RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Plaidoyer pour Salah Hamouri

Bérenger TOURNE (avocat)

" La défense de Salah Hamouri que j’ai l’honneur d’assurer, ici en France, c’est-à-dire à lointaine distance, pourrait s’apparenter à se battre contre un moulin à vent, alors qu’il n’est aucun prétoire pour plaider sa cause, ni ici en France, ni même là-bas, en Israël, si j’en crois mes confrères palestiniens, Sahar Francis et Mahmoud Hassan, auxquels j’adresse un salut confraternel et admiratif.

Salah Hamouri, j’avais déjà pu le défendre, en quelque sorte par procuration, il y a à peu près cinq ans, lorsque le CRIF intenta un mauvais procès au Président de l’AFPS de l’époque, qui n’était autre que M. le député Jean-Claude Lefort, dont on sait les peines et soins pour la Palestine et le combat permanent, depuis bien plus d’une décennie, pour la liberté et l’honneur de celui qui deviendra son beau-fils. Alors qu’il m’est à nouveau confié sa défense, me voilà assez démuni, n’ayant comme autre contrepartie que les pouvoirs publics et les institutions françaises, dont mon propre ordre, auxquels je voudrais, dès lors, par votre entremise, m’adresser ce soir. Je voudrais tout d’abord leur dire quelques mots sur le sort réservé à Salah Hamouri, qui n’a pas, en tant que notre compatriote, notre concitoyen, droit à tous les égards que sa nationalité française devrait pourtant lui faire bénéficier. Salah Hamouri est détenu en, et par Israël, sans jugement, ni inculpation, depuis désormais six mois. Une détention (...) Lire la suite »

Etats-Unis : Impérialisme contre ultra-impérialisme.

Jean-Claude PAYE
La dernière réforme fiscale US, promulguée le 22 décembre 2017, s’inscrit en droite ligne des précédentes : elle procède à une redistribution de richesses vers les revenus les plus élevés. Les contribuables les plus riches, représentant 1 % du total, ceux déclarant un revenu supérieur à 500.000 dollars, verront leurs impôts diminuer de 60 milliards de dollars par an, autant que 54 % des américains, ceux gagnant entre 20.000 et 100.000 dollars. Ceux qui ont un revenu compris entre 100.000 et 500.000 dollars bénéficieront d’une baisse de 136 milliards de leurs impôts. Ces contribuables représentent 22,5 % de la population taxable, le même nombre que ceux qui gagnent moins de 20.000 dollars et qui ne pourront se partager que 2,2 milliards, c’est à dire 0,15 % des rentrées fiscales. [1] Quant à la taxation des profits internationaux des multinationales, elle s’aligne sur les procédures européennes. Elles ne seront désormais imposées que sur leurs revenus américains et non plus mondiaux. L’objectif est que ces (...) Lire la suite »

Maison Blanche : ’L’Irak a le virus Antrax’ ’La Russie a créé NotPetya’.

Moon of Alabama
Hier soir, la Maison Blanche a accusé l'armée russe d'avoir créé et propagé le malware destructeur 'NotPetya' qui, en juin 2017 a infesté de nombreuses entreprises internationales : Déclaration du porte-parole En juin 2017, l'armée russe a lancé la cyber-attaque la plus destructrice et la plus coûteuse de l'histoire. L'attaque, surnommée 'NotPetya', s'est rapidement propagée dans le monde entier, causant des milliards de dollars de dégâts en Europe, en Asie, et dans les Amériques. Elle s'inscrivait dans le cadre des efforts continus du Kremlin pour déstabiliser l'Ukraine, et témoigne toujours plus clairement de l'engagement de la Russie dans le conflit en cours. Il s'agit également d'une cyber-attaque irresponsable et tous azimuts qui aura des conséquences internationales. Cette déclaration ressemble à s’y méprendre aux déclarations précédentes accusant l’Espagne d’avoir fait exploser le Maine ou Saddam Hussein d’avoir des armes de destruction massive. Ni les États-Unis ni personne d'autre n'a (...) Lire la suite »

Al-Amiriyya : il était une fois, un bombardement sur l’Irak…

Sinan ANTOON

La mémoire collective irakienne regorge de souvenirs de souffrances et de pertes. Ces dernières années n’ont fait qu’accroître les monceaux de cadavres et de décombres, avec tout ce que cela représente, dans un pays ravagé par des décennies de dictature brutale, de sanctions génocidaires et de guerres.

L’invasion anglo-américaine de 2003 (également connue sous son nom orwellien d’« Opération pour la liberté en Irak ») a démantelé ce qui restait de l’Etat irakien après les guerres et les sanctions. Elle a également généré et normalisé la politique du chaos, de la corruption et des guerres civiles sectaires. L’État islamique d’Irak et du Levant (ISIL) n’a été que la conséquence la plus récente de cette invasion. Bien que son discours et ses symboles s’originent dans un lointain passé, ISIL a été formé et rendu opérationnel vers 2003. Les Irakiens ne se sont toujours pas remis de la violence et de l’horreur de la montée en puissance d’ISIL et de son occupation de Mossoul et d’autres villes en 2014, ainsi que des massacres et des destructions qu’il a perpétrés. Mossoul et d’autres villes et villages sont libérés maintenant, mais des centaines de milliers d’Irakiens sont toujours déplacés et vivent dans des camps loin de leurs maisons aujourd’hui détruites. Les promesses de reconstruction et de réhabilitation que leur a (...) Lire la suite »

L’Amérique n’a pas de maître

Gabriela Avila Gomez

Une fois de plus, revenus aux principes de la doctrine Monroe, les États-Unis prétendent faire de la région son « arrière-cour » « L’AMÉRIQUE aux Américains » est une expression qui résonne depuis le 19e siècle aux oreilles de ceux qui luttent pour l’intégration régionale et pour l’unité au-delà de la diversité

Cette expression, qui répond à la doctrine Monroe, attribuée au président James Monroe, semblait avoir été reléguée un certain temps dans un recoin des diverses administrations des États-Unis, bien qu’elle n’ait jamais été abandonnée. Aujourd'hui, le gouvernement étasunien, dirigé par le président Donald Trump l’a remise au goût du jour, plus présente que jamais, depuis sa candidature à la Maison-Blanche sous le slogan de campagne « Make America great again » (Rendre l'Amérique grande à nouveau). Telle a été sa politique depuis l'année dernière, lorsqu’il a pris les commandes du pays : il s’est attaqué aux migrants, il a défendu l’idée du « protectionnisme » économique et, concernant notre île de Cuba, il est revenu sur bon nombre des avancées réalisées au cours du précédent mandat de Barack Obama. À présent, son objectif est de s’abattre avec cette force supplémentaire sur nos peuples d'Amérique latine. L'un des hauts fonctionnaires de l'administration Trump, le Secrétaire d'État Rex Tillerson, vient d’effectuer une (...) Lire la suite »

Ce qui motive l’engagement des professionnels de la santé mentale pour la Palestine

Elizabeth BERGER, Samah JABR
L’occupation israélienne de la Palestine Dans une période de désarroi mondial entourant les crises de réfugiés dans de nombreuses régions, il est aisé de perdre de vue le fait que les Palestiniens composent l’une des plus importantes populations de réfugiés, et la population de réfugiés la plus ancienne du monde. Sur les 11,6 millions de Palestiniens dispersés à travers le monde, 4,5 millions vivent aujourd’hui dans une insécurité apatride à l’intérieur du territoire palestinien occupé sous domination israélienne, une zone géographiquement discontinue, de plus en plus fragmentée, et allant toujours en se rétrécissant, une zone qui inclut la Cisjordanie, Jérusalem-Est et la bande de Gaza. Le déplacement des Palestiniens hors de leurs foyers par les forces israéliennes, commençant en 1948 et se poursuivant jusqu’à ce jour, est fondamentalement une conséquence d’un unique facteur : l’ambition israélienne de débarrasser le pays de la population palestinienne aux fins de son usage exclusif pour la population juive (...) Lire la suite »

A bon entendeur, salut !

Gérard MILLER
Je viens de lire l'article de Victor Dedaj, "Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l'occident", où vous me prenez à partie à plusieurs reprises à partir d'une citation de ma pomme sortie de son contexte : "Comment ne pas critiquer Cuba lorsqu’il y a des persécutions contre les homosexuels ?" — cf. l'émission "On n'est pas couché" à laquelle j'ai participé récemment. Dans le genre manipulation, c’est un modèle, cet article ! C’est bien sûr un fait que Cuba est loin d'avoir toujours été irréprochable dans la façon d’aborder l’homosexualité (cf. tel discours homophobe de Castro qu’il a lui-même regretté par la suite) et il y a eu, pendant un long temps, une façon absolument condamnable de traiter à Cuba les homosexuels parce qu’homosexuels. Et c’est un fait aussi que — comment dire ? — d’immenses « progrès » ont été accomplis sur ce plan (comme sur d’autres) à Cuba. Mais ce n'était pas du tout l’objet de mon propos à ONPC — l’auteur de l’article a-t-il seulement regardé le passage en question. Tout en acceptant (...) Lire la suite »
76 
Nous assistons à une remontée des religions dans leurs aspects les plus réactionnaires

La gauche peut-elle être complice des religions ?

PAUL ARIES et YVON QUINIOU

Nous assistons à un retour catastrophique des religions. Que le pouvoir politique de Macron s’en accommode, voire s’en félicite, ne doit pas nous étonner. Mais que la gauche, dont l’identité est laïque et fondée sur une critique rationnelle et raisonnable des méfaits des religions dans l’histoire, s’en fasse la complice est surprenant. Nouvelle défaite de la pensée progressiste ?

La gauche a choisi de croire que les révoltes paysannes d’apparence religieuse au Moyen-Âge, les prêtre ralliés à la révolution française, les prêtres ouvriers et les curés rouges, et même les théologies de la libération pouvaient faire oublier que les Eglises, en tant qu’appareils, ont toujours été du côté des puissants, des dominants, des exploitants. Nous devons nous en souvenir deux ans après la manif contre l’égalité des droits face au mariage et quelques jours après la mal nommée « marche pour la vie ». Les religieux de toute croyance sont de retour et ceux qui reviennent aujourd’hui sont les pires. La gauche dans le passé a constamment entretenu un rapport critique avec les religions, fondé sur son idéal d’émancipation intellectuelle, personnelle et collective, que celles-ci n’ont cessé de bafouer. Cette critique se fondait sur une valorisation de la raison en même temps que sur son projet de transformation progressiste de la société. Tout cela s’éloigne depuis la fin des illusions liées à la tragédie que (...) Lire la suite »
40 

Michel Cornaton. La Guerre d’Algérie n’a pas eu lieu – Du déni à l’oubli, chronique d’une tragédie

Bernard GENSANE
Michel Cornaton est l’auteur d’une œuvre importante, dans les deux acceptions du terme. Entre autre d’une étude sur les camps de regroupement en Algérie dont j’ai rendu compte ici. Dans son étude et sa dénonciation de ces camps, il s’opposa à Pierre Bourdieu, dont la démarche, ou plutôt l’absence de démarche, fut une faute grave. Toutes les vies sont des romans. Á condition de savoir les raconter, c’est-à-dire de partager ce postulat de Roland Barthes selon lequel le monde a été créé pour se terminer dans un livre. Avec Michel Cornaton, nous sommes servis. Trop bien, dirais-je. Avec le volumineux récit qu’il nous fournit, il aurait pu écrire deux ouvrages. Le titre est en effet un peu trompeur car la Guerre d’Algérie, qui fut la grande affaire, la grande cause de sa vie, n’occupe en gros que la moitié du livre. Né dans un milieu modeste de la région de Bourg-en-Bresse, Cornaton fut tout : fils, petit-fils, écolier, séminariste, sportif de bon niveau, soldat, père de famille, travailleur en usine, professeur (...) Lire la suite »

« Être militant » / On ne naît pas militant on le devient

Fabrice AUBERT
Je suis tombé sur un article paru sur Yahoo actualité, indiquant que Alexis Corbière, avait "fondu en larmes" devant un reportage sur les employés de Carrefour qui se battent contre un nouveau plan social... En lisant les commentaires accrochés et devant l'ignominie écrite, m'est venue l'envie impulsive d'écrire un texte qui cherche à expliquer que ce qui spécifie un militant, ce sont les larmes. Je précise que je ne connais pas Alexis Corbière, on n'a du se croiser une fois, et que de fait je n'ai rien à en attendre. il ne s'agit pas non plus d'un texte pro-Corbière, ou pro-insoumis, juste un texte qui s'appuyant sur mon propre parcours, tends à dévoiler pourquoi au delà des jours de la semaine, le dimanche matin, il nous arrive de nous lever tôt. Dans cette histoire au long cours, les communistes ont longtemps été les porte drapeaux des dimanches où on se lève tôt... pour diffuser l'Huma. J'espère que chaque militant se reconnaitra dans ce (...) Lire la suite »
23 

Le rôle caché du Royaume-Uni dans la détention de Julian Assange

Jonathan COOK
Il apparaît aujourd'hui que les quatre dernières années d'emprisonnement effectif de Julian Assange à l'ambassade d'Equateur à Londres ont été totalement inutiles. En fait, ils dépendaient d'une mascarade juridique. Dans les coulisses, la Suède a voulu abandonner la procédure d'extradition contre Assange en 2013. Pourquoi cela n'a-t-il pas été rendu public ? Parce que la Grande-Bretagne a persuadé la Suède de prétendre qu'elle souhaitait toujours poursuivre l'affaire. En d'autres termes, pendant plus de quatre ans, M. Assange a été enfermé dans une pièce minuscule, surveillé à grands frais par les contribuables britanniques, non pas en raison d'allégations en Suède, mais parce que les autorités britanniques voulaient qu'il y reste. Pour quelles raisons pourrait-ont se demander ? Se pourrait-il qu'il y ait un rapport avec son travail en tant que dirigeant de Wikileaks, qui a publié des informations provenant de lanceurs d'alerte et qui ont gravement embarrassé les États-Unis et le Royaume-Uni ? En (...) Lire la suite »

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident

Viktor DEDAJ
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l'information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d'aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu'il a simplement eu de la chance ou qu'il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n'y aura pas de défilé organisé à son retour, pas de confettis, pas de veillées autour d'un feu de bois où le narrateur tiendra en haleine un public captivé. Et peu importe qu'il ait accompli la traversée une fois, deux fois ou vingt fois, qu'il soit revenu les bras chargés d'échantillons, de vécus, d'épices ou de pièces d'or, on dira qu'il radote avec des histoires de dragons et de sirènes, même si lui parle surtout de mers bleues, d'îles paradisiaques et de peuplades accueillantes (mais aussi de dragons et de sirènes). Mais si (...) Lire la suite »
39 

La pauvreté en Amérique (Counterpunch)

Kenneth Surin
« Le rêve américain est vite en train de devenir l'illusion américaine. » En décembre de l'année dernière, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur l'extrême pauvreté et les droits de l'homme, le professeur Philip Alston, a parlé de l'enquête de 15 jours qu’il a réalisée dans certains des quartiers les plus pauvres des États-Unis. Alston, l’auteur de la phrase citée dans le sous-titre de l’article, est Australien et professeur de droit à l'Université de New York. Au cours de sa mission, il est allé dans les états d'Alabama, Californie, Virginie-Occidentale, Texas, Washington et à Porto Rico. Les propos d'Alston sur la pauvreté et l'inégalité aux États-Unis ont été passés sous silence par la plupart des grands médias. Alston a toujours fait preuve d'impartialité, ce qui rend sa déclaration sur la pauvreté américaine incontournable. Il a critiqué la Chine dans son rapport sur ce pays (le gouvernement chinois l'a plus tard accusé d' « ingérence » dans son système judiciaire). Il souhaite que le Sri Lanka fasse (...) Lire la suite »

Politique étrangère à vendre : la dangereuse alliance grecque avec Israël

Ramzy BAROUD

Pendant un bref instant historique, Alexis Tsipras et son parti politique, Syriza, ont apporté une lueur d’espoir, celle de voir la Gauche se réveiller, en Europe, de son long sommeil.

Une nouvelle Grèce était sur le point de naître dans les douleurs de l'austérité économique, imposée par l'Union Européenne et ses écrasantes institutions économiques, une troïka impitoyable qui se souciait si peu de l'effondrement économique grec et des millions de personnes qui souffraient de la pauvreté, du chômage et du désespoir. La Coalition de la gauche radicale (Syriza) est arrivée au pouvoir en Janvier 2015, c'était la conséquence directe du mécontentement populaire envers l'UE. C'est à cette période que les gens ordinaires ont pris position pour défendre, un semblant de souveraineté que les politiciens, les banquiers et les puissantes administrations bureaucratiques ne leur avaient pas arraché. Toutefois, le résultat fut plutôt décevant. Tsipras, qui est aujourd'hui Premier ministre, a changé son discours politique, et progressivement, il en a adopté un autre plus conforme à la politique très néolibérale qui a mis son pays à genoux. Syriza s'est vendu, non seulement politiquement et (...) Lire la suite »
12 

Libre accès au savoir : un carnage néolibéral se prépare. Il faut y répondre !

Pascal MAILLARD

Le combat contre la sélection à l’entrée de l’université est peut-être le dernier avant la rupture définitive des frêles digues qui nous protègent encore de la lame de fond de la défonctionnarisation et de la libéralisation totale de l’éducation. Contre Parcoursup et son monde : 10 thèses pour rester lucide et résister à la politique de Macron.

À Olivier Long (illustrateur des tracts) et aux camarades de l'Université Paris 1, À toutes celles et tous ceux qui luttent contre la sélection et son monde. Nulle dramatisation dans ce qui suit, mais 10 affirmations, dont le caractère lapidaire est assumé. Les fleurs de rhétorique et les longues démonstrations sont d’une bien faible utilité quand la maison brûle. Macron et son gouvernement lancent une guerre ouverte contre la fonction publique, contre l’égalité des chances et contre le libre accès au savoir. Un carnage néolibéral se prépare. Il faut y répondre ! D'autant que la majorité des acteurs de l’éducation et nos concitoyens n’ont pas, semble-t-il, une pleine conscience des enjeux et des finalités des réformes que le gouvernement impose à notre pays. Alors, la veille d’une seconde Coordination nationale de l’éducation* – qui se doit d'être un succès !, 10 énoncés apodictiques, dont une alerte en direction des universitaires. 1. La plateforme Parcoursup, c’est l’arbitraire d’une prédiction (...) Lire la suite »
Parlons (Inter) Net
La vie duraille

1) Les cheminots sont très bien payés pour 25 heures de travail par semaine.

2) Il existe encore à la SNCF une « prime de charbon » (alors que les locomotives ne roulent plus au charbon depuis 1974).

3) Le pire est cette « prime pour absence de prime ».

4) Ces gabegies sont payées avec nos impôts.

Vous venez de lire quatre fausses nouvelles que des gens de votre entourage (pas vous, je sais) ont prises un jour ou l’autre pour quatre informations. Souffrez que j’en ajoute deux autres, tout aussi fausses mais qui devraient ne pas l’être si les quatre premières étaient vraies (vous suivez ?) :

5) Tous les jeunes de Neuilly-Auteuil-Passy rêvent de devenir cheminots.

6) Déjà, parmi les contrôleurs dans les trains, les réparateurs de voies, les conducteurs de TER, on compte par dizaines des planqués apparentés à nos ministres, à des dirigeants du MEDEF, à Jean-Michel Aphatie, David Pujadas, Léa Salamé et autres journalistes (sic).

Théophraste R.

PS. Quand passe le TGV, les cheminots qui entretiennent les voies se réfugient sur le ballast. Ce qui fit dire à mon voisin de siège : « Bande de fainéants, je passe ici depuis dix ans et je n’en ai jamais vu un travailler ! »






 
Voir aussi
Chez les Étasuniens : nourriture, capitalisme et barbarie (I)
Aux États-Unis, l’agro-alimentaire (exploitations agricoles, usines de transformation, points de vente) est sous la coupe d’une poignée de firmes transnationales qui échappent aujourd’hui à tout contrôle démocratique, divers textes de loi autorisant les (...)
Bernard GENSANE
L’arrogance des États-Unis mise à mal par la résistance
« Une gouvernance qui joue d'arrogance, gagne en déchéance » (Serge Zeller). C’est une autre belle photo, mais c’est aussi une belle romance que je vais interpréter après celle qui avait été prise à Damas ce 26 février 2010. Une belle image faisant (...)
Benallal MOHAMED
Une contribution au débat des militants.
52e congrès de la CGT- Etre ou ne pas être ?
« Celui qui n’a pas d’objectifs, ne risque pas de les atteindre ! » Sun Tzu (6e siècle av J-C) Le 52e congrès de la CGT va t’il (enfin ?) permettre de débattre des causes véritables de cette torpeur qui s’est abattue sur le syndicalisme français. (...)
Jean-Pierre PAGE
« Nous aurions pu éviter la montée de Daech »
Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre « Staat van terreur, De jihadistische revolutie » vous évoquez entre autres le printemps arabe et la genèse du conflit en Syrie avec l’émergence de différents groupes terroristes. Pourquoi, d’après vous, ceux qui (...)
Pieter Van Ostaeyen
14 février 1968 la révolte des cités universitaires
Cinquantenaire du mouvement révolutionnaire étudiant de 1968
Le 14 février 1968, cinquante mille étudiants et étudiantes résidant en cité universitaire abolissaient par un mouvement coordonné au plan national le règlement intérieur des cités universitaire en ne respectant plus à partir de ce jour ses interdictions (...)
Claude MATTIUSSI
Plus de 1000 signatures protestent contre la décision du groupe de santé mentale de se rencontrer en Israël
Congrès de l’IARPP en Israël
New York, NY 12 février 2018 - Plus d’un millier de professionnels de la santé mentale ont signé une pétition pour protester contre la décision de l’Association internationale pour la psychanalyse relationnelle et la psychothérapie (IARPP) de tenir sa (...)
USA-Palestine Mental Health Network et Jewish Voice for Peace
Les Etats-Unis resteront indéfiniment en Syrie selon le Pentagone
Le Pentagone prévoit de maintenir indéfiniment certaines forces américaines en Syrie, même après la fin officielle d’une guerre contre le groupe extrémiste Daech, pour participer à ce qu’il décrit comme des opérations antiterroristes en cours, ont déclaré (...)
Nancy A. YOUSSEF
Les frustrations de M. Lobsang Sangay
Une fois de plus (1), et cette fois sous la plume d’Arnaud Vaulerin, Libération fait preuve de complaisance envers la pensée unique en relayant, sans le moindre esprit critique, les propos de Lobsang Sangay, le chef du « gouvernement tibétain en (...)
André LACROIX
L’UNRWA ou le chantage de Trump
Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’est trouvé dans la posture de faire la manche « A vot’ bon cœur m’sieurs-dames » pour avoir des dons – nous allions écrire des aumônes – en aide aux millions de Palestiniens, soudain dépossédés du peu que (...)
Karim MOHSEN
Guerre froide, le retour ?
Le Pentagone a-t-il ouvert la boîte de Pandore ? Tout le laisse croire si l’on excipe des réactions indignées de la Russie et de la Chine, notamment. Ainsi, le rapport du Pentagone sur la nouvelle « Posture nucléaire » des Etats-Unis a jeté un pavé (...)
Karim MOHSEN
SYRIE : l’après DAECH une situation encore plus explosive ?
L’année 2017 a vu l’armée syrienne et ses alliés reconquérir la presque totalité du territoire occupé par Daesh (cf : carte ci-dessous). Mais une douche froide vient saper les espoirs projetés par cette victoire : le chef de la diplomatie américaine Rex (...)
SEPH
L’impérialisme allemand, instrument du « Royaume de l’argent » (Defend Democracy Press)
Les plans dystopiques de l’Allemagne pour l’Europe : du fantasme à la réalité ? L’idée de l’européisme a fourni aux élites d’Allemagne l’alibi parfait pour dissimuler leur projet hégémonique sous le voile idéologique de « l’intégration européenne ». (...)
Thomas FAZI
Venezuela : l’atlantisme forcené de l’Union Européenne se confirme !
L’Union Européenne se joint aux États-Unis et ses alliés dans son offensive généralisée contre le Venezuela en votant par 480 voix pour, 51 contre et 70 abstentions, des sanctions contre le président Nicolás Maduro, le ministre de la justice et la (...)
Christian RODRIGUEZ
22 
Costa Rica : Alvarado contre Alvarado au second tour de la présidentielle
Le premier tour de l’élection présidentielle au Costa Rica donne un résultat inédit et singulier où les deux candidats qualifiés pour le second tour sont deux journalistes homonymes, Fabricio Alvarado et Carlos Alvarado. Parmi les six candidats en (...)
Christian Rodriguez
L’historienne anticolonialiste Suzanne Citron tire sa révérence
L’historienne Suzanne Citron, militante anticolonialiste, engagée dans sa jeunesse contre la guerre d’Algérie comme, jusqu’à sa mort, pour les droits des Palestiniens, est morte le 22 janvier 2018 à Paris. Nous publions ci-dessous des extraits des (...)
Antoine FLANDRIN
Derniers commentaires
A bon entendeur, salut !
Caroline Fourest : Tariq Mon Amour !…
A bon entendeur, salut !
La gauche peut-elle être complice des religions ?
Al-Amiriyya : il était une fois, un bombardement sur l’Irak…
A bon entendeur, salut !
Comment en finir avec le « Tous pourris » et le « Tous menteurs » ?
A bon entendeur, salut !
A bon entendeur, salut !
Al-Amiriyya : il était une fois, un bombardement sur l’Irak…
A bon entendeur, salut !
A bon entendeur, salut !
Ce qui motive l’engagement des professionnels de la santé mentale pour la Palestine
A bon entendeur, salut !
A bon entendeur, salut !
Al-Amiriyya : il était une fois, un bombardement sur l’Irak…
A bon entendeur, salut !
La gauche peut-elle être complice des religions ?
A bon entendeur, salut !
La gauche peut-elle être complice des religions ?
RSS RSS Commentaires


le 18 février 2018
vous étiez 9887 à contempler le Grand Soir.

Pour les accros des réseaux sociaux

Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.