Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Les 130 morts du "dictateur" vénézuélien

Un mort est toujours un mort de trop ! La polémique en vigueur dans les médias pour savoir qui serait responsable, du gouvernement ou de l’opposition au Venezuela, des morts dans les affrontements est tout simplement morbide et nulle et non avenue. Tout commence chez Bourdin où Jean-Luc Mélenchon est sommé de s’expliquer sur ces drames survenus à Caracas. Comme si Mélenchon était responsable de ce qui se passe au Venezuela ! Vous allez voir, bientôt, si un avion se casse la gueule dans le monde, ça va être de la faute à Mélenchon ! Et puis, si Bourdin pouvait quitter cette fâcheuse habitude qu’il a de couper systématiquement la parole à ses interlocuteurs, les réponses seraient aussi plus complètes et plus claires. Et puis si les journaleux commençaient à faire leur travail d’investigation, hein ? Certes, il est plus facile de répéter les inepties du Monde, sous la plume de Paulo Paranagua, l’ex-guerillero des années 70.

Alors, comme je suis peut-être moins abruti que ce que Brunet veut bien faire croire, je me demande, finalement, qui est le plus compétent pour établir la liste des victimes ? Certainement pas la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU qui ne fait que rabâcher les chiffres donnés par l’opposition qui s’évertue à se faire passer pour une victime alors qu’elle est l’artisan des affrontements !

Evidemment, personne ne compare aux 3000 morts lors du « Caracazo » de 1989, insurrection populaire contre les pénuries, dont est responsable Carlos Andres Perez, lui-même soupçonné d’avoir organisé les dites-pénuries.

Comme dans tout pays, on se réfère aux chiffres publiés par le Ministère de l’Intérieur.

Les voici :

-  Morts sans relation avec les manifestations : 2
-  En relation avec les saccages : 17
-  Barricades et blocages : 14
-  Réalisaient une barricade ou un blocage : 4
-  Tirs par les forces de l’ordre : 13

Pour ces faits, 40 policiers ou militaires sont mis en examen ou détenus

-  Tirs par des bandes criminelles : 3
-  Personnes mortes brûlées vives ou lynchées : 5
-  Complication de santé : 1
-  Rixes : 1
-  Manipulation d’explosifs : 4
-  Passants prés d’une manifestation auxquels il ne participaient pas : 25
-  Policiers ou militaires assassinés : 9
-  Morts par engins explosifs : 7
-  Autres cas : 35

Ils sont l’objet d’une enquête car les circonstances ne sont pas établies

Au total, 130 victimes au 27 juillet 2017 dont, pour beaucoup, il est bien difficile d’établir la responsabilité à l’une ou l’autre des partie. Pour celles et ceux que ça intéresse, je tiens à leur disposition les noms de ces 130 personnes.

Mais si le cœur vous en dit, faites vos comptes ! Ou plutôt, faites vos jeux, rien ne va plus !

URL de cet article 32281
   
La Tiers-Mondialisation de la planète - Bernard Conte
La Tiers-Mondialisation de la planète, c’est le laminage des classes moyennes et la polarisation riches-pauvres de l’ensemble des sociétés, les ramenant toutes à l’état du Tiers-monde d’avant les « miracles ». On peut diversement décrire ce phénomène : « prolétarisation des classes moyennes », « classes moyennes à la dérive », « déclassement »… Bernard Conte analyse le caractère universel de cette transformation sociale comme résultat des politiques économiques néolibérales mises en oeuvre depuis le milieu des (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Il est grand temps qu’il y ait des mesures coercitives (contre les chômeurs)."

"Il y a des moyens très simples : soit vous faîtes peur soit vous donnez envie d’aller bosser. La technique du bâton et de la carotte."

Extrait sonore du documentaire de Pierre Carles "Danger Travail", interview auprès d’entrepreneurs assistants à l’université d’été du Medef en 2003


Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où il s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
40 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
51 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.