Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Paraguay : la droite dure au pouvoir

Avec 50% se participation, le Paraguay s’est doté d’un nouveau président, Mario Abdo Benitez. Le vainqueur n’est ni plus ni moins que le fils du secrétaire privé d’Alfredo Stroessner, sinistre dictateur de 1954 à 1989. Petit-fils d’un puissant entrepreneur, études militaires dans les parachutistes, licencié en marketing politique aux EU, ex-sénateur et président du sénat, il a effectué sa carrière politique au sein du parti Colorado au pouvoir presque sans interruption depuis plus de 70 ans. Ce n’est qu’en 2008 qu’un évêque progressiste, Fernando Lugo, a assumé la présidence avant d’être renversé par un coup d’Etat.

Donné largement vainqueur avec plus de 30% de différence il y a encore quelques semaines, il ne bat finalement son concurrent progressiste, Efraín Alegre que de 3,7%. Il ne fait pas de doute que la très influente agence de sondages Capli, qui travaille pour ABC, a joué un rôle déterminant sur le taux d’abstention, très supérieur à l’habitude.

Son programme : réduction des impôts pour les entreprises pour favoriser l’investissement, coopération avec le secteur privé de l’éducation, refus du mariage pour tous et contre l’avortement.

C’est donc la droite la plus conservatrice, réactionnaire et héritière de la dictature qui dirigera le Paraguay, qui vient de quitter l’UNASUR, pour les 5 prochaines années.

URL de cet article 33269
   
Frédéric Rousseau. L’Enfant juif de Varsovie. Histoire d’une photographie.
Bernard GENSANE
Paris, Le Seuil, 2009 Nous connaissons tous la photo de ce jeune garçon juif, les mains en l’air, terrorisé parce qu’un soldat allemand pointe sur lui un fusil-mitrailleur. En compagnie de sa mère, qui se retourne par crainte de recevoir une salve de balles dans le dos, et d’un groupe d’enfants et d’adultes, il sort d’un immeuble du ghetto de Varsovie. A noter que ce que l’enfant voit devant lui est peut-être plus terrorisant que ce qui le menace derrière lui. Au fil d’un travail très rigoureux, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Quand je donne à manger aux pauvres, ils disent que je suis un Saint. Quand je demande pourquoi les pauvres sont pauvres, ils disent que je suis un communiste.

Dom Helder Camara


Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
97 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
41 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
51 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.