RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Un nouveau mécanisme de commerce qui met à l’écart le Dollar

« La guerre et le commerce ne sont que deux moyens différents d’arriver au même but : celui de posséder ce que l’on désire » Benjamin Constans

Le système du troc réapparaît pour un raison entre l’Iran et l’union européenne suite à la peur des pays européens d’être puni comme un petit élève, par leur maître pour eux c’est un Oncle Sam qui se prétend très fort. Le traité 5+1 signé avec l’Iran sur le nucléaire avait pour objet de soustraire les sanctions économiques imposé à l Iran par la communauté internationale(ONU).Ils se sont entendus mais c’est la défection des Amériques qui ont renoncé après l’avoir avalisé. Les USA ont averti sévèrement chantage à l’appui, quiconque commercerait avec l’Iran sera sanctionné sans l’aval de l’ONU. A cet effet, l’intelligence de Union Européenne a permis d’imaginer et de créer un système de « quasi troc » pour être à l’abri et éviter des sanctions du maître « oncle SAM » d’une part et de ne pas renoncer au traité avec l’Iran pour montrer qu’il continue de soutenir le contrat fait.

Ce système de troc servira de faire ; de commercer avec l’Iran en dehors de la monnaie dollar qui est bien contrôlée par les institutions financières des USA .

Ce mécanisme nouveau introduit permettra à l’Union Européenne de continuer à faire le commerce avec l’Iran à l’abri du gros bâton de l’oncle SAM tout en contournant les sanctions du grand maitre manitou.

Ce nouveau système baptisé Special Purpose Vehicle (SPV) est un Fonds Commun de Créances, également connu sous le nom de special purpose vehicle ou special purpose entities, sont des entités légales créées par une autre entité le "Sponsor" ou l’"Initiateur" en transférant un ou plusieurs actifs dans le SPV ,il est conçu par les doctes financiers européens, qui servirait de cumuler les prêts accordés aux structures économiques iraniennes ainsi que les versements pour livraison de pétrole iranien et bien sur ; d’autres produits fabriqués en Iran.

C’est avec ces fonds que l’Iran ou plutôt les agents économiques iraniens auront la possibilité d’acheter les biens et services en provenance de l’Europe pour le compte évidemment et uniquement de l’Iran.

Le mécanisme SPV sera anonyme, à ses partenaires européens, ce qui ne permettra point d’être menacé par l’oncle SAM. Les échanges se feront sans avoir recours au dollar et par conséquent la trésorerie américaine ne pourra pas détecter les transactions.

L’Iran espérait obtenir le lancement du « SPV » vers la fin de l’année 2018, seulement aucun des pays de l’UE n’a fait le petit effort pour abriter la structure du mécanisme sur son territoire par peur du gros bâton (sanctions) américain, et ce système n’a pas encore été dévoilé à ce jour. Les pays du BRICS vont pouvoir certainement prendre part aux consultations sur la création du système « SPV ».

Ce nouveau système « SPV » va faire écarter sinon réduire et diminuer le rôle du dollar en tant que devise et monnaie principale internationale d’échange.

Par ailleurs tout pays qui se sentirait menacé par les sanctions américaines, pourrait éventuellement se servir de ce nouveau système, comme par exemple la Russie, et tout pays exclu du système de virement bancaire SWIFT (1) , ainsi le dollar s’abrège par sa propre force négatif pour s‘affaiblir face aux autre monnaies internationales.

Mohamed Benallal

(1) - SWIFT/ : connue sous l’appelation (la Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication), elle signifie « prompt », « rapide » en anglais, est une société coopérative de droit belge, basée à La Hulpe près de Bruxelles, détenue et contrôlée par ses adhérents parmi lesquels se trouvent les plus grosses banques mondiales. Fondée en 1973, elle a ouvert un réseau opérationnel de même nom en 1977

Fondée en 1973 afin de remédier aux inconvénients des flux papier, la société SWIFT opérait au sein de 239 banques réparties dans 15 pays. Sous forme de coopérative bancaire, elle fournit maintenant des services de messagerie standardisée de transfert interbancaire et des interfaces à plus de 10 800 institutions dans plus de 205 pays, pour un montant de transactions journalières total se chiffrant en milliers de milliards de dollars US.

En 2014, son réseau d’adhérents compte plus de 2 200 personnes morales. Ses principaux clients sont des banques, des sociétés de courtage, des organisations de compensation et des bourses d’échanges partout dans le monde. SWIFT transmet plus de 25 millions de transactions chaque jour. En 2014, c’est 5,6 milliards de messages qui ont été envoyés via SWIFT.

Le réseau SWIFT est un réseau interbancaire qui offre une palette de services extrêmement diversifiés : transferts de compte à compte, opérations sur devises ou sur titres, recouvrements, etc.

URL de cet article 34514
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Thème
Leur Grande Trouille - journal intime de mes "pulsions protectionnistes"
François RUFFIN
GoodYear, Continental, Whirlpool, Parisot-Sièges... Depuis dix ans, à travers la Picardie d’abord, la France ensuite, j’ai visité des usines de robinets, de pistons, de cacao, de lave-linge, de canapés, de chips ; de yaourts, avec toujours, au bout, la défaite. Ca m’a lassé de pleurnicher. Mieux valait préparer la contre-offensive. C’est quoi, leur grande trouille, en face ? Leur peur bleue ? Il suffit de parcourir le site du MEDEF. Ou de lire leurs journaux, Le Monde, La Tibune, Les Echos : (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

On dit d’un fleuve emportant tout qu’il est violent, mais on ne dit jamais rien de la violence des rives qui l’enserrent.

Bertolt Brecht

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.