RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
13 

Canal + : Maïtena Biraben est dans le coma, vous le saviez ?

De 1 100 000 téléspectateurs lorsqu’il était présenté par Antoine de Caunes qui savait montrer ses fesses et mettre son nez en direct dans celles d’une strip-teaseuse ICI, « Le Grand journal » est tombé aujourd’hui à 529.000. Les prix des spots de publicité plongent, la rentabilité de l’émission n’est plus assurée. Maïtena Biraben est tombée dans le coma (médiatique).

CHIFFRES D’AUDIENCE DE CANAL PLUS - Le Grand Journal.

Vendredi 16 octobre : 529.000
Jeudi 15 octobre : 537.000 (2.8% de part de marché entre 18h50 et 20h05).
Mercredi 14 octobre : 539.000
Mardi 13 octobre : 608.000
Lundi 12 octobre : 637.000 (avec Xavier Mathieu)
Vendredi 9 octobre : 552.000
Jeudi 8 octobre : 573.000
Mercredi 7 octobre : 525.000
Mardi 6 octobre : 577.000
Lundi 5 octobre : 608.000
Vendredi 2 octobre : 540.000
Jeudi 1er octobre : 475.000
Mercredi 30 septembre:558.000
Mardi 29 septembre : 505.000
Lundi 28 septembre : 570.000

Comme j’éprouve quelque sympathie pour Bolloré (merci au Grand Soir de laisser passer cet aveu, j’ai aussi des qualités par ailleurs, j’ai publié pas mal d’articles dans la ligne éditoriale, etc.) je vais lui donner des conseils (gratuits) pour sa recherche des causes et pour remédier à la catastrophe :

1- Laissez tomber vos investigations sur le rythme, le punch de l’émission, bref sur des raisons techniques.
2- Evitez les mensonges à l’antenne car, s’ils ne sont pas démentis en direct, ils le sont ensuite et font du buzz contre vous.

Exemples :
a) Maïtena Biraben a déclaré jeudi 24 septembre que le Front national était « le premier parti de France » et tenait « un discours de vérité ». Or, le FN s’est classé 3ème aux dernières élections. Et son discours n’a rien à voir avec la vérité, aux yeux des deux tiers ou plus des Français qui ne veulent pas de ces gens-là au pouvoir. Les médias et des réseaux sociaux s’étranglent d’indignation, approuvés par la majorité de votre public habituel. Ces deux « erreurs » (j’enlève les guillemets si vous me dites qu’elle est pro-FN) sont portées à la connaissance de millions de Français qui ne détestaient pas a priori Maïtena, ni Canal +.

Il faut que Maïtena Biraben revienne (même si c’est un peu tard) sur ces propos et fasse de vraies excuses, qui la grandiront. Elle pourrait même être émouvante.

b) Elle a lancé à Xavier Mathieu qui refusait de condamner les violences textiles à Air France : « Il y a quelqu’un dans le coma, vous savez ».ICI
C’était faux. Il faut qu’elle rectifie à l’antenne.

3) Il faut remettre « Les guignols de l’info », espace ténu et policé d’impertinence. C’est pour ne pas les rater que des centaines de milliers de téléspectateurs (dont moi) préféraient LGJ à son concurrent « C’est à vous » de la 5. A présent, ce concurrent vous a dépassé. Essayez tout de même de vous éviter le sort du XV de France face aux Alls Black.

4) Si vous m’écoutez, vous contredirez Paul Laurent quand il dit : « L’ordre brun-marine règne désormais à Canal Plus… Ce tour de force a été réussi grâce à Vincent Bolloré qui, aux ordres de Nicolas Sarkozy, a organisé la reprise en main de la ligne éditoriale de la chaîne cryptée sur la base d’une course-poursuite aux idées du FN ».

Et c’est toujours bon (demandez à BFN-TV BFM-TV) de démontrer que, si quelqu’un tient un discours de vérité, ce n’est pas le chef des rouges apatrides.

Attention ! si vous virez Maïtena Biraben, ne la remplacez pas par Cyril Hanouna ou Jean-Marc Morandini, sauf si vous aspirez à descendre en troisième division des audiences et à vous mesurer à Arte. Les annonceurs ne vont pas aimer. Mais ça, vous le comprenez et peut-être ne comprenez-vous que ça.

Vladimir Marciac

URL de cet article 29443
  

Même Auteur
ESPAGNE : un livre en plein dans le mille
Vladimir MARCIAC
Jean Ortiz a publié 90 articles sur le site Le Grand Soir. Son style impeccable, son cœur à fleur de clavier, son intelligence servant sa remarquable connaissance des dossiers qu’il traite, son humour, sa fougue, sa fidélité aux siens, c’est-à-dire aux guérilleros espagnols que le monde a laissé se faire écraser par un dictateur fasciste, le font apprécier par nos lecteurs (nos compteurs de lecture le disent). Il a en poche une carte du PCF qui rend imparfaitement compte de ce qu’est pour lui le (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Avant, il y avait la tomate. Puis, ils ont fabriqué la tomate de merde. Et au lieu d’appeler la tomate de merde “tomate de merde”, ils l’ont appelée “tomate”, tandis que la tomate, celle qui avait un goût de tomate et qui était cultivée en tant que telle, est devenue “tomate bio”. À partir de là, c’était foutu. »

Inconnu

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.