RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Le référendum en Catalogne

Il n’est pas question pour nous de prendre position sur l’indépendance de la Catalogne car ce sont aux Catalans, et aux Catalans seuls, de s’exprimer sur cette question. Pour commencer, l’anti-constitutionnalité du référendum, avancée par le gouvernement, est sujette à caution puisque le sénat ne s’est pas exprimé sur la question, ce qui, par contre, était constitutionnel.

La vraie question pour nous est l’attitude du gouvernement Rajoy devant une consultation parfaitement démocratique et pacifique. D’abord, il y eu des arrestations de responsables politiques catalans et des saisies de bulletins de vote. Mais l’attitude répressive de la police lors du scrutin a des relents franquistes nauséabonds d’une époque que nous pensions révolue. Rajoy a réussi à faire l’unanimité contre lui, et cela même auprès des Catalans contre l’indépendance. Tous voulaient simplement pouvoir s’exprimer librement. Au lieu de ça, Rajoy a choisi la force au détriment du dialogue. C’est une erreur politique majeure et un déni de démocratie pour celui qui ne s’est pas gêné de qualifier Maduro de dictateur alors que l’opposition, pourtant violente et aux accents fascistes, a pu organiser ce type de vote inconstitutionnel au Venezuela, et ceci sans répression policière. Cette attitude est d’autant plus stupide qu’il est loin d’être certain que la majorité des Catalans auraient été favorable à l’indépendance puisque les sondages montraient que les deux camps étaient au coude à coude. La sagesse aurait voulue qu’il laisse se dérouler le scrutin et attende tranquillement le résultat. En cas de victoire du « NON », il était dans un fauteuil et en cas de victoire du « OUI », il pouvait, en champion de la démocratie, ouvrir le dialogue avec les indépendantistes. Au lieu de cela, il a placé le débat dans la rue en y introduisant la violence. Mal lui en a pris et il risque fort de le payer très cher.

Mais que Rajoy se permette de donner des leçons de démocratie alors que ses agissements y sont aux antipodes, avec les soutiens de Macron et de l’UE, est un comble ! Honte à lui !

Jean-Michel Hureau

URL de cet article 32378
  

Même Thème
30 ans d’Humanité, ce que je n’ai pas eu le temps de vous dire
Michel TAUPIN
Quel plaisir de lire José Fort ! Je pose le livre sur mon bureau. Je ferme les yeux. Je viens de l’avaler d’une traite. Comme je le trouve trop court, je décide de le relire. Même à la seconde lecture, il est captivant. Cette fois, j’imagine ce qu’aurait été ce bouquin illustré par son compère Georges Wolinski comme c’était prévu. Ç’aurait été tout simplement génial. Des tarés fanatiques ne l’ont pas permis. La bêtise a fait la peau de l’intelligence et de l’élégance. De l’élégance, José Fort n’en manque pas. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

En Occident, la guerre deviendra la norme, la guerre constante. Les gens grandiront, atteindront la maturité, deviendront adultes, avec l’idée qu’il y a toujours une guerre. Alors la guerre ne sera plus une chose exceptionnelle, inhabituelle ou horrible. La guerre deviendra la nouvelle normalité.

Julian Assange

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.