RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

La CGT n’a pas d’excuses à présenter

Inévitable porte-parole de tout ce que notre pays compte de réactionnaires haineux, le glacial Eric Ciotti a fustigé la CGT pour son affiche accusant les violences policières contre les jeunes et les syndicalistes, allant jusqu’à sommer Cazeneuve de porter plainte contre le premier syndicat français. Ce député de l’ultra-droite, que rien de sérieux ne sépare sur le fond du FN, a été aussitôt suivi sur cette voie, celle de la haine de classe anti-Rouges, par le représentant de la CFDT-Police, dont il serait naïf d’espérer qu’il appelât l’ensemble des policiers à respecter la liberté d’expression dans les manifs, à ne pas tabasser des jeunes à terre, à ne pas sortir la lacrymo ou le taser pour un oui pour un non... Car il ne suffit pas d’être la police d’une « République » pour mériter le nom, si souvent usurpé, de « police républicaine »...

Il est vrai que l’exemple vient de haut. Quand Valls, qui inspirait dans l’ombre le plan de casse d’Air France, traite de « voyous » les ouvriers du transporteur sans recadrer son directeur regrettant publiquement les conditions de travail du XIXe siècle, quand le Parquet menace de 23 mois de prison les syndicalistes de Goodyear qui ont défendu leur emploi, quand tous les médias ou presque encensent la direction jaunâtre de la CFDT, l’agent orange du MEDEF, et ne parle qu’en mal de la CGT, quand le pouvoir multiplie les lois liberticides à la Sarko, cible les binationaux et institue l’état d’urgence à perpète, faut-il s’étonner si des flics de base se lâchent contre des jeunes et des salariés qui ne font que défendre la dignité de l’homme au travail, gravement amputée par la circulaire Travail de l’UE, dite loi El Khomri ?

En réalité, la violence vient du grand patronat licencieur, maître chanteur à l’emploi, privatiseur et délocaliseur.

Elle vient de la « construction » européenne si chère hélas dans son principe aux états-majors syndicaux, eet qui est entièrement tournée contre les souverainetés populaires et contre le monde du travail.

Elle vient des médias achetés par les Dassault, Bolloré, Lagardère, ou pilotés d’une poigne de fer par le gouvernement. « Les puissants ne cessent d’attaquer les pauvres, disait Auguste Blanqui. Et quand ceux-ci osent se défendre, ils se font traiter de bêtes sauvages ».

Non la CGT n’a pas à s’excuser, au contraire, c’est en étant claire, offensive, radicalement hollando et euro-critique, en sortant du carcan maastrichtien de la CES, en redevenant 100% rouge et en brisant les chaînes rosâtres du « syndicalisme rassemblé » avec les chiens de Berger du MEDEF, qu’elle redeviendra le grand syndicat de classe et de masse qui apporta tant de victoires aux salariés de France.

Allez, camarade Martinez, encore un effort pour comprendre que le mot « soviet » employé contre la CGT par la réaction n’est pas une insulte : au contraire, quand les salariés du monde entier se confrontaient à l’appareil répressif des bourgeois et aspiraient à créer LEUR Etat, celui de la Commune de Paris ou des Conseils ouvriers russes, le grand patronat tremblait et la classe ouvrière passait à l’offensive !

Floreal pour www.initiative-communiste.fr

»» http://www.initiative-communiste.fr/articles/billet-rouge-2/la-cgt-na-...
URL de cet article 30241
  

LA TYRANNIE DU BIEN VIEILLIR
Martz Didier, Michel Billé
La tyrannie du Bien Vieillir, voilà bien un paradoxe ! Il faut être un peu iconoclaste pour aller s’en prendre à une si belle idée, qui fait si largement consensus : « bien vieillir ». Bien vieillir, qui pourrait être contre ? Qui ne le souhaiterait pas pour soi-même et pour autrui ? Qui oserait affirmer préférer vieillir mal ? C’est que le désir de bien vieillir de chacun sans trop d’inconvénients est devenu un slogan qui anime les cercles politiques, court dans les maisons de retraite, envahit les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il semblerait que la nature de l’ultime révolution à laquelle nous avons à faire face est précisément celle-ci : nous sommes en train de développer toute une série de techniques qui permettront aux oligarchies aux commandes - qui ont toujours existé et qui probablement existeront toujours - d’amener les gens à aimer leur servitude.

Aldous Huxley

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.