RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
15 

1 Million : Les vrais chiffres de la manifestation à Paris le 14 juin et le mensonge éhonté de la police

Quels sont les vrais chiffres de la manifestation à Paris ? Ce que n’importe quel témoin honnête s’accordera à dire de la manifestation du 14 juin à Paris c’est qu’elle a été énorme. 1 million de manifestants selon les syndicats. 75 000 selon la préfecture de police c’est-à-dire le gouvernement.

Comme pour le premier mai, Initiative Communiste a enquêté et vous donne la vérité sur les chiffres de la manifestation. [Retrouvez le reportage, photos et vidéos de la manifestation]

Analyse des chiffres de la police.

La préfecture de police chiffre à 75 000 le nombre de manifestants dans le cortège parisien du 14 juin. Un chiffre ridicule pour qui était sur place. Preuve de l’instrumentation politique de cette institution, utilisée à la fois pour la propagande gouvernementale et pour réprimer les manifestants.

www.initiative-communiste.fr s’est livré à un calcul très simple pour estimer le nombre de manifestants, à partir de la surface occupée par le cortège et de la durée de la manifestation

Place d’Italie : surface = 3,2 ha
Manifestation :
Boulevard des Gobelins : longueur 570 m ; largeur 40 m = 2,28 ha
Boulevard du Port Royal : 1 160 m x 40 m = 4,64 ha
Boulevard du Montparnasse : 1675 m x 40 m = 6,7 ha
Boulevard des Invalides : 1276 m x 40 m = 5,1 ha
Esplanade des invalides (lieu de dispersion) : 7,7 ha

Total de la surface occupée par le cortège de la manifestation : 29,64 ha et longueur du défilé : 4,7 km
Mais des manifestants ont également du rejoindre depuis le périphérique la place d’Italie : longueur 1,5 km largeur 40 m = 6ha soit en réalité une surface totale occupée d’au moins 35 ha.

Lorsque la tête du cortège a atteint l’esplanade des invalides, le cortège intersyndical de la région ile de france n’avait pas encore démarré de la place d’Italie. Des milliers et milliers de manifestants n’ont par ailleurs jamais pu défiler ou même rejoindre le défilé.

Si on s’en tient au chiffrage de la police, 75 000 manifestants et que l’on considère la surface du cortège, cela revient à une densité de 0,25 manifestant par m². Mais au regard de la durée du défilé entamé à 13h et terminé vers 19h et sachant que la vitesse de marche est d’environ 4 km/h, c’est en fait au moins 4 ou 5 fois cette surface qui a été occupée par les manifestants : soit une densité de manifestant selon les chiffres de la police de 0,05 à 0,0625 manifestants par m². Il y aurait donc eu 1 manifestants tous les 20 m². Soit un espace de 5 m entre chaque manifestant.C’est totalement ridicule, au regard des photos consultables par tous sur le Net qui prouvent au contraire une foule très dense en particulier sur le début du cortège. Encore plus ridicule si l’on considère les centaines et centaines de bus pleins à craquer qui ont ralliés la capital. Et sans compter que des milliers et milliers de manifestants n’ont pas pu accéder au cortège ou défiler. De fait, 75 000 manifestants suffiraient à peine à remplir la place d’Italie.
Pour comparaison, la Fan Zone de l’euro 2016 de foot au trocadéro sous la tour Eiffel occupe une surface d’environ 5ha et est censée, selon la police, accueillir jusqu’à 90 000 personnes. soit une densité de 2 pers/m²... chiffres officiels de la police.

Le 11 janvier, la manifestation très statique qui selon la police a rassemblé 2 millions de personnes a occupé une surface d’entre 20 et 50 ha selon les sources. Une densité de foule correspondant à 4 manifestants par m². toujours selon la police.

Élément d’analyse et d’estimation du nombre de manifestants : les vrais chiffres de la manifestation à Paris

Les différents service d’ordre des syndicats ont procédé à un comptage précis des manifestants. Mais voici quelques éléments permettant d’apprécier le sérieux de l’ordre de grandeur fourni par les syndicats.

Il est généralement admis que la densité d’une foule normale est comprise entre 1 à 4 pers/m². A partir des surfaces et en considérant également l’écoulement de la manifestation il est possible de calculer l’ordre de grandeur du nombre de manifestant.

Estimation à partir des surfaces et de la densité

En considérant une foule dense sur les boulevards (de 1 à 4 pers/m²) et un peu moins dense aux invalides, on peut estimer le nombre de manifestants dans la fourchette suivante et en considérant que l’espace du cortège a été occupé par entre 2 et 5 cycles de manifestants (le temps de parcours entre place d’Italie et Invalide étant d’environ 1h et le temps entre l’arrivé de la tête du cortège et celle de la fin étant d’environ 5 heures) :

chiffre minimum : ( 220 000 x 1 pers/m² + 77 000 x 0,1 pers/m²) x 2 = 455 000 manifestants
estimation basse : ( 220 000 x 1,2 pers/m² + 77 000 x 0,2 pers/m²) x 3 900 000 manifestants
estimation moyenne inférieure : (32 000 x 2 pers/m² + 22 800 x 1,5 pers/m² + 46 400 x 1,5 pers/m² + 67 000 x 1 + 77 000 x 0,2) x 4 1 000 000 manifestants
estimation moyenne supérieure : (32 000 x 4 pers/m² + 22 800 x 2 pers/m² + 46 400 x 2 pers/m² + 67 000 x 1,5 + 77 000 x 0,2) x 3 = 1 147 000 manifestants
estimation haute, avec les hypothèses de la manif pour tous : (350 000 x 4) x 3 = 4,2 millions de manifestants.

Estimation à partir du flux de manifestants : en ne considérant que l’écoulement à la vitesse de 3km/h des manifestants sur un accès à la place d’Italie de 50 m de large de 12h jusqu’à 19h, le flux de manifestants est alors d’environ 750 000 manifestants qui ont défilé. Encore une fois, une bonne partie des manifestants n’a pas défilé ou n’a pas pu parcourir la totalité du cortège. Si 1 manifestant sur 3 n’a pas parcouru la totalité des 6 km du cortège, ce qui est un ordre de grandeur très prudent, on obtient bien une estimation d’environ 1 million de manifestants.

Donc oui, il y avait bien 1 million de manifestantd à Paris

1 million de manifestants

Conclusion, l’ordre de grandeur de 1 millions de manifestants dans la manifestation parisienne du 14 juin est bien plus plausible que le ridicule 75 000 manifestants annoncés par le gouvernement.

Au delà du préfet de police de Paris qui n’en finit pas de discréditer l’administration en acceptant d’endosser la responsabilité des chiffres soufflés par Matignon, c’est aussi nombre de journalistes qui se déshonorent en relayant sans esprit critique aucun les chiffres de la propagande gouvernementale. Et s’agissant du service public financé par les impôts des travailleurs, il est du devoir de chacun de protester en écrivant massivement aux médiateurs des chaînes de France Télévision et radio france.

Les agissements de David Pujadas et de sa chienne de garde Nathalie Saint Criq sont à cet égard une carricature de propagande.

JBC
pour www.initiative-communiste.fr

source http://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/la-verite-sur-les-...

»» http://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/la-verite-sur-les-...
URL de cet article 30518
  
Communication aux lecteurs
JULIAN ASSANGE : Le documentaire "Hacking Justice" à Paris

Le 17 novembre à 20h
au cinéma Espace St Michel
7 Pl St Michel, Paris 75005

Les Amis du Monde Diplo & Les Mutins de Pangée organisent une projection du film "Hacking Justice Julian Assange" de Clara Lopez Rubio et Juan Pancorbo suivie d’un débat avec la réalisatrice.

https://lesmutins.org/hacking-justice

à partir du 17 novembre, le film sera suivi de débats aux séances de 20h les lundi, mercredi, Vendredi. Calendrier : https://lesmutins.org/hacking-justice?tab=projections

Même Thème
Georges Séguy. Résister, de Mauthausen à Mai 68.
Bernard GENSANE
Il n’a jamais été le chouchou des médias. Trop syndicaliste, trop communiste, trop intransigeant à leur goût. Et puis, on ne connaissait même pas l’adresse de son coiffeur ! Seulement, à sept ans, il participe à sa première grève pour obtenir la libération de son professeur qui a pris part aux manifestations antifascistes de Février 34. Huit ans plus tard, à l’âge de quinze ans, il rejoint les rangs de la Résistance comme agent de liaison. Lui et les siens organisent de nombreuses évasions de militants (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Dans toute idée, il faut chercher à qui elle s’adresse et de qui elle vient ; alors seulement on comprend son efficacité.

Bertolt Brecht

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.