Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Chávez propose de créer la Cinquième Internationale Socialiste

A Caracas les 19 et 20 novembre se tenait une rencontre internationale de partis de gauche, le commandant Chávez y est intervenu le dernier jour.


Le président Chávez propose de créer la Cinquième Internationale Socialiste

20 novembre 2009

Le chef d’état a proné instamment aux partis de gauche du monde de créer un forum socialiste de gauche véritable, disposé à faire front à l’impérialisme / Il a exposé la création d’un comité préparatoire pour faire formellement l’appel de la Cinquième Internationale/ "J’assume la responsabilité devant le monde" a-t-il déclaré.

Le président de la République Bolivarienne du Vénézuéla, Hugo Chávez, affirme que le moment est venu de créer une Cinquième Internationale Socialiste qui regroupe le mouvement progressiste, pour faire face au défi que pose l’actuelle "crise mondiale".

"Je crois qu’est venu l’heure que nous convoquions la Cinquième Internationale, et j’ose la convoquer, je crois que c’est une nécessité et j’ose demander que nous la créiions, je le propose : croyant que c’est décidé", dit Chávez, durant la clôture de la Rencontre Mondiale de Partis et Mouvements de Gauche.

Le chef d’état invite les représentant des pays présents à la rencontre, pour qu’ils participent à un projet vraiement nouveau, inédit, "cette rencontre socialiste doit être de gauche véritable, disposée à faire front à l’impérialisme et au capitalisme", a-t-il souligné.

J’affirme que l’appel de cette réunion de mouvements ouvriers mondiaux, qui Quatrième Internationale établie à Paris en 1938, " est ce que réclame le monde, nous avons besoin un changement".

Je demande aux réprésentant de gauche de manifester s’ils sont disposés à participer à la Cinquième Internationale, pour commencer à donner forme au projet d’organisation.

Chávez explique que "quelques représentants des partis doivent consulter et réfléchir un peu avant d’approuver le document final de création. Prendre son temps, demain encore ils doivent discuter, faire les consultations qu’ils doivent faire, mais laissez-moi convoquer à la création de l’organisme socialiste, j’en assume la responsabilité devant le monde" a-t-il annoncé.

Le président vénézuélien propose aussi qu’avec une liste des partis membres soit crée un comité préparatoire, pour faire formellement l’appel de la Cinquième Internationale.

"La constitution de ce comité préparatoire pourra être une des conclusions de cette Première Rencontre de Partis de Gauche" a-t-il dit.

"Il n’y a pas de temps à perdre. S’il revient au PSUV (Parti Socialiste Unifié du Venezuela) et à un parti de plus dans le monde de former le premier noyau, nous le ferons. Mais je suis sûr que ceux qui sont prêts à la tâche, qui est d’extrème urgence, seront plus nombreux parce que la crise mondiale s’accélère", alerte Chávez.

Lors de cette rencontre internationale qui s’est déroulée de jeudi 19 dernier jusqu’au samedi 21 novembre, ont partipé aussi la vice-présidente du Parti Socialiste Uni du Vénézuéla (PSUV), Cilis Flores, et le vice-président de la région sud, Nicolás Maduro.
Durant cette importante rencontre à laquelle ont participé plus de 150 délégés et 40 groupes de diverses parties du monde, qui ont débattue sur les menaces de l’empire, l’installation de sept bases militaires étasuniennes en territoire colombien, le coup d’état au Honduras, la chute du capitalisme, et le Socialisme du XXIème siècle.

D’autres dirigeants du PSUV étaient présents à l’évènement, le vice-président de la région Occidentale, Rafael Ramà­rez ; de la région des Llanos, Elà­as Jaua ; de la région Orientale, Aristóbulo Istúriz ; de la région Centrale, Diosdadod Cabello ; de la région Centre Occidentale, Fransisco Ameliach ; et le directeur Nacional de l’Organisation Politique, Jorge Rodriguez.

Se sont présentés à cette rencontre 26 pays d’Amérique Latine et des Caraïbes, 7 d’Europe et 6 d’Afrique, d’asie et d’Océanie.

Cette rencontre fut conçue comme plateforme pour élaborer des propositions démocratiques à partir d’une vision socialiste et impliquée avec les peuples du monde.

Source

Source

Source

URL de cet article 9503
   
Communication aux lecteurs
24 février : Tous ensemble à Londres pour soutenir Julian Assange

La date du 24 février ouvre le départ des dernières audiences d’extradition du fondateur de WikiLeaks Julian Assange sur la demande des Etat-Unis. Sur le territoire américain Julian risque jusqu’à 175 années de prison pour avoir diffuser des documents sur la guerre en Irak et en Afghanistan dévoilant ainsi au grand jour tortures et exactions de l’armée américaine, pour avoir fait son travail de journaliste. S’il est jugé par un tribunal fédéral dans un état où la peine capitale est autorisée, il risque la peine de mort pour espionnage et divulgation de secrets d’Etat .

Nous organisons ce 23 février un départ de Paris en Bus pour Londres. Nous arriverons le 24 au matin pour commencer la manifestation et repartirons le soir afin d’être de retour le 25 au petit matin sur Paris.

Au nom de la Liberté de la presse, de la Liberté d’expression, de la Vérité nous demandons l’arrêt immédiat de la procédure d’extradition et la libération de Julian Assange.

Informations/contacts : https://www.facebook.com/events/467998704155446/

Réservations : https://yurplan.com/event/Tous-ensemble-a-Londres-pour-Julian-le-24-fe...

15 
Même Thème
Un futur présent, l’après-capitalisme, de Jean Sève
Michel PEYRET
Une façon de dépasser le capitalisme Le livre de référence L’essai de l’historien Jean Sève intitulé Un futur présent, l’après-capitalisme (La Dispute, 2006). Ce livre propose une interprétation du mouvement historique actuel dans le sens du dépassement possible du capitalisme. Il énonce ce qu’il envisage comme des preuves de l’existence actuelle de « futurs présents » qui seraient autant de moyens de ce dépassement du capitalisme déjà à l’oeuvre dans le réel. Sur la question économique, la gauche est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le déficit de l’Etat était l’objet même de spéculations. A la fin de chaque année, nouveau déficit. Au bout de quatre ou cinq ans, nouvel emprunt. Or chaque emprunt fournissait à l’aristocratie une nouvelle occasion de rançonner l’Etat, qui, maintenu artificiellement au bord de la banqueroute, était obligé de traiter avec les banquiers dans des conditions toujours plus défavorables.

Karl Marx
La lutte des classes en France. 1850


Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
22 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
120 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.