RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Le troisième intermède actualisé

Du Molière seulement modifié à la marge.

C’est une cérémonie burlesque d’un homme que l’on fait médecin politique, en récit, chant et transe.

Entrée de ballet 

Plusieurs tapissiers viennent préparer la salle et placer les bancs en cadence. Ensuite de quoi, toute l’assemblée entre : elle est composée de huit porte-seringues (avec leurs conflits d’intérêts en bandoulière), de six porte-documents (alias les lobbyistes), de vingt-deux docteurs en communication (parce que la propagande le vaut bien), de celui qui se fait recevoir médecin politique (Bachelorius), ainsi que de huit ministrions (contraction de ministre et d’histrion) dansant et de deux chantant (un troisième chante en duplex d’Ibiza). Le tout présidé par un monarque républicain, millionnaire mais apparemment désargenté. Et chacun de prendre sa place selon son rang.

Praesidium

Savantissimi personae,
Medicinae professores,
Qui hic assemblati estis
In conseillum defensatis sanito
Et vos, altri Messiores,
Fideles executores,
Politicardi godillotati,
Et tota la compagnie aussi,
Salus, honor et argentum
Atque bonum appetitum.
Non oubliare est de nostrae sapentiae
Boni sensus atque prudentiae
De fortemente travaillare
Benificii augmentare.
Et prendere gardam à recevare,
In nostro docto corpore,
Uniquemente personae capabiles
Bene systemus servirare.

Primus ministrionus
Milli gratias Praesidium.
Maintenanté tempo est
Demando docte Bachelorius :
Quae sunt remedia
In cas maladia ?

Bachelorius
Plaise aux auriculas, Praesidium,
Mihi respondeo cum ratio :
Informationes diffusare,
Populus confinare.
Ensuitta saignare.

Chorus
Bene, bene respondere :
Dignus, dignus in entrare,
In nostro sanito corpore.

Sanito ministrionus
Mais si maladia
Omnia opiniatria
Non vult guerirare
Quid illi facere ?

Bachelorius
Vaccinarium donare,
Doxa imposare,
Libertas conditionare.
Ensuitta saignare.

Chorus
Bene, bene respondere :
Dignus, grandito dignus in entrare,
In nostro politico-sanito corpore.

Interio ministrionus
Quid imposare si infectio
Contamine in toti populus,
Malgré immunitas collectivitas
Et bono largo vaccinario ?

Bachelorius
Rapido legiferare,
Ad libitum vaccinare,
Malingros atque robustos,
Infansis et parturientas,
Multo ludos offrirare,
Libertas controlare,
Refractairos emmerdare.
Ensuitta saignare.

Chorus
Bene, super bene respondere :
Dignus, grandissima dignus in entrare,
In nostro politico-santo-capitalisto corpore.

Praesidium
Juras gardere nobla statuta
Per faculta prescriptum
Cum sensu et jugamentum ?

Bachelorius
Juro !

D’après « Le troisième intermède » du Malade imaginaire de Molière (né en 1622).

Post-scriptum

Les « saignées » ne datent pas d’hier, elles vont donc se poursuivre, elles n’ont qu’un seul but : offrir au privé notre système de santé, car il y a « un pognon de dingue » à se faire. Ne dit-on pas que l’occasion fait le larron ?

URL de cet article 37688
  

Vive le Che !
Jean ORTIZ
Comment expliquer en 2017 le prestige têtu de Che Guevarra, la fascination qu’il exerce encore et toujours ? Le nouvel ouvrage de Jean Ortiz propose une analyse et un point de vue fournis et argumentés, à contre-courant des poncifs et des contre-vérités qui ne manqueront pas de ressurgir en ce cinquantième anniversaire de son assassinat. Il est évident que se joue sur cette figure du combat anticapitaliste comme dans son legs au mouvement pour l’émancipation humaine, une bataille toujours aussi (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ce qui nous fait avancer, ce sont nos sources. Ce sont des gens, sans doute, qui sont à l’intérieur de ces organisations, qui veulent du changement. Ce sont à la fois des figures héroïques qui prennent des risques bien plus grands que moi et qui poussent et montrent qu’ils veulent du changement d’une manière, en fait, extrêmement efficace.

Julian Assange - Wikileaks

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.