RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

L’hôpital psychiatrique d’Auch en lutte

En 2008, le Centre hospitalier du Gers a fait 59 jours de grève pour obtenir 10 postes de soignants.

Les travailleurs ont fini par obtenir 350000 euros que la direction a provisionné sans embaucher. Le déficit du nombre de soignants s’est, depuis, considérablement accru.

Les personnels sont de nouveau en lutte pour obtenir

- l’arrêt des emplois précaires

- le recrutement de soignants

- la préservation de centres médico-psychologiques pour assurer des soins de proximité à la population.

La direction restant sourde aux revendications, les personnels ont décidé, le 14 septembre d’installer une « tente de la résistance » sur le site de l’hôpital, et une autre Place de la Mairie, à Auch.

Ce qui se passe dans cet hôpital psychiatrique se passe dans tous les hôpitaux publics et, peu ou prou, dans tous les établissements publics de France.

On assiste à un gonflement des effectifs administratifs et de service et à une diminution des personnels de terrain. L’HP d’Auch compte environ 600 personnels, dont plus de la moitié ne sont pas soignants. Lorsqu’un soignant part en retraite, son poste est le plus souvent supprimé.

En durcissant les conditions de travail des soignants en mission dans les centres médico-psychologiques du département du Gers (suppression des voitures des services, des plateaux-repas), la direction a pour objectif la disparition de ces délocalisations, de cette médecine de proximité.

La photo ci-joint le dit : les HP ont tendance à devenir de simples lieux d’enfermement, des prisons, et les soignants des geôliers. A cause du manque de personnel, certains grands malades ne quittent jamais les bâtiments où ils sont assignés, ils ne prennent jamais l’air, ne voient jamais un arbre, une fleur. Plus généralement, toujours à cause du manque de personnel, les soins se résument le plus souvent à l’administration de tranquillisants. Les soignants n’ont plus le temps de parler aux malades, de les écouter.

Les médecins n’ont plus aucun pouvoir. Les décisions gestionnaires leur ont complètement échappé.

Il existe, cela dit, une ligne budgétaire permettant de rehausser les murs de l’hôpital.

URL de cet article 9245
  

Même Auteur
Roger Faligot. La rose et l’edelweiss. Ces ados qui combattaient le nazisme, 1933-1945. Paris : La Découverte, 2009.
Bernard GENSANE
Les guerres exacerbent, révèlent. La Deuxième Guerre mondiale fut, à bien des égards, un ensemble de guerres civiles. Les guerres civiles exacerbent et révèlent atrocement. Ceux qui militent, qui défendent des causes, tombent toujours du côté où ils penchent. Ainsi, le 11 novembre 1940, des lycées parisiens font le coup de poing avec des jeunes fascistes et saccagent les locaux de leur mouvement, Jeune Front et la Garde française. Quelques mois plus tôt, les nervis de Jeune Front avaient détruit les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Il y a beaucoup d’ignorance sur ce qui se passe à Cuba et on ne veut jamais rien leur reconnaître. Si d’autres avaient fait ce que Cuba a fait [pour lutter contre le SIDA], ils seraient admirés par le monde entier."

Peggy McEvoy
représentante de UN-AIDS à Cuba de 1996 à 2001

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.