RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Tunisie – Aujourd’hui, 24 avril 2014, "jeudi noir" pour le Musée du Bardo

Les agences de presse et les spots publicitaires nous ont informé que la marque "Tunisiana" va disparaître au profit d’"Ooredoo", nom de son propriétaire, la méga-société de télécommunication qatarienne *. L’annonce officielle de cette disparition va se faire, en grandes pompes, aujourd’hui jeudi 24 avril 2014, dans l’enceinte du Musée du Bardo** ( le plus grand et le plus prestigieux musée tunisien, toutes catégories confondues, l’équivalent du Musée du Louvre).

Ainsi, aujourd’hui, les pétromachins de la famille régnante d’un pays dont la superficie est, approximativement, égale à celle du département de la Gironde, un pays créé en 1971, dénommé autrefois « Terre oubliée d’Allah, un pays où la Sharia règne en Loi fondamentale avec toutes ses implications inhumaines d’un autre âge, un pays rabat-joie des Printemps arabes, un pays financier de l’Internationale Islamiste, y compris sa branche djihadiste, un pays de l’apartheid, pour ne pas dire de l’esclavage moderne, comme l’ont désigné des ONG de défense des Droits humains, pratiqué par le septième de ses habitants, constitué par les qataris, à l’encontre des six septièmes restant, constitués par les travailleurs immigrés, un pays couvert, à 86%, d’un désert de sable et de pierres à perte de vue, un pays dont la quasi-totalité des autochtones ayant plus de 50 ans ont vécu sous des tentes, un pays qui a contribué à détruire le berceau de la Culture Universelle qu’est l’Irak, en permettant aux américains de l’attaquer à partir de leur base située à Al-Udeid, base occupant le quart de la superficie totale de ce pays, base qui a été financée par ce même pays et qui est la plus grande base américaine aérienne en dehors des États-Unis, base qui fut le quartier général de la guerre contre l’Irak en 2003, un pays qui se résume à la phrase "Des tentes dans le désert aux palaces cinq étoiles, des chameaux aux Ferrari"***, un pays dont le monument historique le plus célèbre et le plus ancien fut construit en ... 1938 ( je dis bien en mille neuf cent trente-huit, il s’agit du Fort Zubarah), ainsi, aujourd’hui, les pétromachins de la famille régnante de ce pays vont souiller, pendant un jour, pour des raisons de réclame accroche-clients, le Musée national de ce grand petit pays qu’est la Tunisie, Musée-témoignage de sa grandeur et de ses apports, pendant trois millénaires, aux pensées, croyances, cultures et arts universels.

Monsieur le Ministre de la culture, où êtes-vous ?

Salah HORCHANI

*http://horchani.blog.lemonde.fr/2014/04/17/pourquoi-jai-decide-de-quit...

http://blogs.mediapart.fr/blog/salah-horchani/190414/tunisiennes-tunis...

**http://www.bardomuseum.tn/index.php?option=com_content&view=articl...

*** in Qatar- Les secrets du coffre-fort, Georges Malbrunot et Christian Chesnot (Michel Lafon, Paris, 2013).

URL de cet article 25318
   

Le Printemps des Sayanim
Jacob COHEN
Interview de l’auteur. Pourquoi ce titre ? J’ai voulu que le terme « sayanim » apparaisse d’emblée et interpelle le lecteur. On se pose la question, et la définition se trouve juste dans les premières lignes de la 4e. La problématique est installée, sans faux-fuyants, et sans réserve. Idéalement, j’aimerais que ce terme entre dans le vocabulaire courant, dans les analyses, et dans les commentaires. Voulez-vous nous la rappeler ? Les sayanim - informateurs en hébreu - sont des juifs de la diaspora (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’athéisme est une négation de Dieu, et par cette négation, il pose l’existence de l’homme.

Karl Marx

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
120 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.