drapeau bleu blanc rouge de la France au côté du drapeau rouge du mouvement ouvrier » … et en finir avec celui de l’Union européenne !
Macronou-Machiavelou à Bobigny
Lettre ouverte à Fabien Roussel : « Voir flotter ensemble le drapeau bleu blanc rouge de la France au côté du drapeau rouge du mouvement ouvrier » … et en finir avec celui de l’Union européenne !
Lettre ouverte à Fabien Roussel : « Voir flotter ensemble le drapeau bleu blanc rouge de la France au côté du drapeau rouge du mouvement ouvrier » … et en finir avec celui de l’Union européenne !
Le paradoxe du rayonnement indigent
RSS RSS Commentaires


le 18 septembre 2019
vous étiez 8936 à contempler le Grand Soir.

Pour les accros des réseaux sociaux

Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.