RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Poutine "le Magnanime" surclasse le "Canard Boiteux" Obama

La mesquinerie et l’esprit de vengeance typiques de l’administration Obama se sont donné libre-cours avec l’expulsion, hier, de 35 diplomates russes et la fermeture de deux domaines russes à New York et au Maryland. Obama a également sanctionné le service de renseignement externe russe FSB et le service de renseignement militaire GRU, ainsi que certains de leurs dirigeants pour avoir fait leur travail.

La raison de ce geste était officiellement le soi-disant "hacking" russe pour influencer les élections étasuniennes qui n’a absolument pas été prouvé. Mais la vraie raison est probablement le fait qu’Obama a perdu la face quand il a été écarté des négociations concluantes pour un nouveau cessez-le-feu en Syrie.

Comme il nous y a habitués, le gouvernement russe a répondu avec une grande classe et une grande générosité.

La première réaction est venue de l’ambassade de Russie au Royaume-Uni. Son tweet portait sur le statut actuel de l’administration Obama :

Le tweet a été retweeté plus de 17 000 fois dans la journée et a reçu plus de 19 000 j’aime – ce qui en a certainement fait un bon candidat pour le concours du "meilleur tweet de l’année".

En réponse, il y a eu des fuites et des spéculations, dans les médias alignés sur les États-Unis, sur les probables mauvaises, très mauvaises réponses russes à la décision d’Obama.

CNN a affirmé que la Russie allait fermer l’école anglo-américaine de Moscou :

L’école à but non lucratif, qui accueille des étudiants internationaux, de la maternelle à la 12e année, sera fermée ainsi que la dacha de vacances de l’ambassade des Etats-Unis à Serebryany Bor, à la périphérie de Moscou, selon un rapport de CNN.

La BBC et d’autres ont dit que la Russie allait expulser 35 diplomates et espions étasuniens.

Mais rendre coup pour coup n’est pas montrer une vraie grandeur. Le président russe Poutine a (à nouveau) surclassé Obama par sa réponse :

Poutine décide de ne pas expulser de Russie les diplomates américains

MOSCOU, le 30 décembre. / TASS. Le président russe Vladimir Poutine a pris la décision de ne pas expulser de Russie les diplomates étasuniens en représailles aux dernières sanctions de Washington contre Moscou.

Poutine a également déclaré que la Russie n’empêcherait pas les familles et les enfants (des diplomates) d’utiliser les installations de repos et de loisirs où ils ont l’habitude d’aller pendant les vacances du Nouvel An.

"De plus, j’invite tous les enfants des diplomates étasuniens accrédités en Russie aux fêtes de Noël et de la Nouvelle Année du Kremlin", a déclaré M. Poutine.

Les installations russes du Maryland et de New York qu’Obama a fermées accueillaient des enfants russes en vacances aux États-Unis.

Poutine profite d’un moment d’inertie de son adversaire pour le faire tomber. Une prise de judo classique réalisée par un maître de l’art.

"Nous nous réservons le droit de prendre des mesures de rétorsion, mais nous ne nous abaisserons pas au niveau de la diplomatie de comptoir, nous allons donc prendre des mesures supplémentaires pour rétablir les relations entre la Russie et les États-Unis en tenant compte de la politique de l’administration Trump" a dit Poutine.

Aïe, Aïe, Aïe ! Le tweet du "canard boiteux" a déjà dû atteindre Obama en plein cœur, mais la réponse de Poutine est si loin devant qu’Obama n’a aucune chance de rattraper son retard.

La politique étrangère des deux administrations Obama a été un terrible désastre. Pensez à ses grandes initiatives et aux résultats à la fin de son règne :

  • "Reprise des relations " avec la Russie : ECHEC
  • Négociations avec l’Iran : Relativement réussies mais pas institutionnalisées et en grand danger d’être inversées
  • "Pivot" vers l’Asie : ECHEC
  • Les pactes commerciaux TTP et TTIP : ECHEC
  • Nouvelle initiative de paix au Moyen-Orient : ECHEC
  • Changement de régime en Ukraine : relativement réussi mais a généré un gros problème fasciste
  • Changement de régime en Libye : Relativement réussi mais a généré un gros problème de refuges de terroristes
  • Changement de régime en Syrie : ECHEC

À peu près la seule chose qu’Obama ait réussi à faire en politique étrangère a été de garder ses caniches européens en ordre de marche. Une tâche facile du fait de la nullité des politiciens européens. Il n’avait aucune chance, cependant, contre le grand et magnanime adversaire que Poutine peut être.

La grande classe du geste de Poutine aujourd’hui a posé la pierre tombale sur une présidence que l’histoire jugera bien plus durement que ne laissent penser les médias contemporains.

Moon of Alabama

Note :
*Lame : boiteux.

Traduction : Dominique Muselet

»» http://www.moonofalabama.org/2016/12/master-judoka-putin-outclasses-la...
URL de cet article 31382
   
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Thème
Les guerres scélérates : interventions de l’armée US et de la CIA depuis 1945
William BLUM
Le livre "KILLING HOPE - U.S. Military and CIA Interventions Since World War II" de William Blum vient ENFIN d’être traduit en français. Editions Parangon "Nous possédons environ 60% des richesses mondiales, mais seulement 6,3% de la population mondiale... Notre tâche dans l’avenir est...de maintenir cette situation de disparité." George KENNAN, responsable de la planification du département d’Etat, 1948 "Ce livre très documenté relate plus d’une cinquantaine d’interventions américaines de 1945 à (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je crois, juridiquement parlant, qu’il y aurait des motifs sérieux pour inculper chaque président des Etats-Unis depuis la seconde guerre mondiale. Il ont tous été soit de véritables criminels de guerre, soit impliqués dans de graves crimes de guerre.

Noam Chomsky, in "What Uncle Sam Really Wants"

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
44 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
22 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.