Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

13 
Tout le monde (non, pas la CGT) veut embrasser un flic

Renaud fait des émules chez les politiciens

L’affiche d’Info’com CGT offusque ceux pour qui la répression est toujours trop douce contre les ouvriers, lycéens, étudiants.
Contre le peuple.

Bernard Cazeneuve a écrit une lettre ouverte au secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez pour dénoncer « la violence d’une campagne choquante » qui met « gravement en cause la police nationale. »

Le député LR Eric Ciotti, juge l’affiche « scandaleuse, indigne et honteuse d’un syndicat totalement discrédité » et il demande à Bernard Cazeneuve de porter plainte contre la CGT.

Christian Estrosi, président LR de PACA, s’étrangle : c’est « une honte et une provocation indigne ».

Le secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a également fustigé cette campagne contre les violences policières. Il a dénoncé « une gauchisation de la CGT » tandis que le député (écolo, à vérifier) François de Rugy reproche au syndicat de faire un amalgame en attaquant la police « dans son ensemble ».

Pour le FN, qui aime les bulletins de vote des jeunes et des travailleurs mais pas les jeunes et les travailleurs, l’affiche est « immonde ». Florian Philippot, vice-président du parti de Marine Le Pen, est « très choqué » et, lui aussi, il demande au ministère de l’Intérieur de porter plainte contre la CGT.

Bref, la violence politicarde, secondée par la violence médiatique en appelle à la violence judiciaire pour appuyer les coups de poings, de pieds, de matraques contre un peuple désarmé. Pour achever le travail.

Si la plainte est déposée, si elle aboutit, nous saurons où en est l’état d’avancement de la dictamolle (ou de la démocrature) dans « la patrie des droits de l’homme ».

Le vent mauvais qui souffle sur la France s’emploie à balayer les lanceurs d’alerte. Dans « Les provinciales » Pascal s’étonnait de cet « étrange zèle qui s’irrite contre ceux qui accusent des fautes publiques et non contre ceux qui les commettent ».

A gauche, l’avocate Raquel Garrido, porte-parole du Parti de Gauche et avocate de Jean-Luc Mélenchon, (elle a fait condamner Marine Le Pen, Jean-François Copé, Nathalie Kozsciusko-Morizet et Alain Juppé, mais aucun syndicat !) a dit comprendre « qu’un policier puisse se sentir choqué ». Mais, a-t-elle estimé, « on est dans une société démocratique qui doit accepter un certain degré de polémique ».

Même si elle est arrachée des murs et brûlée, l’affiche de la CGT restera pour toujours un moment de vérité pour les historiens qui raconteront Macron, Valls, Cazeneuve, El Khomri.

Un autre grand moment sera celui où des CRS (qui ne sont pas tous, sympathisants du FN) n’en pourront plus du rôle qu’on leur fait jouer (contre la classe sociale dont ils sont issus, probablement celle de leur famille, femme, parents, enfants) afin d’imposer, à coups de matraques, de grenades lacrymogènes et de rangers, une loi dont le peuple ne veut pas et dont François Hollande n’avait pas parlé dans son fameux discours du Bourget en 2012.

Vienne le temps où les forces de l’ordre enlèveront leurs casques et jetteront leurs boucliers dans un empilement de révolte et de fraternité.

Et c’est ainsi que Paris sera grand et que Gavroche pourra chanter sans déchoir : «  J’ai embrassé un flic ».

Maxime VIVAS
(« Toujours debouuut, rassurez-vouuuus »).

URL de cet article 30240
   


Vous avez une minute ?

Même Auteur
Les Etats-Unis de mal empire : Ces leçons de résistance qui nous viennent du Sud
Danielle BLEITRACH, Maxime VIVAS, Viktor DEDAJ
Présentation de l’éditeur Au moment même où les Etats-Unis, ce Mal Empire, vont de mal en pis, et malgré le rideau de fumée entretenu par les médias dits libres, nous assistons à l’émergence de nouvelles formes de résistances dans les pays du Sud, notamment en Amérique latine. Malgré, ou grâce à , leurs diversités, ces résistances font apparaître un nouveau front de lutte contre l’ordre impérial US. Viktor Dedaj et Danielle Bleitrach, deux des auteurs du présent livre, avaient intitulé leur précédent ouvrage (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’écart gigantesque entre ce que les dirigeants des Etats-Unis font dans le monde et ce que les habitants des Etats-Unis croient qu’ils font est une des grandes réussites de propagande de la mythologie politique dominante.

Michael Parenti


Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
118 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.