RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Tunisie : Le Professeur BouInkilab et Monsieur BouSheraton seront-ils bientôt des ex-Ministres ?

1. Les préfixes "Bou" et "Abou" dans les patronymes arabes

Dans les pays du Maghreb, le préfixe "Bou", dans les patronymes, signifie "Père de…", ou bien "Celui qui possède…", ou bien encore "L’homme au..." ou " L’homme à …" [Il s’agit, en général, d’une qualité (physique ou morale) ou d’un objet]. L’origine du "Bou" maghrébin est "Abou" qui signifie, effectivement, en arabe littéraire "Père de..." et c’est ce dernier (i.e. "Abou") qui est usité dans les pays du Machrek et écrit séparé du reste du patronyme.

2. Exemples

Bouchleka =celui qui possède une savate, ou bien l’homme à la savate ;

Bourguiba=celui qui possède un petit cou, ou bien l’homme au petit cou ;

Bouteflika = celui qui a une bosse ou une blessure sur la tête, ou bien l’homme à la bosse ou à la blessure sur la tête ;

Bouhilel=celui qui possède un croissant (de lune), ou bien l’homme au croissant (de lune), ou bien encore le père de Hilel ;

Abou Mazen =le père de Mazen ; c’est le nom de guerre de Mahmoud Abbas ;

Abou Ammar=le père de Ammar ; c’est le nom de guerre de Yasser Arafat.

3. Au sujet de Messieurs "Le Professeur BouInkilab" et "BouSheraton"

Dans ce contexte :

"Le Professeur BouInkilab" serait "le Professeur au Coup d’État", c’est le sobriquet que j’attribue à Moncef BEN SALEM ! Car "Inkilab" signifie, en arabe, Coup d’État.

"BouSheraton" serait "l’homme au Sheraton" , c’est le sobriquet que j’attribue à Rafik BOUSHLEKA !

Le Lecteur qui souhaite approfondir la justification de ces attributions est invité à consulter les Articles suivants ; a. et b. concernant "Le Professeur BouInkilab" et c. et d. concernant "BouSheraton" , sans oublier les Commentaires de ces deux derniers :

a. "Lettre ouverte à Monsieur Moncef Ben Salem, Ministre tunisien de l’Enseignement Supérieur" paru sur le Lien :

http://www.legrandsoir.info/lettre-ouverte-a-monsieur-moncef-ben-salem...

principalement, son paragraphe 2, intitulé "Monsieur le Ministre, le Peuple veut connaître la vérité, rien que la vérité, toute la vérité sur la tentative de Coup d’Etat Islamiste de 1987" ;

b. "Monsieur le Ministre Moncef Ben Salem, que la dignité puisse vous pousser à présenter des excuses et votre démission ! " paru sur le Lien :

http://www.legrandsoir.info/monsieur-le-ministre-moncef-ben-salem-que-...

c. "Tunisie : Feuilleton du "Sheratongate ", paru sur le Lien :

http://www.legrandsoir.info/tunisie-feuilleton-du-sheratongate.html

d. "Une Chanson @ S.E. Rafik Ben Abdessalem, Ministre Tunisien des Affaires Étrangères ", paru sur le Lien :

http://blogs.mediapart.fr/blog/salah-horchani/201212/une-chanson-se-ra...

Et, rappelons que l’Affaire du "Sheratongate" a été révélée, le 26 décembre 2012, par la courageuse journaliste Olfa RIAHI sur son Blog :

http://tobegoodagain.wordpress.com/2012/12/26/rafik-abdessalem-bouchle...

et ce, sous le Titre :

"Rafik Abdessalem Bouchleka : Fortes présomptions de malversation et d’affaire de moeurs - Urgence d’une enquête officielle".


4. La Question du Jour

L’Instance de Coordination de la Troïka au pouvoir, largement dominée par le Parti Islamiste Tunisien Ennahdha, dont le Président-Fondateur est Rached Ghannouchi, le beau-père de BouSheraton, s’est réunie le dimanche 6 janvier 2013 pour décider d’un remaniement ministériel. Une des questions que se posent les observateurs, tunisiens et étrangers, concerne la reconduction de ce dernier au poste de Chef de la Diplomatie Tunisienne. Les avis relatifs à cette interrogation sont partagés. Si certains médias nationaux penchent vers sa reconduction, voir, à ce sujet :

http://www.kapitalis.com/63-fokus/13746-tunisie-un-remaniement-ministe...

des médias étrangers optent plutôt pour le contraire. Par exemple, les Chinois, comme il est explicité sur le Lien suivant, portant sur un Article daté du jeudi 3 janvier 2013 :

http://www.china.org.cn/world/Off_the_Wire/2013-01/03/content_27571617.htm

où il est écrit :

"According to observers, the latest imbroglio involving the Ennahdha foreign minister which comes days before the forthcoming announcement of a government reshuffle, marks the end of his career as foreign minister",

Article mentionnant l’Affaire du "Sheratongate" , mais, bizarrement et curieusement, passant, bravement, sous silence l’Affaire du Million de dollars viré par le Gouvernement Chinois, directement, sur un compte bancaire spécial au nom du Ministère Tunisien des Affaires Étrangères, et ce, sans l’accord de la Trésorerie Publique, ni du Ministère des Finances Tunisiens ; alors que "le Code de la Comptabilité Publique interdit [entre autres] l’ouverture de comptes spéciaux aux administrations sans un accord préalable du Ministre des Finances" !

Ce silence sur l’Affaire du Million de dollars et ce pronostic quant à la non-reconduction de BouSheraton à son poste de Chef de la Diplomatie Tunisienne, venant de la partie chinoise, qui est, après tout, le principal partenaire dans cette histoire de malversations supposées, sonne comme une charge à l’égard de ce dernier !

Pour ce qui concerne Le Professeur BouInkilab , les avis relatifs à sa reconduction au Département de l’Enseignement Supérieur et de de la Recherche Scientifique sont, eux aussi partagés.

5. Conclusion

Sans être un politologue averti, je pense que le licenciement de BouSheraton du Gouvernement, serait significatif et important, encore plus significatif et important, s’il était accompagné par celui de son collègue Le Professeur BouInkilab. Car, le licenciement de ces deux hauts cadres notoires d’Ennahdha (figures emblématiques de deux courants représentant, ensemble, la majorité de ce Mouvement, le dernier nommé se rapportant au courant salafiste) signifierait son affaiblissement. Cette perspective devrait être le point oméga des Modernistes pour les prochaines élections, avec, évidemment, comme priorité absolue, l’union de tous les courants démocratiques.

Salah HORCHANI

URL de cet article 18881
  

Un autre capitalisme n’est pas possible
Rémy HERRERA
Le capitalisme est en crise. Il pourrait même s’agir d’une des plus graves crises de l’histoire moderne. Et pourtant, à suivre l’actualité au jour le jour, l’opinion publique peut avoir le sentiment que cette crise est déjà derrière nous. Or, le pire est sans doute encore à venir, malgré les propos rassurants tenus et les aménagements envisagés. En effet, la réactivation annoncée de l’intervention étatique a notamment pour objet la négation de la nature de biens publics à la fois gratuits et libres de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.