Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


France, fille aînée de l’Église…

Quand je te croise et t’accroche dans la rue pour te proposer la « votation des 7 organisations syndicales et de jeunesse » sur le retrait/ou non/ du projet de loi travail (CGT – FO – FSU – Solidaires – UNEF – UNL – FIDL), ta réaction m’interpelle lorsque tu me dis ne pas être concerné.

Tu es retraité, et donc tu te crois « tiré du monde du travail », soit !

Mais, n’as-tu pas des enfants, des petits enfants, de proches, des amis, des parents… encore dans le monde du travail, ou bien souhaitant y entrer pour y exercer un travail décent pour vivre tout aussi décemment ?

Venant de toi, pétri de valeurs chrétiennes au nombre desquelles figurait je crois l’amour du prochain, ton refus de manifestation de solidarité me choque, moi le fonctionnaire retraité, toujours militant syndical et farouche opposant à la loi El Khomri…

Il faudra inventer un nom (ou alors me le souffler s’il existe déjà) pour désigner les gens qui bénéficient d’un droit non seulement sans connaître les conditions dans lesquels celui-ci a été acquis, mais -surtout- passent leur temps à dénigrer ceux à qui ils le doivent. Oh paradoxe ! (Sans doute et certainement dû à l’ignorance politique, sociale…, la « crasse » ignorance).

Ainsi des congés payés, de la Sécu, des retraites…, comme le rappelait encore récemment Michel Etiévent.

Trouver un nom ou rétablir le « cens », ce droit de vote attribué autrefois aux seuls contribuables pouvant payer un certain niveau d’impôt et donc, « censés » être des citoyens non seulement aisés, mais peut-être aussi plus réfléchis et avisés de la chose publique…

C’est cette autre réflexion que je me faisais lorsque, toujours dans la rue, papiers et stylo à la main, je cherchais à faire voter les citoyens que je rencontrais et que ceux-ci me répondaient : « je ne suis pas au courant ; je n’y comprends rien !… Après tout de même plusieurs semaines, plusieurs mois de manifestations dans tout le pays…
Comment se prétendre citoyen, revendiquer ses droits (de vote, de critique…) et ne pas porter intérêt à un projet aussi structurant/déstructurant pour le monde du travail et, au-delà, pour la société française toute entière ?

La mise entre les mains des citoyens, par la Société, de droits civiques ne devrait-elle pas s’accompagner aussi de « contre parties » attendues d’eux ?

Réforme de la Constitution, VI° République… Sans doute et certainement, mais du côté des citoyens aussi, n’y-a-t-il pas des choses à entreprendre pour « réparer » une citoyenneté qui ne porte plus intérêt à la vie publique, à la vie commune ?…

URL de cet article 30547
   
Même Thème
« Les déchirures » de Maxime Vivas
Maxime VIVAS
Sous ce titre, Maxime Vivas nous propose un texte ramassé (72 pages) augmenté par une préface de Paul Ariès et une postface de Viktor Dedaj (site Le Grand Soir).. Pour nous parler des affaires publiques, de répression et d’impunité, de management, de violences et de suicides, l’auteur (éclectique) convoque Jean-Michel Aphatie, Patrick Balkany, Jean-Michel Baylet, Maïté Biraben, les Bonnets rouges, Xavier Broseta (DRH d’air France), Warren Buffet, Jérôme Cahuzac, Charlie Hebdo, Jean-François Copé, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La convention qui rédigea la Constitution des Etats-Unis était composée de 55 membres. Une majorité d’entre eux étaient des avocats - pas un seul fermier, ouvrier ou paysan. 40 possédaient du Revolutionary Scrip [monnaie émise pour contrer la monnaie coloniale]. 14 étaient des spéculateurs de terrains. 24 étaient des prêteurs. 11 étaient des marchands. 15 possédaient des esclaves. Ils ont crée une Constitution qui protège les droits de propriété, pas les droits de l’homme.

Senateur Richard Pettigrew - "Plutocratie Triomphante" (1922)


Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube (...)
22 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.