Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Les pousse au crime à l’œuvre

Depuis 48 heures on assiste à un déchaînement anti-gilets jaunes qui prend une allure d’hallali. Haro sur ces moins que rien, ces séditieux, ces barbares qui empêchent le pays de tourner en rond. Même des anciens ministres, ô combien responsables, appellent à faire feu sur les manifestants, à tirer dans le tas. Que d’idioties peut-on entendre ici et là. Que d’irresponsabilité de la part de ceux qui dirigent le pays, censés être la voix du peuple. Ces gens sont incapables de piger la situation, d’y faire face avec modernité et intelligence. Arc-boutés sur leurs certitudes, ils dénient aux autres le droit de contester, de proposer, d’arbitrer. Leur seule et unique réponse consiste à produire de nouvelles lois répressives, de dresser les gens entre eux, de diviser le pays et organiser le chaos. Ils ne résisteront pas devant l’ampleur de la vague transformatrice. Ils sont trop amateurs et de mauvais amateurs.

Regardez l’affaire de la cagnotte solidaire. Crime de lèse-majesté. Tous les censeurs gouvernementaux y vont de leur indignation. Solidarité matérielle avec un des nôtres ? Ça les dérange. Ils haïssent la solidarité, le partage, l’amitié. Pas un mot pour dénoncer les violences policières qui multiplient les victimes, pas un mot de condamnation de toutes les violences. En boucle ils se félicitent des charges de la police et ils en redemandent. Quelle honte ! Des gens qui devraient donner un exemple positif s’enfoncent dans la médiocrité. Ironie du sort, les hâbleurs du nouveau monde nous ressassent des litanies de l’ancien monde proche du XIXe siècle. Quel contraste.

Les séditieux ne sont pas en jaune, ils sont dans les salons gouvernementaux, quelquefois sous les ors de la république. Leur attitude ressemble plus à des apprentis -sorciers autoritaires, dictatoriaux qu’à des défenseurs de la République et du peuple souverain. Leur volonté de nous entraîner dans le cycle violence/répression/violence/répression doit être esquivé. Plus que jamais notre force doit être l’IPP (insurrection pacifique populaire). Notre victoire est au bout de nos manifestations. Tous unis, on vaincra.

Illustration : titre de l’Obs qui a franchement tourné casaque (LGS)

URL de cet article 34379
   
La liberté contre le destin, discours de Thomas Sankara
Thomas Sankara reste une figure révolutionnaire de premier plan pour la jeunesse africaine en lutte. Durant son passage bref mais fulgurant à la tête du Burkina Faso, interrompu par son assassinat en 1987, le jeune officier a marqué l’histoire de son pays et de l’Afrique, ainsi que la mémoire des luttes anti-impérialistes. On trouvera dans ce recueil, outre les principaux discours de Thomas Sankara, des discours inédits. En plus de faire des bilans réguliers de la révolution, il aborde les thèmes (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Les hommes naissent ignorants et non stupides. C’est l’éducation qui les rend stupides.

Bertrand Russell


Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
10 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
51 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.