RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Haïti / Honduras : parallèle plus que symbolique entre putsch et tremblement de terre

Petit comparatif du traitement médiatique de la crise hondurienne et de la crise haïtienne,... instructif.

Par Karen Bähr Caballero

En lisant quelque part qu’en taïno Haïti signifie "la plus haute montagne" , je me suis dit qu’en plus de ce beau contresens, il existe aussi un parallèle entre la terrible catastrophe qu’a subit Haïti et la crise politique qui agite le Honduras depuis le coup d’État de juin de l’an dernier.

Le parallèle est fait sur la manière dont quelques médias européens et américains ont couvert médiatiquement ces crises, que ce soit à propos du coup d’État ou du tremblement de terre. Et plus précisément, dans les représentations, de manière camouflée plus ou moins directe, qu’ils offrent des Haïtiens et des Honduriens.

Des Honduriens nous avons vu comment les médias internationaux reprenaient d’une manière un peu plus sophistiquée les qualificatifs "fange antisociale" ou "populace ignorante" avec lesquels les médias putschistes locaux nous bombardaient quotidiennement. Aux États-Unis et en Europe, en plus de se moquer du Honduras pour avoir été un des principaux protagonistes d’une guerre du football, beaucoup de médias importants continuent de réduire le mouvement de résistance à un groupe "d’adeptes de Zelaya" . De cette façon, on indique que ce groupe exige la restitution de celui qui apparaît comme un apprenti populiste autoritaire viré du pouvoir, d’une manière illégale, c’est certain, mais finalement justifiée. Dans leurs dépêches, les médias ont minimisé jusqu’à la caricature la vraie demande d’un mouvement qui, articulé autour du rejet de coup d’État et une patiente défense de la démocratie hondurienne, exige la refondation de son pays sur des bases, et non des façades, vraiment démocratiques et socialement justes et inclusives.

Des Haïtiens nous avons vu comment l’industrie médiatique satisfait l’envie morbide de ses consommateurs de souffrance, en les représentant comme des victimes pathétiques, et depuis quelques jours, comme des bandits, des pillards de magasins et des violeurs du sacro-saint droit à la propriété privée. Mais le pire, c’est que sournoisement, nous avons vu comment ils apparaissent comme responsables de ce qu’il leur arrive. Déjà parce que, on nous rappelle inlassablement, depuis qu’Haïti a commencé à exister comme pays son histoire a été celle de la corruption, de l’incontrôlabilité et de la violence. Ou parce que, à l’heure que la solidarité de la communauté internationale, les Haïtiens se battent entre-eux pour s’approprier l’aide (Par exemple le commentaire d’une photo publiée dans le New York Times où l’on voit un homme menaçant d’un couteau un groupe de femmes qui essaie de défendre les aliments qu’elles ont reçus...).

http://www.primitivi.org/spip.php?article201

URL de cet article 9865
   

Un autre capitalisme n’est pas possible
Rémy HERRERA
Le capitalisme est en crise. Il pourrait même s’agir d’une des plus graves crises de l’histoire moderne. Et pourtant, à suivre l’actualité au jour le jour, l’opinion publique peut avoir le sentiment que cette crise est déjà derrière nous. Or, le pire est sans doute encore à venir, malgré les propos rassurants tenus et les aménagements envisagés. En effet, la réactivation annoncée de l’intervention étatique a notamment pour objet la négation de la nature de biens publics à la fois gratuits et libres de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Avant les missiles, ils lancent des narratives. Avant les bombes, ils larguent des idées. Avant l’invasion, la propagande. Avant le massacre, la manipulation. La ligne de front de tout mouvement anti-guerre est le combat contre les opérations psychologiques des médias de masse.

Caitlin Johnstone

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
97 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.