Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


SCOOP : Moncef Marzouki, le Président provisoire de la République tunisienne, serait atteint de la maladie d’Alzheimer * !

1. Le dimanche 15 septembre 2013, le Président Moncef Marzouki a déclaré, dans une interview à la chaîne CNN :

“ La situation économique n’est pas si mauvaise que ça ”.

Voir mon article intitulé : « Tunisie : Les dernières élucubrations du Président MARZOUKI, faites, la semaine dernière, sur CNN », paru sur le lien :

http://blogs.mediapart.fr/blog/salah-horchani/180913/tunisie-les-derni...

2. Dans un entretien diffusé hier, samedi 21 septembre 2013, sur la chaîne TNN, le Président Moncef Marzouki a déclaré :

« En ce qui concerne la situation économique (…), le Gouverneur de la Banque centrale m’a fait l’image d’une machine bloquée, c’est-à-dire freinée [nda : en français, dans l’entretien ], retenue (…). Aujourd’hui notre machine économique est paralysée. Nous sommes en train de vivre aujourd’hui sur notre épargne. L’année 2013 (…) et surtout l’année 2014 pourrait être la pire des années sur le plan économique ».

Pour les arabophones, voir la vidéo contenue dans le lien ci-dessous, à partir de la minute 7 : 18

http://www.businessnews.com.tn

Note :

Les premiers symptômes de la maladie présumée du Président Moncef Marzouki sont apparus, la première fois, dès sa nomination à la magistrature suprême, quand il a commencé à oublier son passé de militant des Droits humains. Ce qui l’a conduit, par la suite, entre autres, à ne pas gracier Jabeur MEJRI, le premier prisonnier d’opinion du contre–Printemps tunisien **.

Salah HORCHANI

* « La maladie d’Alzheimer se caractérise par un début insidieux et une évolution progressive. Il existe une variabilité inter-individuelle concernant l’ordre d’installation mais aussi l’intensité des différents troubles cognitifs chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Les pertes de mémoire figurent parmi les symptômes les plus connus mais l’évolution des lésions cérébrales vient progressivement empêcher d’autres capacités de fonctionner »

Source :

http://fondation-recherche-alzheimer.com/267/symptomes-cognitifs/

** Jabeur MEJRI, est un jeune Tunisien de Mahdia, condamné à 7 ans et demi de prison et 1 200 DT d’amende qui se détaillent comme suit : à cinq ans de prison et à une amende de 1.200 DT, pour avoir publié et diffusé des écrits susceptibles de troubler l’ordre public, à deux ans de prison pour offense à autrui via les réseaux publics de communication, à six mois de prison pour outrage aux bonnes mœurs par le geste et la parole.

Jabeur MEJRI est en prison, depuis plus de dix-huit mois déjà, pour avoir exercé pacifiquement son droit à la Liberté d’expression.

Les lecteurs qui souhaitent en savoir plus sur cette Condamnation de la Honte sont invités à consulter le Site web du Comité de Soutien à Jabeur et Ghazi, mentionné ci-dessous, ainsi que l’article suivant et les liens qui y sont cités :

http://www.legrandsoir.info/sos-jabeur-l-un-des-deux-athees-condamnes-...

Comité de Soutien à Jabeur et Ghazi :

Courriel : kolna.jabeur.kolna.ghazi@gmail.com

Site web : http://jabeurghazifree.blogspot.fr/

URL de cet article 22589
   
Déposséder les possédants - La grève générale aux « temps héroïques » du syndicalisme révolutionnaire (1895-1906)
Miguel CHUECA
Textes de Édouard Berth, Henri Girard, Jean Jaurès, Hubert Lagardelle, Paul Louis, Fernand Pelloutier, Émile Pouget, Georges Sorel et Henri Van Kol Réunis & présentés par Miguel Chueca La grève générale exprime, d’une manière infiniment claire, que le temps des révolutions de politiciens est fini. Elle ne sait rien des droits de l’homme, de la justice absolue, des constitutions politiques, des parlements ; elle nie le gouvernement de la bourgeoisie capitaliste. Les partisans de la grève générale (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

C’est seulement quand le nombre de cadavres de l’oppresseur est suffisamment grand qu’il commence à écouter.

Amilcar Cabral


La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.