RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

France, fille aînée de l’Église…

Quand je te croise et t’accroche dans la rue pour te proposer la « votation des 7 organisations syndicales et de jeunesse » sur le retrait/ou non/ du projet de loi travail (CGT – FO – FSU – Solidaires – UNEF – UNL – FIDL), ta réaction m’interpelle lorsque tu me dis ne pas être concerné.

Tu es retraité, et donc tu te crois « tiré du monde du travail », soit !

Mais, n’as-tu pas des enfants, des petits enfants, de proches, des amis, des parents… encore dans le monde du travail, ou bien souhaitant y entrer pour y exercer un travail décent pour vivre tout aussi décemment ?

Venant de toi, pétri de valeurs chrétiennes au nombre desquelles figurait je crois l’amour du prochain, ton refus de manifestation de solidarité me choque, moi le fonctionnaire retraité, toujours militant syndical et farouche opposant à la loi El Khomri…

Il faudra inventer un nom (ou alors me le souffler s’il existe déjà) pour désigner les gens qui bénéficient d’un droit non seulement sans connaître les conditions dans lesquels celui-ci a été acquis, mais -surtout- passent leur temps à dénigrer ceux à qui ils le doivent. Oh paradoxe ! (Sans doute et certainement dû à l’ignorance politique, sociale…, la « crasse » ignorance).

Ainsi des congés payés, de la Sécu, des retraites…, comme le rappelait encore récemment Michel Etiévent.

Trouver un nom ou rétablir le « cens », ce droit de vote attribué autrefois aux seuls contribuables pouvant payer un certain niveau d’impôt et donc, « censés » être des citoyens non seulement aisés, mais peut-être aussi plus réfléchis et avisés de la chose publique…

C’est cette autre réflexion que je me faisais lorsque, toujours dans la rue, papiers et stylo à la main, je cherchais à faire voter les citoyens que je rencontrais et que ceux-ci me répondaient : « je ne suis pas au courant ; je n’y comprends rien !… Après tout de même plusieurs semaines, plusieurs mois de manifestations dans tout le pays…
Comment se prétendre citoyen, revendiquer ses droits (de vote, de critique…) et ne pas porter intérêt à un projet aussi structurant/déstructurant pour le monde du travail et, au-delà, pour la société française toute entière ?

La mise entre les mains des citoyens, par la Société, de droits civiques ne devrait-elle pas s’accompagner aussi de « contre parties » attendues d’eux ?

Réforme de la Constitution, VI° République… Sans doute et certainement, mais du côté des citoyens aussi, n’y-a-t-il pas des choses à entreprendre pour « réparer » une citoyenneté qui ne porte plus intérêt à la vie publique, à la vie commune ?…

URL de cet article 30547
  

Même Thème
Les caisses noires du patronat
Gérard FILOCHE
A quoi servent les 600 millions d’euros des caisses noires du patronat, et où vont les 2 millions d’euros distribués chaque année en liquide par l’UIMM et le Medef ? Gérard Filoche dénonce ce scandale du siècle au coeur du patronat français. Il soulève toutes les questions posées par ce trafic d’argent liquide qui circule depuis si longtemps au Medef et montre comment le patronat se servait de cette caisse anti-grève pour briser la fameuse concurrence libre et non faussée. Denis Gautier-Sauvagnac, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Al Qaeda est aux médias ce que Stéphanie de Monaco est à "Questions Pour Un Champion".

Viktor Dedaj

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.