RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Le pouvoir perd la boule !

Mardi, à la fraîche, la police perquisitionne les locaux de la France insoumise et du parti de gauche. Simultanément, une dizaine de militants dont Mélenchon sont tirés de leur sommeil par des policiers armés. Comme de vulgaires terroristes ! Ordinateurs, fichiers, portables, tout le matériel réquisitionné sans procès verbaux, sans explications. Comme au bon vieux temps de l’occupation. La comparaison est osée certes mais il y a un peu de ça. Le jour même du remaniement ministériel. Coïncidence ?

On apprend que le Parquet a ordonné cette mise en scène pour asséner l’idée que Mélenchon et son mouvement seraient d’abominables tricheurs, menteurs qui détourneraient la loi sur les comptes de campagne et auraient bénéficié d’emplois fictifs au parlement européen selon la dénonciation d’une ancienne élue Front National. Celle-ci ayant depuis déclaré l’avoir fait pour "donner un pied de nez" à la justice. Quand aux comptes de campagne, ils ont été validés par la commission. Dont acte. Mais non, il faut harceler ces insoumis qui empêchent Jupiter de dormir tranquille.

Le Parquet, organisme judiciaire relié directement au ministère de la Justice, agit sur ordre. Ordre de qui ? Il faudra répondre. L’affaire ne peut en rester là. Les forces politiques vont devoir s’exprimer. Après l’affaire Benalla, la justice est en question. Peut-on continuer au gré des circonstances à instrumentaliser le système judiciaire au bon vouloir du Prince ? Le syndicat de la magistrature se plaint, les partis d’opposition s’indignent, seuls les "marcheurs" et leurs amis pensent que tout baigne. Ça baigne dans l’injustice la plus débridée. Les exemples se multiplient. La république vacille depuis ces derniers mois. Il est temps de la remettre sur le bon chemin. Les Insoumis, par leur riposte à l’agression politique du pouvoir, ont déjoué le piège. En portant le problème sur la place publique, ils font progresser l’idée du changement constitutionnel nécessaire.

Chacun constate le déchaînement des médias qui au lieu d’expliquer l’événement grave, prennent position en faveur des positions du premier ministre et défendent la ministre de la justice au mépris des règles déontologiques. Ce sont des accusations à charge qui sont répétées à longueur d’antennes par des pseudo journalistes baptisés spécialistes, nommés par les rédactions à la solde de leurs employeurs. Le code de déontologie, qui peut-être devrait voir le jour , apportera-t-il les réponses adéquates pour sauver la profession journalistique ?

J’en terminerai en rappelant que pour Benalla, les policiers ont trouvé porte close et sont rentrés bredouilles laissant la possibilité à Benalla de cacher le coffre. Avec Mélenchon, la police n’a pas lésiné sur les moyens. Deux façons d’opérer qui traduisent les incohérences et l’utilisation manichéenne des forces régaliennes.

URL de cet article 33951
  

L’ÉCONOMIE MONDIALE A BOUT DE SOUFFLE L’ultime crise du capitalisme ?
Jean Baumgarten
L’économie mondiale à bout de souffle se consacre à l’analyse de la crise qui traverse le monde et est partie des États-Unis en 2007 : elle est loin d’être terminée et va dans les prochains mois prendre de nouveaux développements. L’auteur commence par épingler les économistes « attitrés » qui se sont trompés et continuent de tromper le monde. Il analyse la longue dépression de 1929 en montrant que la crise actuelle en valeur est largement supérieure, et en utilisant la méthode marxiste il démontre qu’il y a (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Partout où l’antisémitisme n’existe pas, le sionisme le fabrique »

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.