RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Non, nous ne sommes pas en guerre !

Non, Monsieur VALLS, nous ne sommes pas en guerre ! Non, la France n’est pas en guerre... suite aux meurtres atroces de la semaine dernière !

Je ne sais pas si vous vous promenez dans les rues ou si vous avez regardé la télévision ces derniers jours, Monsieur le Premier Ministre ?! Mais les millions de français et d’étrangers de toutes origines, de toutes confessions religieuses, de toutes convictions politiques et philosophiques... qui sont sortis dans les rues, se sont réunis avec dignité et ont défilé dans le plus grand des respects... l’ont fait contre la barbarie et pour défendre les valeurs de notre République, notamment la liberté d’expression ! Pas pour je ne sais trop quelle guerre dans laquelle vous voulez nous emmener ?!

Pas à un moment, ces millions de manifestants n’ont exprimé des propos guerriers, des envies d’en découdre avec tel pays, telle population ou telle communauté religieuse... Non, Monsieur VALLS, les marées humaines de ces derniers jours, à travers la France et le monde, ont renvoyé des images et des messages de solidarité, de fraternité, d’amour et de liberté... comme plus belle réponse à l’obscurantisme et à la barbarie de ces trois meurtriers !

Il n’y a que vous, les politiciens et les élites de nos sociétés occidentales, représentants de l’oligarchie capitaliste, qui parlez de guerre, qui voulez aller coûte-que-coûte faire la guerre ! Je dois dire, et c’est bien malheureux, qu’il y a un consensus presque unanime de vous tous, nos dirigeants, pour "jouer aux petits soldats"... peut-être parce que vous ne serez jamais sur le front !

Effectivement, dans votre cortège de personnalités, dimanche dernier, nombre d’entre vous à l’esprit belliqueux, êtes impliqués voire même à l’origine de la plupart des conflits militaires à travers le monde... Effectivement, certains ont même le sang de nombreuses victimes innocentes sur leurs mains... Effectivement, certains de vos invités sont les représentants de pays qui bafouent les valeurs inscrites dans la Constitution Française telles que la liberté d’expression, la liberté de croyance, la liberté de pensée... de régimes monarchiques féodaux aux valeurs opposées à celles de notre République ! D’autres pratiquent même des politiques d’apartheid, la torture, des emprisonnements voire des exécutions arbitraires !

Peut-être que vous, dirigeants qui vivez dans des palais dorés et surprotégés, qui ne risquez pas de mourir sous les bombes ou les balles d’armes que vous vendez à travers le monde... vous voulez faire la guerre et continuer ainsi votre commerce mortifère, mais ô combien lucratif ?! Je veux bien le croire, ça !

Mais les millions de voix qui se sont levées depuis le 7 janvier dernier, elles, n’ont jamais demandé la guerre...

D’ailleurs, la guerre contre qui ?

Contre trois jeunes nés en France qui ont sombré dans l’extrémisme religieux et dans la folie meurtrière ? Peut-être faut-il vous poser la question des politiques libérales et d’austérité que vous mettez en œuvre depuis des décennies et qui engendrent pauvreté, exclusion, communautarisme, perte des valeurs républicaines... et pour certains, glissement vers l’obscurantisme et la barbarie ?!
Contre les 1000, 2000... 5000 soi-disant personnes au profil "similaire" à ces trois assassins, prêts à se lancer dans le "djihad" et à mettre la France à feu et à sang ? Sur la base de quels éléments factuels, ces prédictions apocalyptiques ?
Contre les 5 à 6 millions de musulmans qui vivent en France et pratiquent un Islam de tolérance, respectueux des valeurs de la République et notamment de la laïcité ?

D’ailleurs, de la laïcité, valeur essentielle de notre République... parlons-en !
Vous les premiers, messieurs le Président et le Premier Ministre de notre République Française, ce d’autant plus dans un contexte actuel exceptionnel avec des risques importants d’amalgames, de discriminations et d’instrumentalisation... vous mettez à mal la laïcité en assistant à une office religieuse avec une kippa sur le dessus du crâne, alors que vous devez être les garants des valeurs de notre République ! Drôle de conception de la laïcité, que d’arborer un signe d’appartenance à une religion en particulier en de pareilles circonstances ?!
Pourtant, les carnages de ces derniers jours sont des attaques contre toutes les religions sans distinction et sans hiérarchisation aucune, mais surtout contre toutes les valeurs de notre République Française... et, entre autres, la laïcité.
Je ne parle même pas du fait d’accueillir avec les honneurs de notre République et d’être assis à côté de Benjamin NETANYAHOU, chef d’état d’un pays qui bafoue depuis des décennies le droit international, ainsi que les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité, de respect de certaines populations et religions !

Oui, Monsieur Manuel VALLS, "nous sommes tous juifs"... mais pas plus, pas moins que "tous musulmans", "tous catholiques", "tous protestants", "tous CHARLIE"... "tous libres de nos convictions philosophiques, politiques ou religieuses" !
Il aurait été de bon ton, dans votre discours de l’autre jour, que votre formule ne se limite pas à une religion mais à l’ensemble de celles-ci et avant toute autre chose, aux valeurs de la République Française.
A toutes les religions pour montrer qu’il n’y a pas de différence, pas de préférence pour l’une par rapport aux autres dans un état laïque ; qu’elles ont toutes leur place dans notre société française mais avec une séparation claire entre celles-ci et l’état français que vous êtes censé représenter !

D’ailleurs, Monsieur VALLS, pourquoi des forces de l’ordre devant les écoles de confession juive... et pas devant toutes les écoles de la République ? Pourquoi des militaires devant les synagogues... et pas également devant tous les lieux de culte musulmans qui subissent depuis quelques jours des attaques racistes et des dégradations ?
La République Française n’est-elle plus "une et indivisible", égale pour tous les concitoyens de notre pays, quels que soient leurs origines et leurs signes d’appartenance ?

Non, Monsieur VALLS, nous, peuples français et du monde, ne sommes pas en guerre !

Nous n’acceptons pas votre discours belliqueux, qui risque d’attiser les divisions, d’engendrer des amalgames, des tensions et d’autres drames... Nous ne voulons pas d’un état de guerre qui justifiera forcément des restrictions de nos libertés individuelles... et notamment de la liberté d’expression !

Nous attendons plutôt d’hommes et de femmes qui se prétendent de "gauche", qu’ils fassent les choix courageux d’une politique axée sur l’éducation et la culture, loin du prosélytisme libéral actuel, en donnant notamment les moyens à "l’école de la République" d’inculquer à tous nos enfants les valeurs pour lesquelles des millions de personnes sont descendus dans les rues ces derniers jours !

Nous attendons, Monsieur VALLS, plutôt que de vous entendre vouloir partir en guerre contre je ne sais trop quels djihadistes, que vous mettiez en œuvre une politique de relance de la consommation, de hausse des salaires, de rétablissement des services publiques sur l’ensemble du territoire français, quartiers de banlieues compris... afin de sortir de la paupérisation et de l’exclusion des tranches entières de la population de notre pays ! Ce n’est que comme ça que vous éviterez que des jeunes français actuellement sans perspectives d’avenir, se laissent embrigader dans des quêtes "d’absolu" les entrainant dans la barbarie...

Résolument non, Monsieur Manuel VALLS, la France n’est pas en guerre et elle ne doit pas y rentrer ! Ne rajoutez pas de la barbarie à la barbarie !

Emmanuel ADAMI...

En mémoire aux dix-sept morts et aux blessés des tueries de la semaine dernière, mais aussi à tous les morts et blessés des guerres que des hommes engagent par bêtise et ignorance... Ce sont rarement ceux qui déclenchent les guerres qui en sont les premières victimes, mais bien souvent les populations civiles innocentes !

URL de cet article 27786
  

Claude Lanzmann. Le Lièvre de Patagonie. Paris : Gallimard, 2009.
Bernard GENSANE
Il n’est pas facile de rendre compte d’un livre considérable, écrit par une personnalité culturelle considérable, auteur d’un film, non seulement considérable, mais unique. Remarquablement bien écrit (les 550 pages ont été dictées face à un écran d’ordinateur), cet ouvrage nous livre les mémoires d’un homme de poids, de fortes convictions qui, malgré son grand âge, ne parvient que très rarement à prendre le recul nécessaire à la hiérarchisation de ses actes, à la mise en perspective de sa vie. Lanzmann est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Les moyens de défense contre un danger extérieur deviennent historiquement les instruments d’une tyrannie intérieure.

James Madison
4ème président des Etats-Unis, 1751-1836

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.