Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Les pousse au crime à l’œuvre

Depuis 48 heures on assiste à un déchaînement anti-gilets jaunes qui prend une allure d’hallali. Haro sur ces moins que rien, ces séditieux, ces barbares qui empêchent le pays de tourner en rond. Même des anciens ministres, ô combien responsables, appellent à faire feu sur les manifestants, à tirer dans le tas. Que d’idioties peut-on entendre ici et là. Que d’irresponsabilité de la part de ceux qui dirigent le pays, censés être la voix du peuple. Ces gens sont incapables de piger la situation, d’y faire face avec modernité et intelligence. Arc-boutés sur leurs certitudes, ils dénient aux autres le droit de contester, de proposer, d’arbitrer. Leur seule et unique réponse consiste à produire de nouvelles lois répressives, de dresser les gens entre eux, de diviser le pays et organiser le chaos. Ils ne résisteront pas devant l’ampleur de la vague transformatrice. Ils sont trop amateurs et de mauvais amateurs.

Regardez l’affaire de la cagnotte solidaire. Crime de lèse-majesté. Tous les censeurs gouvernementaux y vont de leur indignation. Solidarité matérielle avec un des nôtres ? Ça les dérange. Ils haïssent la solidarité, le partage, l’amitié. Pas un mot pour dénoncer les violences policières qui multiplient les victimes, pas un mot de condamnation de toutes les violences. En boucle ils se félicitent des charges de la police et ils en redemandent. Quelle honte ! Des gens qui devraient donner un exemple positif s’enfoncent dans la médiocrité. Ironie du sort, les hâbleurs du nouveau monde nous ressassent des litanies de l’ancien monde proche du XIXe siècle. Quel contraste.

Les séditieux ne sont pas en jaune, ils sont dans les salons gouvernementaux, quelquefois sous les ors de la république. Leur attitude ressemble plus à des apprentis -sorciers autoritaires, dictatoriaux qu’à des défenseurs de la République et du peuple souverain. Leur volonté de nous entraîner dans le cycle violence/répression/violence/répression doit être esquivé. Plus que jamais notre force doit être l’IPP (insurrection pacifique populaire). Notre victoire est au bout de nos manifestations. Tous unis, on vaincra.

Illustration : titre de l’Obs qui a franchement tourné casaque (LGS)

URL de cet article 34379
   
Sélection naturelle. Un roman capitaliste.
Alexandre Grondeau
John, Yan et Jean ont des quotidiens et des parcours professionnels très différents, mais ils arrivent tous les trois à un moment clef de leur vie. John est un avocat d’affaires sur le point de devenir associé monde dans un grand cabinet. Yan, un petit dealer toujours dans les embrouilles et les galères. Jean, enfin, est un retraité qui vient d’apprendre que ses jours sont comptés. Malgré leurs différences, ces trois antihéros se débattent dans les contradictions de la société de consommation, seuls (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB.


Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
43 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.