RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Espagne : Les « dérapages » du Monde.


Le grand historien et militant Pierre Broué nous a quittés ce mardi 26 juillet 2005, par Gérard Filoche.



L M A, 20 mars 2004.


Martine Silber, correspondante du Monde à Madrid, signe le 19 mars 2004 un article intitulé « Les dérapages de Pedro Almodovar » qu’elle qualifie de manifestations d’ « hystérie »

Que nous vaut cette sévérité, cette condamnation méprisante qui, en réalité s’abat sur des dizaines de milliers d’internautes et de manifestants espagnols ? D’une déclaration du cinéaste lors de la présentation de son dernier film, parlant d’une « rumeur »circulant sur internet au sujet d’une tentative de coup d’Etat, qui se dessinait, a-t-il dit, à travers la demande adressée au roi Juan Carlos par Aznar de reporter les élections et de prononcer l’état d’exception à cause des manifestations de rue. La rumeur indique qu’on avait cherché à provoquer la rupture au sein des manifestations en appelant « contre le terrorisme et pour la constitution » une manoeuvre qui a échoué et que le conseil électoral avait été convoqué le samedi à minuit pour reporter les élections et instaurer pour trois mois un « état d’exception » Mais le roi refusa de signer.

A partir de dimanche, une heure du matin, c’était la débâcle pour la droite. Le gouvernement reculait en désordre. Le ,contenu de l’intervention du roi, le fait même qu’il soit intervenu à la télévision, et sur une ligne opposée à celle d’Aznar montre le bien-fondé de la rumeur. Si de telles demandes ont été faites, l’intervention du roi à la télévision peut parfaitement constituer une fin de non-recevoir puisqu’il n’y est pas question du rôle terroriste d’ETA,

Il est permis de s’étonner que la correspondante du Monde réduise au strict minimum son information sur cette déclaration qu’elle cherche à discréditer sans la citer . Il est permis aussi de constater qu’elle écrit comme si un coup d’Etat était en Espagne un événement exceptionnel. Elle n’a apparemment pas entendu parler ni de 1936 et du pronunciamiento de Franco, début de la Guerre d’Espagne, ni de 1981 et du pronunciamiento de Tejero, arrêté par une intervention du roi qui n’a pas eu l’éclat de la dernière en date.

On aurait aimé un peu d’information dans Le Monde car l’attitude méprisante de sa correspondante est une transposition dans la presse française de l’agressivité provocante du gouvernement Aznar à la veille des élections : des injures au lieu d’éléments d’information et d’explication.

D’autres organes de presse ont souligné l’attitude suspecte du Monde qui s’est cramponné au-delà du raisonnable à la thèse de la culpabilité de l’ETA et n’a pas révélé la conspiration du silence qui la frappait à Madrid... Mais cette attitude perdure : la presse catholique que Le Monde a rejointe est-elle liée par une discipline religieuse à la défense du parti populaire qui a de nouveau livré les écoles aux prêtres catholiques et préparait d’autres mauvais coups ? Un peu de franchise, s.v.p. Le grand nettoyage est commencé et Aznar a ouvert lui-même les robinets.

Pierre Broué est historien.


Article écrit pour Le Marxisme Aujourd’hui (Revue papier) N° 54 : BP 276 - F 38407 Saint-Martin d’Hères


- Du même auteur :

Exclusions du P.T. brésilien

Aznar, un modèle défraîchi


URL de cet article 1415
  

L’Espagne dans nos coeurs
Loic RAMIREZ
On a beaucoup écrit sur la guerre civile espagnole et si peu sur ses suites. Refusant la défaite, les républicains ont poursuivi leur combat durant plus de trente ans contre la dictature franquiste. Majoritairement exilés en France, ils ont eu pour principal soutien le parti communiste français et ses militants. Diffusion de tracts et de propagande, campagnes de solidarité, déplacement de clandestins et soutien logistique, les femmes et les hommes du PCF ont prêté main-forte aux "rouges" tout au (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Les Français savent que la Russie soviétique a joué le rôle principal dans leur libération. »

phrase prononcée par De Gaulle à Moscou en 1966.

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.