RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

27 

Catalogne : des prisonniers politiques à nos frontières

Les relents franquistes de la politique de Rajoy se confirment aujourd’hui avec l’arrestation de 8 ministres du gouvernement catalan et le mandat d’arrêt européen lancé à l’encontre de Carles Puigdemont, Président de la Generalitat
.
Ces mesures font suite à l’arrestation du président de l’ANC (Assemblée Nationale Catalane), Jordi Sánchez et du président de l’OC (Òmnium Cultural), Jordi Cuixart. La juge Carmen Lamela a décidé de les emprisonner de manière préventive et sans caution pour avoir promu les manifestations de Barcelone les 20 et 21 septembre derniers et avoir appelé « à la résistance » afin « d’empêcher l’application de la loi ». Ils risquent de 10 à 15 ans de prison pour sédition.

Aujourd’hui, Carles Puigdemont risque 30 ans de prison pour sédition, rebellion et détournement de fonds, comme s’il fallait trouver une excuse financière à son arrestation alors que les raisons sont purement politiques.

Il est évident que toute déclaration d’indépendance unilatérale est nécessairement hors la loi de l’Etat dont on veut se séparer. Dans cette configuration, les « séditieux indépendantistes » ne reconnaissent plus la loi et la justice du pouvoir central mais celle du nouvel état. C’est la raison pour laquelle cela se traduit par des affrontements violents, voire presqu’immanquablement des guerres.

Or, loin de chercher le dialogue, le gouvernement Rajoy joue sur l’intimidation et la répression pour mâter toute velléité d’indépendance, qui est restée pacifique, de la Catalogne où voudrait-il justement que le conflit s’embrase pour encore mieux les justifier ? Dans le meilleur des cas, il en fera des héros ou des martyrs ou même les deux.

A ce jour, le Venezuela est le seul pays à être intervenu pour rappeler Madrid à l’ordre, pourtant si prompt à s’ingérer dans les affaires intérieures du Venezuela, par la voix de Jorge Arreaza, le ministre des Affaires Etrangères vénézuélien, à la 39 ème session de la Conférence générale de l’UNESCO : « Le Venezuela exige que les autorités espagnoles libèrent les prisonniers politiques. Le dialogue démocratique doit être la voie et non la répression. Nous attendons que le gouvernement espagnol respecte les Droits Humains et ceux des prisonniers politiques pour que la démocratie l’emporte ».

Mais, enfin, est-ce que l’Union Européenne et tous ses états membres vont tolérer qu’il puisse y avoir encore à l’intérieur de ses frontières des prisonniers politiques ? Leur silence assourdissant et, évidemment, complice laisse à penser que oui !

Christian RODRIGUEZ

AJOUT DU GRAND SOIR (vidéo) :

L’hallucinante et récente déclaration de Rajoy condamnant les emprisonnements pour cause de divergence politique. https://www.facebook.com/francoise.dumahu/videos/1969621176583119/
Pour les allergiques à Facebook, une autre vidéo tout autant hallucinantes : https://www.youtube.com/watch?v=QHm78cFQPQs

URL de cet article 32516
   
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Missions en conflit
Piero GLEIJESES
Cet ouvrage présente un récit haletant de la politique cubaine en Afrique de 1959 à 1976 et de son conflit croissant avec les États-Unis. L’auteur conduit le lecteur des premiers pas de Cuba pour aider les rebelles algériens combattant la France en 1961, à la guerre secrète entre La Havane et Washington au Zaïre en 1964-65 — où 100 Cubains menés par le Che Guevara ont affronté 1 000 mercenaires contrôlés par la CIA — et, finalement, à l’envoi héroïque de 30 000 Cubains en Angola en 1975-76, qui a stoppé (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il faut s’endurcir, mais sans jamais se départir de sa tendresse.

Ernesto "Che" Guevara

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.