RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Benoît Quennedey innocenté

"L’énarque n’était pas un espion." C’est ce que nous confirme le Parisien d’aujourd’hui à propos de mon ami Benoît Quennedey, dont j’ai eu l’honneur de publier le livre sur la Corée du Nord (La Corée du Nord cette inconnue, éditions Delga) et dont j’ai présidé le comité de défense.

Quennedey est enfin innocenté après trois ans et demi de procédures insensées. Ce qu’on n’explique toujours pas, c’est pourquoi la justice en France trouve normal que pèse pendant si longtemps contre un haut fonctionnaire rattaché à la Direction de l’Architecture et des Jardins du Sénat (sic), la suspicion démentielle de détenir des informations sensibles susceptibles d’être transmises à une puissance étrangère.

La seule explication plausible, c’est le délit de faciès idéologique : il est désormais devenu inconcevable dans notre pays de ne pas se comporter comme étant en guerre avec des pays que n’aime pas l’OTAN et ce, même si aucune guerre n’a été déclarée. Cela vaut aussi pour la Russie et pour la Chine et c’est pour des raisons similaires (avec des conséquences heureusement moins graves pour le moment) que je me suis retrouvé épinglé dans le rapport de l’IRSEM-OTAN contre la Chine, en compagnie de Pascal Boniface, Maxime Vivas et d’autres.

Je rappelle qu’au moment de sa garde à vue de quatre jours (le maximum légal), Benoît était encore membre du Parti radical, c’est-à-dire qu’il était à des années-lumières de la théorie politique adoptée par la Corée du Nord (appelée "Juche"). Son seul tort ? Il présidait l’Association d’amitié franco-coréenne qui existe en France depuis 1969, fonction qui autrefois avait été occupée par un ancien ministre du général de Gaulle, résistant-déporté, Louis Terrenoire.

Mais c’est désormais trop : dans notre pays désormais pétainisé mentalement, on veut nous faire croire qu’un "bon Français" c’est quelqu’un qui n’apprend pas les langues étrangères trop étrangères (aucun poste au CAPES de russe cette année, 10 en chinois contre 781 en anglais), qui ne cherche pas à comprendre la réalité des pays lointains, qui ne parle à personne d’autres qu’à ses compatriotes et encore uniquement en franglish et qui, en cas de crise, attend sagement les ordres venus de Washington. Et s’ils nous disent de tirer, vous faites feu ?

»» https://www.leparisien.fr/faits-divers/accuse-despionnage-lenarque-net...
URL de cet article 38049
  

Venezuela – Chronique d’une déstabilisation
Maurice LEMOINE
A la mort de Chávez, et afin de neutraliser définitivement la « révolution bolivarienne », les secteurs radicaux de l’opposition ont entrepris d’empêcher à n’importe quel prix son successeur Maduro, bien qu’élu démocratiquement, de consolider son pouvoir. Se référant de façon subliminale aux « révolutions de couleur », jouissant d’un fort appui international, ils ont lancé de violentes offensives de guérilla urbaine en 2014 et 2017 (45 et 125 morts), dont une partie importante des victimes, contrairement à ce (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’un des plus gros mensonges officiels de notre temps est que les États-Unis et le Royaume-Uni sont en guerre contre l’islam radical. De l’Afghanistan à l’Arabie Saoudite en passant par la Syrie et la Libye, les extrémistes islamiques ont été pendant des décennies un allié vital dans leur véritable guerre : contre l’indépendance, l’unité panarabe et la souveraineté économique au Moyen-Orient.

Matt Kennard

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.