RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Violences faites aux femmes : enfer de famille.








Il manifesto, jeudi 21 juin 2007.


Mieux seule que mal accompagnée, c’est la morale qu’on peut tirer du dernier rapport du Viminal (siège du ministère de l’Intérieur italien à Rome, NDT) sur la sécurité en Italie. Parce que les chiffrent qui sont le plus impressionnants concernent les femmes : en 2006, un million 150.000 femmes au moins ont subi des violences. Et les femmes qui ont subi des violences au cours de leur vie sont 6 millions 743.000 (une italienne sur trois), dont 5 millions des violences sexuelles. Le chiffre le plus bouleversant est que 62,4 % de toutes les violences sur les femmes ont été commises par leur partenaire, et le pourcentage grimpe à 68,3 % pour les violences sexuelles, et à 69,7 pour les viols. Le mari est l’agresseur le plus fréquent et le milieu familial est celui où se niche le plus grand danger. Tu parles d’une famille berceau des valeurs civiles ! La famille génère des bleus, hématomes, lacérations, quand ce n’est pas des décès.

Et pourtant on n’a lancé aucune campagne de « publicité progrès » (celles qui sont à l’initiative du gouvernement, NDT), aucune série de spots pour mettre en garde les épouses vis-à -vis de leurs maris, les femmes de leurs compagnons de vie. Alors, au contraire, qu’on nous injecte des perfusions d’insécurité : à chaque instant on nous répète que la ville est dangereuse (mais même les villas isolées du nord ne sont après tout pas si tranquilles), on nous explique que la criminalité augmente. Nous sommes tous persuadés à 100% de vivre dans une société beaucoup plus menaçante et violente qu’il y a vingt ans. Eh bien, nous nous trompons : l’indicateur principal de la violence est le pourcentage des homicides. En 1991 1.901 italiens avaient été tués, avec un taux de 3 homicides pour 100.000 habitants. L’année dernière il n’y a eu que 621 homicides, un sur 100.000 habitants, le tiers d’il y a 16 ans !

Mais la chose la plus stupéfiante est que si on regarde les statistiques d’il y a un siècle, le pourcentage d’homicides était alors 10 fois plus élevé ! Sortir de chez soi était infiniment plus dangereux.

Comment se fait-il donc que la violence réelle ait diminué, alors que la perception de la violence a augmenté ?

Pour une grande part, c’est du à la diffusion des radios et télés : en 1910 un homicide dans un petit village de Lucanie ou une tragédie aux Etats-Unis n’étaient chroniqués que par une nouvelle de journal et avec retard. Maintenant le meurtre le plus reculé nous arrive en direct, il entre chez nous : nous dînons avec des cadavres sur le petit écran, nous nous réveillons avec des corps réduits en cendres, des têtes coupées. Nous vivons dans un film d’horreur et la société nous semble elle même une horreur. Mais la dérive sanglante des médias n’est pas innocente, ni inéluctable : la démagogie fait tout pour attiser l’anxiété « sécuritaire ». N’importe où dans le monde, la politique de droite (parfois le fascisme) incite à la peur ses propres électeurs, comme l’ont fait Bush aux Usa, Sarkozy en France et ceux de la Lega en Padanie, invoquant partout des recettes de « loi et ordre » : plus de répression, plus de contrôles sur les immigrés, plus de discriminations, « tolérance zéro » (c’est-à -dire intolérance infinie), qui alimentent en fait la violence dans une spirale de barbaries.

Aucun de ces paladins affligés de notre sécurité ne pense par contre à mettre un frein au carnage qui se passe à l’abri des murs domestiques, dont la femme sort en disant aux voisins qu’elle est « tombée dans l’escalier ».

Marco d’ Eramo


- Source : il manifesto www.ilmanifesto.it

- Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio









URL de cet article 5185
  

Washington contre Cuba.
Salim LAMRANI
WASHINGTON CONTRE CUBA - L’affaire des Cinq. Un demi-siècle de terrorisme, dirigé par Salim Lamrani. Edition le temps des cerises Textes de : Howard Zinn, Noam Chomsky, William Blum, Michael Parenti, Piero Gleijeses, Ignacio Ramonet, Leonard Weinglass, Wayne S. Smith, Saul Landau, Michael Steven Smith, James Petras, Jitendra Sharma, Ricardo Alarcon, Gianni Mina, Nadine Gordimer. « Les Etats-Unis n’ont jamais annexé Cuba, mais ils en ont fait une colonie virtuelle jusqu’à ce que, en janvier (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Partout où le hasard semble jouer à la surface, il est toujours sous l’empire de lois internes cachées, et il ne s’agit que de les découvrir.

Friedrich Engels

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.