RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

UN ENFANT-SOLDAT ASIATIQUE CHEZ LES FARC…JUSQU’Oà™ PEUT ALLER L’EFFRONTERIE DU TRUCAGE MÉDIATIQUE ?

24/02/2010

Le 9 janvier El Mundo* publiait un article avec comme titre et sous-titre : « Les FARC recrutent des enfants de 10 à 13 ans », « Pourquoi jouer avec des poupées alors qu’on a un AK 47 ». Et pour démontrer ces affirmations, une très grande photo d’un enfant posant avec un fusil accompagnait le texte.

(illustration : http://www.rebelion.org/imagenes/101007_1.png)

Un soldat enfant asiatique des FARC ?

Ce qui est sûr, c’est que le fusil que l’enfant tient entre les mains n’est pas un AK (soviétique) mais bien un M16 (étatsunien), et que l’enfant est bien asiatique. Mais ce qu’ils oublient de préciser c’est qu’il s’agit d’une photo appartenant à l’Agence Reuters d’un enfant probablement cambodgien et selon ce que l’agence m’a dit, ce n’était ni un fusil russe de guérilla ni colombien. Quoique, s’ils voulaient des photos d’enfants avec des armes de gros calibres, il n’était nul besoin d’aller si loin. On aurait pu en voir en Espagne au cours d’une journée scolaire, le 23 mai, dans la caserne du Régiment d’infanterie « Soria 9 », à Puerto del Rosario (Fuerteventura).

(illustration http://www.tlaxcala-int.org/upload/gal_719.jpg)
Des soldats enfants espagnols ?

De plus, dans le texte de l’article d’El Mundo il est dit qu’en Colombie il y a « 17 000 enfants qui portent un fusil ». Mais en janvier 2008, le ministre colombien de la Défense affirmait que les FARC avaient entre 6000 et 8000 combattants (El Paà­s* 28-1-2008). De quel camp font donc partie les enfants avec les fusils ?

Ce qu’il y a de certain en Colombie, c’est que deux millions d’enfants sont obligés de travailler, selon Liliana Obregón, directrice du Programme International pour l’Abolition du Travail des Enfants, à l’OIT. Et que 4457 enfants vivent dans les rues des 16 villes principales du pays, selon une étude de l’Institut Colombien du Bien-être Familial en coopération avec l’Union Européenne. Et ceux qui travaillent ne le font pas pour des entreprises de la guérilla, ni pour celles des grandes villes dans lesquelles les enfants sans foyer trainent les rues et qui ne sont pourtant pas contrôlées par la guérilla. Mais de ces enfants-là le quotidien espagnol n’en a pas parlé.

*El Mundo et El Paà­s sont deux quotidiens publiés en Espagne.

http://www.pascualserrano.net/noticias/nino-soldado-asiatico-en-las-farc

Note de la rédaction de Tlaxcala

Une rapide enquête de nos services de recherche a permis d’identifier l’enfant comme étant "Samboo, 12 ans, combattant de l’armée rebelle Karen en Birmanie". Cette photo a été prise le 31 janvier 2000 dans un camp de jungle près de la frontière birmano-thaïlandaise. C’est en tout cas ce que dit cette légende du journal The Tribune , de Chandigarh en Inde, du 31/10/2002. Et nous avons plus de raisons de croire The Tribune qu’El Mundo. Et le petit Samboo, s’il vit encore, a aujourd’hui 22 ans...

Source : Tlaxcala

URL de cet article 11427
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Le Grand Marché Transatlantique : La menace sur les peuples d’Europe
Raoul Marc JENNAR
« Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l’entité adéquate pour le faire. » Ces mots confiés par David Rockefeller au magazine américain Newsweek, le 1 février 1999, fournissent la clé pour comprendre ce qui se passe depuis une trentaine d’années et qu’on appelle « mondialisation néolibérale ». Déléguer au secteur privé la maîtrise des choix ou, pour l’exprimer à la manière pudique de journaux comme Le Monde ou Les Echos, « redéfinir le périmètre de l’Etat », c’est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le fait est que les slogans du type "soutenons nos soldats" n’ont aucun sens... Et c’est tout l’objectif d’une bonne propagande. Il vous faut créer un slogan auquel personne ne s’oppose, et tout le monde y adhérera. Personne ne sait ce qu’il veut dire parce qu’il ne veut rien dire. Son importance réside dans le fait qu’il détourne l’attention d’une question qu’il aurait fallu poser : soutenez-vous notre politique ? Mais ça c’est une question qu’on n’a pas le droit de poser.

Noam Chomsky

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.