RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Mélenchon, l’humaniste qui voulut amorcer l’affranchissement des opprimés de France, d’Afrique et du monde

Depuis quelques années les manifestations des Africains de France n’ont cessé de croître en fréquence, en nombre de manifestants et en termes de revendications. Elles visent essentiellement à conscientiser l’opinion publique française sur la situation des pays et des peuples africains. Les thématiques abordées sont récurrentes :

- le non respect des résultats des urnes,
- l’instabilité institutionnelle et les violations de droits divers,
- l’absence de souveraineté monétaire due au franc de la Communauté financière en Afrique (ex franc des Colonies Françaises d’Afrique),
- la présence de bases militaires françaises sur les territoires africains
- le pillage des ressources naturelles,
- la mainmise des multinationales.

A l’occasion de la campagne pour les élections présidentielles dont le premier tour a eu lieu le dimanche 23 avril 2017, le candidat Jean-Luc Mélenchon s’est impliqué avec abnégation et sincérité pour parler au cœur des Français et des binationaux de France. Comme un prophète des temps modernes, il leur a prêché :

- les conditions pour cultiver et instaurer la paix tant en France que dans le monde ;
- la nécessité de s’attaquer aux causes des guerres et de l’exploitation des peuples pour arrêter les vagues migratoires qui s’abattent sur la France et l’Europe ;
- la nécessité de redonner le pouvoir au peuple en ayant recours à des instruments de démocratie directe et participative (référendum révocatoire en est un exemple).

A plusieurs reprises, sous différentes formes, Jean-Luc Mélenchon a tiré plusieurs fois la sonnette d’alarme en insistant sur deux urgences impérieuses :

- l’urgence d’une VIe République. Une nouvelle Constitution mettrait fin à un la constitution de la Ve République qui consacre la toute puissance d’un monarque républicain. Elle orienterait la gouvernance de la France vers un régime parlementaire. Une forme d’intelligence collective dont les représentants du peuple en seraient l’émanation ;

- l’urgence écologique. Le but est de stopper le saccage des ressources de la planète et de notre cadre de vie commun. Une révolution écologique freinerait l’usage des énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon, uranium...) pour se tourner vers de nouvelles façons de produire et de consommer par le développement notamment des énergies renouvelables.

En résumé, le projet politique de Jean-Luc Mélenchon est celui par lequel le peuple français devait acquérir les leviers pour peser dans les décisions politiques à l’intérieur comme à l’extérieur de la France. La principale retombée positive serait un monde de partage. Un monde plus pacifique, plus sobre et plus écologique.

Si on essaie d’imaginer les conséquences du projet de Mélenchon sur les revendications des africains de France, on arrive aux deux bilans suivants :

- La VIe République demandée par la France insoumise et son candidat Mélenchon, étant la voie pour redonner le pouvoir d’action et de décision au peuple français, elle aurait été le levier que le peuple français aurait pu actionner pour soutenir les peuples africains dans leur désir d’émancipation.

- De même, à travers la révolution écologique, Jean-Luc Mélenchon enclenchait indirectement la révolution énergétique qui aurait engendré le desserrage de l’étau qui enserre les pays africains producteurs des énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon, uranium).

Mais, le premier tour des élections présidentielles du 23 avril 2017 s’est soldé par les résultats très serrés mettant Mélenchon en 4e position et le disqualifiant pour le second tour.

Le plus triste dans cette affaire, c’est que nous connaissons autour de nous et dans les réseaux sociaux, des binationaux français-africains ou autres, qui se réjouissent de ne pas avoir voté Jean-Luc Mélenchon. Aveuglés par l’espoir de devenir les nouveaux gagnants d’une France transformée en "start-up nation", ils osent s’affirmer désormais comme étant des des "libéraux". D’autres, plus conservateurs, affirment être restés fidèles à "leur" parti politique (de la gauche, ou de la droite). Tout cela n’a rien de nouveau. Certains livres de référence nous rappellent que les esclaves hébreux d’Egypte ont eu du mal à suivre Moïse. Et pourtant celui-ci avait été investi de la divine mission de libérer ces esclaves pour les conduire vers Canaan, la terre promise.

Au vu de ces éléments, et comme il est dit que "vous apprendrez avec les coups ce que vous n’avez pas appris avec la sagesse", il y a de quoi s’interroger sur la cohérence et le bien fondé des manifestations de rues de certains binationaux français-africains ou autres... A défaut d’être capables d’utiliser leur bulletin de vote pour se projeter sur le long terme, les partisans de la vision à court-terme condamnent leurs peuples, c’est-à-dire eux-mêmes aussi, à continuer à battre les pavés de France et de Navarre comme des damnés.

En cette période qui précède le deuxième tour des élections le 7 mai 2017, le seul espoir qui subsiste en ceux qui se considèrent comme des amis de la paix et de la justice, c’est de savoir que tout ce qui existe porte en lui les germes de sa fin. Autrement dit, toute chose a une fin. La fin de la fascination des masses des pays dits "développés" viendra peut-être le jour où ceux qui mènent ce monde vers le gouffre se décideront à trouver eux-mêmes, la solution pour cantonner les africains et autres ressortissants du monde à vivre chez eux. Cela viendra à coup sûr car... un jour, ces "étrangers" chassés de leurs terres d’origine seront si nombreux en Europe et en Amérique que ces terres industrialisées et actuellement prospères auront du mal à éviter le destin que connut l’Empire Romain il y a plus d’un siècle et demi.

Quant à moi, je lève mon chapeau bien haut au capitaine Jean-Luc Mélenchon. Vous avez su porter dignement et fièrement les idéaux de la France insoumise. Un jour, le temps fera parler de vous comme d’un visionnaire. En réécoutant vos vidéos ou lisant vos livres, beaucoup réaliseront qu’aucun homme politique n’a porté aussi haut les couleurs de l’humanisme et de la paix depuis le début de ce 21e siècle et peut-être même depuis la chute du "Mur de la honte" le 9 novembre 1989.

Allez, les gens, du courage ! La graine est plantée !

José Mene Berre
Initiateur de la Fédéralitude
Blog : http://federalitude.wordpress.com

URL de cet article 31813
  
Communication aux lecteurs
JULIAN ASSANGE : Le documentaire "Hacking Justice" à Paris

Le 17 novembre à 20h
au cinéma Espace St Michel
7 Pl St Michel, Paris 75005

Les Amis du Monde Diplo & Les Mutins de Pangée organisent une projection du film "Hacking Justice Julian Assange" de Clara Lopez Rubio et Juan Pancorbo suivie d’un débat avec la réalisatrice.

https://lesmutins.org/hacking-justice

à partir du 17 novembre, le film sera suivi de débats aux séances de 20h les lundi, mercredi, Vendredi. Calendrier : https://lesmutins.org/hacking-justice?tab=projections

Le Printemps des Sayanim
Jacob COHEN
Interview de l’auteur. Pourquoi ce titre ? J’ai voulu que le terme « sayanim » apparaisse d’emblée et interpelle le lecteur. On se pose la question, et la définition se trouve juste dans les premières lignes de la 4e. La problématique est installée, sans faux-fuyants, et sans réserve. Idéalement, j’aimerais que ce terme entre dans le vocabulaire courant, dans les analyses, et dans les commentaires. Voulez-vous nous la rappeler ? Les sayanim - informateurs en hébreu - sont des juifs de la diaspora (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’abstrait n’a pas d’image, c’est son défaut ontologique. Seul le réel est filmable. Pas la réalité.

Ignacio Ramonet

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
122 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.