RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Si on me demande de choisir entre un dictateur et le peuple…

Si on me demande de choisir entre un dictateur et le peuple…

Si on me demande de choisir entre un dictateur et le peuple (souverain ? apparemment pas) je n’hésite pas une seconde, je choisi évidemment le peuple souverain. Ce qui n’était pas le cas, il y a quelques semaines, pour le clan sarkozy et les membres de son gouvernement (et certains adhérent(e)s à l’ump, ceux du « premier cercle » par exemple ). Quand il fallait choisir entre un dictateur et le peuple souverain, leur choix se portaient immanquablement sur les dictateurs. A leur décharge, ils n’étaient pas seuls, car la « Communauté internationale » (cette appellation désigne généralement l’Empire étasunien, quelques états occidentaux inféodés au « leadership mondial » et quelques pays satellites mineurs), faisait allégrement de même, ce n’est pas une excuse, mais ceci expliquant cela (la dure loi de la « realpolitik ») les intérêts bien compris des uns étant respectés par les autres.

A quel manège se livre actuellement sarkozy ?

Il paraît qu’il aime faire des coups (médiatiques) en force (ce qu’on peut désigner aussi par « un coup de bluff ») il serait même un génie dans ce domaine (??? on a beaucoup de mal à croire une telle affirmation). On comprend mieux lorsque l’on sait où il veut en venir, car tout le monde sait qu’il aimerait faire oublier « le bordel national » qui règne à la tête de l’Etat français et dans lequel baigne la France. Bordel généré par le clan sarkozy et son gouvernement (fiascos diplomatique à répétition, présidences déplorables (française, européenne, etc.) résultats économiques désastreux, bordel dans les institutions judiciaires, dans les laboratoires et instituts de recherche fondamentale, à l’hôpital publique, à l’Education nationale, et même (ce qui est plus rare) dans le corps de police nationale et au plus haut de la hiérarchie militaire), ainsi que l’abysse sondagière dans laquelle il paraît durablement plongé. Rien d’étonnant à cela, après **l’image désastreuse qu’il donnât de la France et de lui-même lors de la visite de Kadhafi à Paris (les contrats d’armes et de centrales nucléaires,… d’ailleurs les bombes qui tombent actuellement sur la tête des insurgés, sont en grande partie de fabrication française, grâce aux compétences commerciales sarkosiennes), les menaces à peine voilée du fils Kadhafi le menaçant de rembourser l’argent que son père lui aurait octroyé (lors de la campagne des présidentielles françaises de 2007), sinon ils feraient des révélations aux médias preuves à l’appui (?). Les membres du gouvernement qui ont participé aux transactions (magouilles serait plus approprié pour ce genre de transactions) avec l’horrible dictateur (un sanguinaire complètement fou, dixit ses anciens amis), Ollier, Guéant, etc. (ce dernier l’ouvre beaucoup en ce moment (la phrase immonde sur la soit-disant "Immigration incontrôlée" qui provoqua le tollé que l’on sait à droite (sauf évidemment le dernier carré de fanatiques du clan sarkozy) comme à gauche, et pas pour Marine Le Pen non plus *puisqu’elle lui offrit une carte de "membre d’honneur" du FN pour cette déclaration) pour essayer de détourner notre attention en espérant nous faire oublier toutes les bassesses commises au nom de l’intérêt supérieur de la Nation, mais en réalité de minables intérêts privés.)

* c’est Longuet et Buisson qui doivent jubiler ! (l’ancien membre du groupe occident ne sera pas entré au gouvernement Fillon-sarkozy pour rien…)
**voyages dans des jets privés et vacances à l’oeil aux frais de dictateurs qui eurent l’honneur de la visite d’Alliot-Marie, ou du très moraliste et très pieu 1er ministre Fillon, etc. ; collusion objective et opportunisme diront certains, en réalité il s’agit d’arrangements entre amis et gens de même monde.

Rester l’esprit clair et sur vos gardes ô chers peuples arabes, sinon gare…

Certains peuples arabes commencent à comprendre le manège qui se déroule sous leurs yeux (grâce entre-autre, à la chaîne de télé arabe « Al Jasera » un reporter de cette chaîne télé a malheureusement été tué en Libye) et mettent en garde les occidentaux (tout spécialement les Etats-Unis, la France et l’Angleterre) contre toute ingérence dans les affaires de leur pays (comme la Tunisie et l’Egypte ou la méfiance règne envers les pays occidentaux, et une défiance diffuse envers ceux qui conduisent les "réformes" constitutionnelles). Car on a du mal à comprendre pourquoi les occidentaux laissent faire les monarchies du golf Persique (Arabie Saoudite en tête) (les répressions violentes (et c’est peu dire) au Yémen au Bahrein contre des manifestants pacifistes) en échange de quoi ?
Quels sont les véritables enjeux ?
Et qui seront les dupes ?

Voilà ce qu’écrit Craig MURRAY dans un article intitulé, « L’invasion du Bahreïn (Consortium News) » paru sur le site « LGS » : « …Un haut diplomate d’une mission occidentale aux Nations Unies à New York, que je connais depuis plus de dix ans et en qui j’ai confiance, m’a dit qu’en fait la Secrétaire d’Etat Hillary Clinton a donné son feu vert pour l’entrée des troupes afin d’écraser la démocratie dans le Golfe, en guise d’échange de bons procédés avec la Ligue Arabe qui a soutenu l’intervention occidentale en Libye. … », « Mais le terrible outrage des cheiks arabes sera passé sous silence en Occident parce que ce sont « nos » fils de pute (allusion à la célèbre phrase d’un président US en référence à un dictateur sud-américain « c’est peut-être un fils de pute, mais c’est notre fils de pute » - NdR), ils hébergent « nos » troupes ; ils achètent « nos » armes - et ils « nous » vendent du pétrole. … », « J’espère que les derniers évènements vont faire prendre conscience à eux qui ont été dupés à soutenir l’intervention occidentale en Libye, ceux qui croient que les dirigeants des armées occidentales sont motivés par des préoccupations humanitaires. … », « Il y avait déjà des forces étrangères stationnées au Bahreïn - notamment la 5ème Flotte US. Croyez-vous que la Secrétaire d’Etat la meuf de Clinton ou le Président Obama vont menacer d’intervenir pour se porter au secours des manifestants pro-démocratie si les armées d’Arabie Saoudite et d’autres royaumes locaux se déchaînent contre eux ? Je ne crois pas. … », « Nous savons, grâce à l’Irak, l’Afghanistan, la Serbie, le Liban et Gaza, que les « dommages collatéraux » d’un bombardement des défenses aériennes libyennes fera plus de victimes que les terribles événements en cours. … », « Une conséquence a déjà eu lieu aujourd’hui, conséquence involontaire de la part des progressistes qui se sont rangés derrière les appels à une agression militaire contre Kadhafi. La campagne menée contre Kadhafi a permis de couvrir l’écrasement de la démocratie au Bahreïn par une armée étrangère. … », « Clinton et Obama gagnent sur tous les fronts : l’imposition de la politique étrangère des Etats-Unis en Libye où Kadhafi a longtemps été la bête boire des Etats-Unis, et dans les états pétroliers du Golfe où la démocratie est considérée comme une menace pour la stabilité. Il y a vraiment de quoi pleurer. … », etc. Oui cher Craig, il y a vraiment de quoi pleurer de rage.

Bien sûr, au Proche-Orient on ne peut oublier les tirs à balles réelles de l’armée israélienne sur des civiles désarmés (femmes et enfants compris),… un démocratie exemplaire et une armée "de haute morale" (comme le dit si bien BHL à bord du char israélien venu écrasé des populations civiles même pas armées d’un revolver, le même qui a pris la tête de la croisade anti-kadhafiste sur tous les plateaux télés ou autres médias, sans arrières pensées bien entendu ).

Ni au Yémen. Véritable carnage vendredi dernier dans la capitale Sanaa au Yémen (1), des dizaines de morts et des centaines de blessés mais les Etats-Unis considèrent toujours M. Saleh comme un allié dans leur lutte contre les émules d’Oussama ben Laden dans la péninsule arabique, qui menacent la sécurité du grand voisin du Yémen, l’Arabie saoudite. Alors ils peuvent massacrer mais avec retenue… les Etats-Unis via madame la Secrétaire d’Etat Hillary Clinton veille sur les intérêts Américains ! (ces derniers ont laissé pénétrer une importante livraison d’armes par la frontière égyptienne, afin d’alimenter l’insurrection (contrairement aux médias occidentaux je n’aime pas le mot « rébellion », trop connoté péjorativement à mon sens) C’est la preuve qu’ils (les militaires Egyptiens) peuvent laisser passer des armes à leur frontière quand ils veulent.

D’autre se pose des questions essentielles, par exemple François Bonnet dans un article intitulé : « Libye : pour ne pas céder à un unanimisme béat » , paru sur le site de « Mediapart », il se demande pourquoi « Se débarrasser de Kadhafi et assumer un choix de « régime change », comme aurait dit George Bush, en faisant tout pour éliminer le tyran. Pourquoi pas ? Et, on demeure, au passage, dubitatif sur l’incapacité des services occidentaux à conduire une opération ad hominem visant à assassiner ou neutraliser le dictateur. Ou convaincre son entourage de le faire. … » et oui pourquoi pas - il suffirait de demander quelques conseils avisés aux Américains ou aux Israéliens qui se ferait un plaisir d’envoyer leurs propres tueurs - se sont de véritables spécialistes du meurtre et de l’assassinat ciblé (il y a bien sûr d’inévitables bavures et de nombreuses victimes "collatérales", mais ça les laissent plutôt froid) comme en Palestine ou en Afghanistan, par drones ou missiles interposés par exemple, etc. .

Il parle d’ambiguïté, pas celle de Mélenchon car voici ce qu’il écrit sur le chef du « PG » : « Au moment donc où un unanimisme béat et presque patriotique submerge le pays, où la quasi-totalité des éditorialistes et responsables politiques (même Jean-Luc Mélenchon dit soutenir la résolution de l’ONU donnant le feu vert à ce qu’il faut bien appeler une entrée en guerre, peut-on se permettre de ne pas participer à la fête ? Et peut-on seulement, sans être aussitôt accusé d’indifférence coupable, souligner toutes les ambiguïtés, les risques et petits calculs d’une telle opération ? … »

Après l’Irak et l’Afghanistan, sarkozy organise sa propre ratonnade

Et là ou ça pose de sérieux problèmes (la réunion organisé à Paris par sarkozy permettra-t-elle de lever quelques ambiguïtés (?) ; par exemple quand la rédaction de certains médias occidentaux affirment qu’il serait question de coalition internationale composée en partie de pays arabes comme le Liban (on devrait plutôt dire le clan libanais Hariri), le Qatar, ou les Emirats Arabes Unis (en réalité l’Arabie Saoudite dont on connaît la proverbiale soumission à l’Empire), c’est pas tous le Proche-Orient (loin de là ), d’Etats africains (c’est d’un flou), l’Europe (pas toute l’Europe, l’Allemagne refuse mordicus de participer à cette ratonnade), etc. en restant le plus vague possible, c’est louche tout ça ), l’Inde, le Brésil, la Turquie, la Chine, la Russie (ces deux derniers pays pour les raisons que l’on connaît parfaitement), etc., etc., ça commence à faire beaucoup de monde tout ça (une majorité de terriens est contre la ratonnade organisée par les pays occidentaux cités plus haut et leurs affiliés), et les termes de la résolution (la résolution 1973 adoptée par 10 voix pour et 5 abstentions) sont assez vagues pour être interprétés. Les Indiens se demandent pourquoi l’ONU n’envoie pas des émissaires sur place pour vérifier les déclarations des uns et des autres ? Que cachent tous ces micmacs ?

Dans cet article il est écrit que : « … Il y a deux semaines, les responsables de l’Otan et ceux de l’armée américaine nous expliquaient l’extrême complexité de la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne et les risques d’engrenage. Pourquoi ce qui semblait alors impossible est-il devenu soudain si simple ? Une entrée en guerre mérite informations, débats et votes des parlementaires. Ce doit être fait en Grande Bretagne et en Allemagne aujourd’hui. L’Elysée veut en faire l’économie, François Baroin, ayant annoncé dès vendredi matin le lancement des opérations « dans les heures qui viennent » , « … Peut-on ainsi approuver, en aveugle et sans débat, et oublier les plus spectaculaires des désastres précédents ? L’intervention étasunienne en Somalie qui s’acheva par une déroute rapide et totale. La guerre d’Afghanistan engagée à l’automne 2001 : elle devait durer quelques semaines, elle se poursuit depuis dix ans dans un pays dévasté. La guerre d’Irak et le renversement de Saddam Hussein en 2003, construite sur un mensonge d’Etat ( les armes de destruction massive ) et qui a provoqué des catastrophes en chaîne. Et chaque fois, des « frappes aériennes ciblées »... tombant sur les populations civiles. … » va-t-on vers un nouveau coup de force de la part de sarkozy ? Pourquoi s’obstiner à ne pas consulter la représentation nationale comme en Angleterre ou en Allemagne (tellement cité en exemple par sarkozy), qu’est-ce que ça cache ?

NOTES

1) Quatre manifestants tués dans le sud de la Syrie, de nombreux morts et blessés au Bahrein (les nombreux manifestants qui occupaient en permanence la place de la Perle ont été délogés ce mercredi par les forces de sécurité lors d’un assaut très violent, qui a fait au moins trois tués et plusieurs dizaines de blessés) , au Yémen, ce vendredi, des partisans du régime allongés en position de "snipers" sur le toit d’habitations environnantes (selon de nombreux témoins les tirs provenaient des toits d’habitations proches de la place de l’Université) et ont ouvert le feu sur des opposants, tuant au moins 46 personnes et faisant des centaines de blessés, etc. Sans parler des tueries en Afrique, comme au Soudan, ou en Côte d’Ivoire où le clan Gbagbo se déchaîne (tout particulièrement sur des femmes qui manifestent contre lui)…
Que fait la « Communauté internationale » et sarkozy en particulier ?
Pas de réunion spéciale à Paris ?

PS : il est grand temps que « sarkozy dégage ! », car selon l’AFP l’ump vient de créer une carte "Union des Français musulmans". A quand une carte pour " l’Union des Français catholiques", ou " l’Union des Français juifs", ou encore " l’Union des Français protestants", etc., etc. ? De plus en plus débile…

URL de cet article 13127
   

Même Thème
Michel Boujut : Le jour où Gary Cooper est mort.
Bernard GENSANE
Le jour de la mort de Gary Cooper, Michel Boujut est entré en insoumission comme il est entré dans les films, en devenant un cinéphile authentique, juste avant que naisse sa vocation de critique de cinéma. Chez qui d’autre que lui ces deux états ont-ils pu à ce point s’interpénétrer, se modeler de concert ? Cinéma et dissidence furent, dès lors, à jamais inséparables pour lui. Il s’abreuva d’images « libératrices », alors qu’on sait bien qu’aujourd’hui les images auraient plutôt tendance à nous « cerner ». (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire, car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin.

Henry Ford (1863-1947)

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
22 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.