Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Après l’acte 5, préparons l’acte 6 !

Ce soir, l’acte 5 s’achève sur un mouvement le plus important depuis le début. Plusieurs centaines de milliers de gens, jeunes ou moins jeunes, salariés ou pas, auto entrepreneurs ou artisans, commerçants ou professions libérales, tous unis pour dire non aux propositions mensongères de Macron. Chacun a réfléchi après le discours du Président. Chacun a calculé, chacun a bien compris. Le Président a biaisé, enfumé, trompé.

La prime de 1000€ sera au bon vouloir des patrons. Comme ils ne sont pas philanthropes, les salariés n’auront rien. Les 100€ pour les smicards ne sont en rien une augmentation du SMIC. Il s’agit d’une prime pour l’année non reconductible et payée par les allocations familiales ce qui est proprement scandaleux. La CSG ne sera pas retirée aux retraités. Simplement 300 000 retraites sur des millions se verront enlever les 2,8% d’augmentation. Les autres paieront. Quant aux heures supplémentaires défiscalisées, ce sont les salariés qui se les paieront par les cotisations salariales et patronales qui servent à remplir les caisses de la sécurité sociale et des retraites.

Le président des riches n’a pris aucune mesure pour frapper les grosses fortunes. Pas de rétablissement de l’impôt sur les fortunes, pas de taxes sur la fraude fiscale, pas de mesures pour récupérer les 40 milliards de CICE. Les hyper riches vont encore gagner de l’argent qui nous sera pris par la TVA, les taxes immobilières, les impôts locaux, les impôts directs et les augmentations des prix. La fracture sociale va s’agraver et les inégalités se creuser. Le contraire de ce qu’ont besoin les populations. Explosion sociale garantie !

Ce soir, les gilets jaunes se préparent pour l’acte 6 et ce ne sont pas les manipulations de certains qui les en empêcheront. Le mouvement enraciné dans les villages et les villes de France va aller crescendo. Le gouvernement et son patron devront céder des revendications sociales, des mesures environnementales, des exigences politiques comme le référendum ou la dissolution. La politique doit d’urgence retrouver son dynamisme républicain. Liberté, égalité et fraternité doivent retrouver une nouvelle jeunesse. Le mouvement des gilets jaunes y contribue puissamment.

Partout dans le pays, on entend un cri qui se répercute de ville en ville : Macron ,démission ! Ce cri en dit beaucoup sur l’état d’esprit des citoyens. Une volonté de changements profonds, une exigence démocratique sans précédent. Macron divise le pays, les gilets jaunes le rassemble. Tel est le paradoxe que nous vivons. L’issue sera démocratique si le mouvement reste uni, actif et pacifique. Tel est l’enjeu de la période.

URL de cet article 34249
   
Histoire du fascisme aux États-Unis
Larry Lee Portis
Deux tendances contradictoires se côtoient dans l’évolution politique du pays : la préservation des “ libertés fondamentales” et la tentative de bafouer celles-ci dès que la “ nation” semble menacée. Entre mythe et réalité, les États-Unis se désignent comme les champions de la « démocratie » alors que la conformité et la répression dominent la culture politique. Depuis la création des États-Unis et son idéologie nationaliste jusqu’à George W. Bush et la droite chrétienne, en passant par les milices privées, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Lorsqu’ils n’arrivèrent pas à s’en prendre à nos arguments, ils s’en sont pris à moi.

Julian Assange


Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
51 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.