RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Le réveil de la gauche portugaise

Sans avoir réellement fait de bruit en Europe, le Portugal est depuis quelques mois dirigé par un gouvernement socialiste appuyé par le Parti communiste portugais (PCP) et le Bloc de gauche.

Antonio Costa, le premier ministre, avait ainsi pu constituer un gouvernement de gauche après les élections législatives du mois d’octobre dernier, et ce malgré la victoire de la droite ( sans une majorité suffisante ). Assuré du soutien du PCP et du Bloc de gauche afin de former un gouvernement, le PS portugais a ainsi pu accéder au pouvoir.

Dès lors, sans mettre en place un gouvernement et des mesures révolutionnaires, le gouvernement tente tant bien que mal d’améliorer le quotidien du peuple portugais, miné par des années d’austérités.

Pour preuve l’opposition de la commission européenne à la mise en place de certaines mesures du gouvernement, qui n’a pour l’heure toujours pas céder. D’ailleurs, Bruxelles s’est finalement résolu à accepter le budget que souhaite adopter le gouvernement socialiste.

Dès le mois de janvier le nouveau gouvernement a souhaité montrer sa bonne volonté en augmentant le salaire minimum de 25 euros. Par ailleurs, il est prévu qu’il augmentera chaque année jusqu’en 2019 ; ceci étant réalisé dans le but d’aider les plus défavorisés.

Plus globalement l’effort du gouvernement socialiste semble se porter sur l’ensemble de ceux qui ont été volontairement touché par les précédents gouvernements, puisque les retraites et les allocations familiales devraient aussi être augmenté.

Les fonctionnaires, fortement affectés par les mesures précédentes retrouvent eux aussi leur dignité. Depuis janvier, les coupes dans leur salaire ont été diminué et fin janvier le Parlement a voté une loi impliquant le rétablissement des 35 heures, alors que depuis 2013 la durée légale du travail hebdomadaire était passé à 40 heures.
Quatre jours fériés ont par ailleurs été rétablis, tout ces rétablissements nous montrent à merveille comment l’austérité imposée par Bruxelles a conduit le pays à l’appauvrissement, à la servitude, au chômage et à la misère sociale.

Si nous nous éloignons de l’aspect purement économique des choses, le nouveau gouvernement réalise, ou tente de réaliser des mesures progressistes. Ainsi, le Parlement a voté une loi autorisant l’adoption aux couples homosexuels, une réelle avancée sociale a l’heure où d’autres pays européens sombrent dans les politiques réactionnaires et ultraconservatrices.

Enfin, le Portugal a fait part de sa volonté d’accueillir plus de réfugiés, alors que la plupart des dirigeants européens refusent de voir de nouveaux migrants arriver dans leur pays. Certes, cette décision correspond également à un besoin de peupler le pays, le nombre de personnes qui ont quitté le Portugal a sensiblement augmenté ces derniers temps, notamment dans les campagnes. Mais c’est aussi et surtout une réponse humaniste à la situation que traverse l’Europe. Le gouvernement portugais a ainsi déclaré être prêt à soulager une partie des pays de l’Europe du Nord, il a également stipulé qu’il souhaitait accueillir des étudiants ainsi que des personnes ayant de l’expériences dans les métiers de la forêt et de l’agriculture.

L’exemple portugais démontre qu’une politique de gauche est applicable par une coalition de gauche, et que, par conséquent, tous les partis socialistes européens n’ont semblent-ils pas renoncer à défendre les intérêts des travailleurs, même si l’ambition, en terme de lois et de réformes, du gouvernement n’est pas aussi forte que celle qu’aurait eu nos camarades communistes du PCP où du Bloc de gauche. Le Portugal vient de montrer à toute l’Europe que même un petit pays – si l’on compare à des puissances comme l’Allemagne – peut tenir tête à Bruxelles et mettre en oeuvre le programme pour lequel son gouvernement a été élu.

»» http://unmilitant.blogspot.fr/2016/02/le-reveil-de-la-gauche-portugaise.html
URL de cet article 29985
  

Islamophobie. Comment les élites françaises construisent le "problème musulman"
A. Hajjat et M. Mohammed
Les connaissances sur l’islam produites par différents acteurs appellent généralement une action politique pour « résoudre » le « problème musulman ». En ce sens, les conditions de production des connaissances sur l’islam peuvent être déterminées par la « solution » envisagée, et cette « solution » peut varier considérablement en fonction du diagnostic que l’on fait de la réalité sociale. Les mythes propagés par les experts sécuritaires et certains intellectuels médiatiques s’accompagnent souvent d’appels au (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Je ne sais pas."

Secrétaire d’Etat des Etats-Unis Colin Powell.
Interrogé pour savoir s’il aurait été favorable à une invasion de l’Irak
en sachant de ce dernier ne possédait pas d’armes de destruction massive.

Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.