RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

152 

Alerte à l’escalade vers la guerre

L’assassinat du général iranien Soleimani engage une escalade irresponsable. Car la réplique viendra inéluctablement. Quand et jusqu’où ? Trump a ouvert un bras de fer dans lequel il engage sans concertation tous les pays impliqués dans l’OTAN. Et pour quels motifs ? Avec quels buts ?

Nous sommes une Nation indépendante. Pas une boîte de Smarties. Nous avons le droit de savoir où vont nos alliés et ce qu’ils veulent. C’est décidément impossible avec les gouvernements des États-Unis. Il est donc décidément urgent de sortir de l’engagement dans l’OTAN. La France doit retrouver sa liberté de décision et de refus des aventures guerrières que l’Empire nord-américain déchaîne pour ses propres raisons électorales ou autres.

Il ne peut pas être question de s’en tenir aux phrases creuses sur la « priorité à la stabilité » qui sert de prétexte à toutes les capitulations. Qu’est-ce que « la stabilité » dans un conflit ouvert ? Ou bien cette phrase ne veut rien dire, et c’est un très mauvais signal d’impuissance. Ou bien elle veut dire que la France renonce à la critique du régime théocratique de l’Iran ou au retour à l’accord sur le nucléaire dénoncé unilatéralement par les EU. Dans les deux cas, la parole de notre pays s’abîme dans un suivisme qui ne sert aucun objectif. Aucune stabilité n’est possible sans le retour aux accords qui garantissait la paix dans la région avec le respect du traité sur le nucléaire.

On voit de nouveau à quel néant nous ont conduit les gesticulations de Macron qui prétendait avoir recollé les relations entre l’Iran et les États-Unis. On voit quelle aberration a été pour la France d’accepter la rupture de l’accord sur le nucléaire avec l’Iran. Un accord dans lequel la diplomatie française avait joué un rôle déterminant. La meilleure contribution de la France à la protection de la paix dans cette zone est qu’elle cesse d’être le bagage accompagné de l’un ou de l’autre et qu’elle joue un rôle propre.

Le 3 janvier 2020

»» https://melenchon.fr/2020/01/03/alerte-a-lescalade-vers-la-guerre/
URL de cet article 35585
   

Même Thème
Impérialisme humanitaire. Droits de l’homme, droit d’ingérence, droit du plus fort ?
Jean BRICMONT
Jean Bricmont est professeur de physique théorique à l’Université de Louvain (Belgique). Il a notamment publié « Impostures intellectuelles », avec Alan Sokal, (Odile Jacob, 1997 / LGF, 1999) et « A l’ombre des Lumières », avec Régis Debray, (Odile Jacob, 2003). Présentation de l’ouvrage Une des caractéristiques du discours politique, de la droite à la gauche, est qu’il est aujourd’hui entièrement dominé par ce qu’on pourrait appeler l’impératif d’ingérence. Nous sommes constamment appelés à défendre les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« L’utopie est ce qui n’a pas encore été essayé. »

Theodore Monod

Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.