Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Poutine "le Magnanime" surclasse le "Canard Boiteux" Obama

La mesquinerie et l’esprit de vengeance typiques de l’administration Obama se sont donné libre-cours avec l’expulsion, hier, de 35 diplomates russes et la fermeture de deux domaines russes à New York et au Maryland. Obama a également sanctionné le service de renseignement externe russe FSB et le service de renseignement militaire GRU, ainsi que certains de leurs dirigeants pour avoir fait leur travail.

La raison de ce geste était officiellement le soi-disant "hacking" russe pour influencer les élections étasuniennes qui n’a absolument pas été prouvé. Mais la vraie raison est probablement le fait qu’Obama a perdu la face quand il a été écarté des négociations concluantes pour un nouveau cessez-le-feu en Syrie.

Comme il nous y a habitués, le gouvernement russe a répondu avec une grande classe et une grande générosité.

La première réaction est venue de l’ambassade de Russie au Royaume-Uni. Son tweet portait sur le statut actuel de l’administration Obama :

Le tweet a été retweeté plus de 17 000 fois dans la journée et a reçu plus de 19 000 j’aime – ce qui en a certainement fait un bon candidat pour le concours du "meilleur tweet de l’année".

En réponse, il y a eu des fuites et des spéculations, dans les médias alignés sur les États-Unis, sur les probables mauvaises, très mauvaises réponses russes à la décision d’Obama.

CNN a affirmé que la Russie allait fermer l’école anglo-américaine de Moscou :

L’école à but non lucratif, qui accueille des étudiants internationaux, de la maternelle à la 12e année, sera fermée ainsi que la dacha de vacances de l’ambassade des Etats-Unis à Serebryany Bor, à la périphérie de Moscou, selon un rapport de CNN.

La BBC et d’autres ont dit que la Russie allait expulser 35 diplomates et espions étasuniens.

Mais rendre coup pour coup n’est pas montrer une vraie grandeur. Le président russe Poutine a (à nouveau) surclassé Obama par sa réponse :

Poutine décide de ne pas expulser de Russie les diplomates américains

MOSCOU, le 30 décembre. / TASS. Le président russe Vladimir Poutine a pris la décision de ne pas expulser de Russie les diplomates étasuniens en représailles aux dernières sanctions de Washington contre Moscou.

Poutine a également déclaré que la Russie n’empêcherait pas les familles et les enfants (des diplomates) d’utiliser les installations de repos et de loisirs où ils ont l’habitude d’aller pendant les vacances du Nouvel An.

"De plus, j’invite tous les enfants des diplomates étasuniens accrédités en Russie aux fêtes de Noël et de la Nouvelle Année du Kremlin", a déclaré M. Poutine.

Les installations russes du Maryland et de New York qu’Obama a fermées accueillaient des enfants russes en vacances aux États-Unis.

Poutine profite d’un moment d’inertie de son adversaire pour le faire tomber. Une prise de judo classique réalisée par un maître de l’art.

"Nous nous réservons le droit de prendre des mesures de rétorsion, mais nous ne nous abaisserons pas au niveau de la diplomatie de comptoir, nous allons donc prendre des mesures supplémentaires pour rétablir les relations entre la Russie et les États-Unis en tenant compte de la politique de l’administration Trump" a dit Poutine.

Aïe, Aïe, Aïe ! Le tweet du "canard boiteux" a déjà dû atteindre Obama en plein cœur, mais la réponse de Poutine est si loin devant qu’Obama n’a aucune chance de rattraper son retard.

La politique étrangère des deux administrations Obama a été un terrible désastre. Pensez à ses grandes initiatives et aux résultats à la fin de son règne :

  • "Reprise des relations " avec la Russie : ECHEC
  • Négociations avec l’Iran : Relativement réussies mais pas institutionnalisées et en grand danger d’être inversées
  • "Pivot" vers l’Asie : ECHEC
  • Les pactes commerciaux TTP et TTIP : ECHEC
  • Nouvelle initiative de paix au Moyen-Orient : ECHEC
  • Changement de régime en Ukraine : relativement réussi mais a généré un gros problème fasciste
  • Changement de régime en Libye : Relativement réussi mais a généré un gros problème de refuges de terroristes
  • Changement de régime en Syrie : ECHEC

À peu près la seule chose qu’Obama ait réussi à faire en politique étrangère a été de garder ses caniches européens en ordre de marche. Une tâche facile du fait de la nullité des politiciens européens. Il n’avait aucune chance, cependant, contre le grand et magnanime adversaire que Poutine peut être.

La grande classe du geste de Poutine aujourd’hui a posé la pierre tombale sur une présidence que l’histoire jugera bien plus durement que ne laissent penser les médias contemporains.

Moon of Alabama

Note :
*Lame : boiteux.

Traduction : Dominique Muselet

»» http://www.moonofalabama.org/2016/12/master-judoka-putin-outclasses-la...
URL de cet article 31382
   
« Les déchirures » de Maxime Vivas
Maxime VIVAS
Sous ce titre, Maxime Vivas nous propose un texte ramassé (72 pages) augmenté par une préface de Paul Ariès et une postface de Viktor Dedaj (site Le Grand Soir).. Pour nous parler des affaires publiques, de répression et d’impunité, de management, de violences et de suicides, l’auteur (éclectique) convoque Jean-Michel Aphatie, Patrick Balkany, Jean-Michel Baylet, Maïté Biraben, les Bonnets rouges, Xavier Broseta (DRH d’air France), Warren Buffet, Jérôme Cahuzac, Charlie Hebdo, Jean-François Copé, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

En transformant les violences de l’extrême droite vénézuélienne en "révolte populaire", en rhabillant en "combattants de la liberté" des jeunes issus des classes aisées et nostalgiques de l’apartheid des années 90, c’est d’abord contre les citoyens européens que l’uniformisation médiatique a sévi : la majorité des auditeurs, lecteurs et téléspectateurs ont accepté sans le savoir une agression visant à annuler le choix des électeurs et à renverser un gouvernement démocratiquement élu. Sans démocratisation en profondeur de la propriété des médias occidentaux, la prophétie orwellienne devient timide. L’Amérique Latine est assez forte et solidaire pour empêcher un coup d’État comme celui qui mit fin à l’Unité Populaire de Salvador Allende mais la coupure croissante de la population occidentale avec le monde risque un jour de se retourner contre elle-même.

Thierry Deronne, mars 2014


Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
117 
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
58 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.