RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

SARKO ARNO BOBO ! par UJFP.



COMMISSIONS « HISTOIRE ET MEMOIRE » : NON A LA CONCURRENCE DES VICTIMES.



APRES LA NOMINATION D’ARNO KLARSFELD PAR SARKOZY LE COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNION JUIVE FRANCAISE POUR LA PAIX.


L’article 4 de la loi du 23 février 2005, en mettant l’accent sur « le rôle positif de la colonisation française » a soulevé de nombreuses critiques. En demandant aux historiens de mettre l’accent sur les bienfaits de la colonisation et aux professeurs d’histoire de les enseigner, les législateurs ont non seulement défini l’opinion officielle de la République mais demandé aux historiens professionnels (chercheurs et enseignants) de la soutenir et de la diffuser, ce que l’on peut considérer comme une atteinte à la liberté de pensée et à la liberté d’expression et par conséquent une atteinte à la laïcité de l’Etat.

Loin de remettre en cause une loi qui mélange histoire et mémoire, le gouvernement propose de mettre en place des commissions chargées de définir les relations entre histoire et mémoire, comme pour mieux justifier le vote de cette loi. C’est ainsi que le gouvernement demande au Président de l’Assemblée nationale de mettre en place une commission d’études, et que le président du parti au pouvoir, Nicolas Sarkozy, s’empresse de mettre en place à son tour sa propre commission d’études. Tout cela serait risible si n’entrait en jeu, chez certains, une volonté de réhabiliter la colonisation.

Le président de l’UMP a chargé, pour mener ce "travail approfondi sur la loi, l’histoire et le devoir de mémoire" (Le Monde du 25/12/05), Arno Klarsfeld, avocat bien connu qui a choisi depuis longtemps de défendre inconditionnellement la politique israélienne et qui participe à la lutte contre les Palestiniens en effectuant des périodes militaires dans l’armée d’Israël. Comme l’explique le journal Le Monde, le choix d’Arno Klarsfeld serait un geste en direction de la communauté juive (édition datée du 25/12/05).

Outre la critique faite ci-dessus contre la mise en place de commissions de travail destinées à "sauver" une loi qui a provoqué de nombreuses protesations, protestations auxquelles l’UJFP s’est associée, le choix d’Arno Klarsfeld, compte tenu de son engagement, nous semble conforter le jeu de concurrence des victimes qui tend à s’étendre aujourd’hui.

Ainsi, le gouvernement et le parti qui le soutient, après une loi qui refuse de reconnaître les désastres de la colonisation, vont essayer de jouer victimes contre victimes, victimes du génocide contre victimes de la colonisation, pour mieux défendre une loi qu’ils savent être source de désordre. Mais c’est peut-être ce désordre que cherchent des ministres qui espèrent ainsi s’appuyer sur une idéologie sécuritaire pour les prochaines élections présidentielles.

Union Juive Française pour la Paix (UJFP), 21 ter, rue Voltaire, 75011 PARIS

Tél. : 01 42 02 59 76 · Fax : 01 42 02 59 77 ·
ujfp@filnet.fr.
www.ujfp.org




URL de cet article 3079
  

Viêt Nam, voyages d’après-guerres
André BOUNY
Nul mieux qu’un écrivain ne peut faire découvrir un pays. Que saurions-nous de l’Écosse sans Boswell et Johnson et comment nous représenterions-nous la magnificence de l’Orient au XVIe siècle sans les Pérégrinations de Fernaõ Mendes Pinto ? André Bouny s’inscrit dans cette lignée de voyageurs. Sa plume trace avec précision ce que tous les sens perçoivent du Viêt Nam traversé. Elle le fait doublement en accompagnant son texte de ses prodigieux dessins à la mine de plomb qui emmènent le lecteur de Hanoi à (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Chaque fois que nous sommes témoins d’une injustice et que nous n’agissons pas, nous entraînons notre caractère à être passif en sa présence et nous finissons par perdre toute capacité de nous défendre et de défendre ceux que nous aimons. Dans une économie moderne, il est impossible de s’isoler de l’injustice."

Julian Assange - Wikileaks

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.