RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
23 
Le FN n’avait pas osé en rêver, le maire UMP de Toulouse l’a fait

La mairie de Toulouse met en demeure la CGT d’évacuer la Bourse du Travail

Voici l’homme (photo) qui va faire perdre la mairie à Jean-Luc Moudenc, UMP.

Sacha Briand, 44 ans, né à Villeneuve Saint Georges (Val-de-Marne), ancien élève du lycée catholique Saint-Vincent à Senlis (Oise) est un homme occupé, un cumulard qui se délasse en chassant le prolo toulousain avec du gros calibre.

Militant UMP, conseiller municipal de Toulouse, adjoint au maire, conseiller régional, membre du Conseil d’Administration de Tisséo (entreprise de transport toulousaine), vice-président de Toulouse métropole finances, président du groupe métropole d’avenir, il dirige un cabinet d’avocats, spécialisé dans le droit public et l’adoption. Son cabinet est agréé par le Ministère de l’Intérieur (Direction Générale des Collectivités Locales) pour la formation des élus.

Sacha Briand a pour tâche de débusquer les dépenses superflues (celles qui concernent surtout les associations, les pauvres et les travailleurs).

Et il fonce dans Toulouse l’Espagnole comme un taureau sur la muletta.

Par un courrier du 16 février 2015, il met en demeure le syndicat CGT de la Haute-Garonne, d’évacuer la Bourse du travail, dès le 30 juin, sauf s’il acquitte un loyer correspondant à la valeur locative du bien.

Propriété de la mairie, la Bourse du travail (1518 m2) étant située au centre ville, face à la basilique Saint Sernin, le loyer demandé ne saurait être acquitté par personne d’autre qu’une banque !

Le jeune loup UMP le sait et c’est donc bien d’une expulsion qu’il s’agit.

Le bâtiment, classé monument historique, style art déco, a été inauguré le 12 juillet 1892 par Jean Jaurès, alors conseiller municipal toulousain. Depuis, la CGT ne l’a pas quitté, même pas sous Vichy alors que le syndicat était interdit.

Par cette lettre comminatoire, ce sont dix Unions locales CGT, plus de 700 syndicats, 15 000 syndiqués qui sont visés. La Bourse du Travail appartient aux salariés, elle est d’utilité publique, il y passe 4 000 personnes tous les ans, disent les militants.

Pour Cédric Caubère, secrétaire général de l’union départementale des syndicats CGT de Haute-Garonne, la mairie souhaite « chasser les salariés du centre. Nous vivons grâce aux cotisations des salariés. Comment pourrions-nous payer un tel loyer ? ».
Pour lui, ce sont « des méthodes dignes des villes dirigées par le Front national ».

Sauf que, ici, c’est l’UMP qui le fait. Rappelons-nous : le FN, jouant petit bras, avait seulement osé expulser à Hénin-Beaumont la Ligue des Droits de l’Homme d’un très modeste local. Ce qui avait provoqué un tollé national.

«  C’est une provocation, mais la CGT ne quittera pas ce lieu historique ! » s’est insurgé Jean-François Tortajada, membre du bureau départemental du syndicat devant plusieurs centaines de militants réunis mardi soir à la Bourse du Travail dans la salle Jean Jaurès, archi-comble (des militants ont dû rester dehors, sur la place) pour préparer une riposte.

La riposte risque d’être spectaculaire.

Attendons-nous à voir Toulouse surgir dans une brûlante actualité.
A suivre, donc.

Vladimir Marciac

PS. Cette décision vise également tous les syndicats qui occupent des locaux municipaux à Toulouse.

URL de cet article 28143
  

Même Auteur
ESPAGNE : un livre en plein dans le mille
Vladimir MARCIAC
Jean Ortiz a publié 90 articles sur le site Le Grand Soir. Son style impeccable, son cœur à fleur de clavier, son intelligence servant sa remarquable connaissance des dossiers qu’il traite, son humour, sa fougue, sa fidélité aux siens, c’est-à-dire aux guérilleros espagnols que le monde a laissé se faire écraser par un dictateur fasciste, le font apprécier par nos lecteurs (nos compteurs de lecture le disent). Il a en poche une carte du PCF qui rend imparfaitement compte de ce qu’est pour lui le (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« LIBERTE. »

George W. Bush - Janvier 2005
mot prononcé 40 fois lors de son discours d’investiture qui a duré 20 minutes,
soit une moyenne d’une fois toutes les 30 secondes...

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.