RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

23 
Le FN n’avait pas osé en rêver, le maire UMP de Toulouse l’a fait

La mairie de Toulouse met en demeure la CGT d’évacuer la Bourse du Travail

Voici l’homme (photo) qui va faire perdre la mairie à Jean-Luc Moudenc, UMP.

Sacha Briand, 44 ans, né à Villeneuve Saint Georges (Val-de-Marne), ancien élève du lycée catholique Saint-Vincent à Senlis (Oise) est un homme occupé, un cumulard qui se délasse en chassant le prolo toulousain avec du gros calibre.

Militant UMP, conseiller municipal de Toulouse, adjoint au maire, conseiller régional, membre du Conseil d’Administration de Tisséo (entreprise de transport toulousaine), vice-président de Toulouse métropole finances, président du groupe métropole d’avenir, il dirige un cabinet d’avocats, spécialisé dans le droit public et l’adoption. Son cabinet est agréé par le Ministère de l’Intérieur (Direction Générale des Collectivités Locales) pour la formation des élus.

Sacha Briand a pour tâche de débusquer les dépenses superflues (celles qui concernent surtout les associations, les pauvres et les travailleurs).

Et il fonce dans Toulouse l’Espagnole comme un taureau sur la muletta.

Par un courrier du 16 février 2015, il met en demeure le syndicat CGT de la Haute-Garonne, d’évacuer la Bourse du travail, dès le 30 juin, sauf s’il acquitte un loyer correspondant à la valeur locative du bien.

Propriété de la mairie, la Bourse du travail (1518 m2) étant située au centre ville, face à la basilique Saint Sernin, le loyer demandé ne saurait être acquitté par personne d’autre qu’une banque !

Le jeune loup UMP le sait et c’est donc bien d’une expulsion qu’il s’agit.

Le bâtiment, classé monument historique, style art déco, a été inauguré le 12 juillet 1892 par Jean Jaurès, alors conseiller municipal toulousain. Depuis, la CGT ne l’a pas quitté, même pas sous Vichy alors que le syndicat était interdit.

Par cette lettre comminatoire, ce sont dix Unions locales CGT, plus de 700 syndicats, 15 000 syndiqués qui sont visés. La Bourse du Travail appartient aux salariés, elle est d’utilité publique, il y passe 4 000 personnes tous les ans, disent les militants.

Pour Cédric Caubère, secrétaire général de l’union départementale des syndicats CGT de Haute-Garonne, la mairie souhaite « chasser les salariés du centre. Nous vivons grâce aux cotisations des salariés. Comment pourrions-nous payer un tel loyer ? ».
Pour lui, ce sont « des méthodes dignes des villes dirigées par le Front national ».

Sauf que, ici, c’est l’UMP qui le fait. Rappelons-nous : le FN, jouant petit bras, avait seulement osé expulser à Hénin-Beaumont la Ligue des Droits de l’Homme d’un très modeste local. Ce qui avait provoqué un tollé national.

«  C’est une provocation, mais la CGT ne quittera pas ce lieu historique ! » s’est insurgé Jean-François Tortajada, membre du bureau départemental du syndicat devant plusieurs centaines de militants réunis mardi soir à la Bourse du Travail dans la salle Jean Jaurès, archi-comble (des militants ont dû rester dehors, sur la place) pour préparer une riposte.

La riposte risque d’être spectaculaire.

Attendons-nous à voir Toulouse surgir dans une brûlante actualité.
A suivre, donc.

Vladimir Marciac

PS. Cette décision vise également tous les syndicats qui occupent des locaux municipaux à Toulouse.

URL de cet article 28143
   

Même Auteur
ESPAGNE : un livre en plein dans le mille
Vladimir MARCIAC
Jean Ortiz a publié 90 articles sur le site Le Grand Soir. Son style impeccable, son cœur à fleur de clavier, son intelligence servant sa remarquable connaissance des dossiers qu’il traite, son humour, sa fougue, sa fidélité aux siens, c’est-à-dire aux guérilleros espagnols que le monde a laissé se faire écraser par un dictateur fasciste, le font apprécier par nos lecteurs (nos compteurs de lecture le disent). Il a en poche une carte du PCF qui rend imparfaitement compte de ce qu’est pour lui le (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je crois vraiment que là où il y a le choix entre la couardise et la violence, je conseillerais la violence.

MAHATMA GANDHI

Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.