RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
11 

Iran : exécution d’un autre lutteur après cinq ans de détention

Malgré de nombreuses protestations et demandes nationales et internationales, à l’aube de ce 25 janvier, le fascisme religieux au pouvoir en Iran a exécuté un autre lutteur iranien, Mehdi Ali Hosseini, à la prison de Dezfoul(Au sud de l'iran)

Agé de 30 ans, Mehdi Ali Hosseini était emprisonné depuis 2016. Il s’agit du deuxième lutteur iranien à être pendu par le régime clérical ces derniers mois. Auparavant, le héros national, Navid Afkari, avait été cruellement exécuté le 12 septembre 2020 pour avoir participé aux manifestations d’août 2018 à Chiraz, malgré les protestations internationales pour empêcher son exécution.

Le prisonnier d’opinion de nouveau condamné après 20 ans de détention

Saïd Sangar, 47 ans, est l’un des militants politiques iraniens les plus longtemps incarcérés. Il a de nouveau été condamné à 11 mois de prison à Oroumieh après avoir déjà purgé plus de 20 ans de prison pour son soutien à l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK).

Saïd Sangar, 47 ans, originaire de Piranshahr est l’un des militants politiques iraniens les plus longtemps incarcérés. Il a de nouveau été condamné à 11 mois de prison à Oroumieh après avoir déjà purgé plus de 20 ans de prison.

Emprisonné depuis août 2000, Sangar a été interrogé et torturé à l’isolement à la prison d’Evine jusqu’en 2003 et condamné à 18 ans de prison pour « guerre contre Dieu » et « contacts avec l’OMPI ». Vers la fin de sa peine, le pouvoir judiciaire a ajouté deux années supplémentaires à sa condamnation sans aucune justification et en violation de ses propres lois médiévales. Aujourd’hui, après 20 ans de détention, les autorités judiciaires ont ajouté 11 mois à la peine de Saïd qui n’a pas bénéficié de libération provisoire, ne serait-ce qu’un seul jour.

Le traitement sévère que le régime inflige à Sangar vient en représailles à sa fermeté et son refus de se repentir et de participer à des interviews pour diaboliser l’OMPI, la Résistance iranienne et ses dirigeants. Pour briser sa résistance, les autorités pénitentiaires l’ont soumis à des tortures psychologiques avec 13 simulacres d’exécution. Les responsables pénitentiaires de la centrale d’Oroumieh continuent de faire pression sur lui pour qu’il se rétracte de ses opinions politiques.

33 exécutions ces trente derniers jours

Par ailleurs, Le 23 janvier, le prisonnier Mohammad Shakouri a été pendu à Qom, et le 20 janvier un religieux sunnite, Abdul Sattar Anshini, a été exécuté à la prison de Zahedan. Au moins 33 autres exécutions ont eu lieu en Iran ces trente derniers jours. Le régime criminel des mollahs, plongé dans un tourbillon de crises incurables, ne peut passer un seul jour sans exécuter, torturer ou réprimer, dans le but de créer un climat de terreur en vue d’empêcher la montée des soulèvements populaires.

Selon Amnesty International, une action internationale est nécessaire pour briser le cycle des effusions de sang en Iran. Malgré toutes les protestations internationales contre l’exécution de Navid Afkari, le régime iranien l’a exécuté. D’une part, pour rester au pouvoir et contrôler le peuple désespéré et indigné, il faut des exécutions. D’autre part, le régime iranien poursuit ces exécutions en raison de la politique d’apaisement des pays européens et des États-Unis.

URL de cet article 36881
  
Communication aux lecteurs
JULIAN ASSANGE : Le documentaire "Hacking Justice" à Paris

Le 17 novembre à 20h
au cinéma Espace St Michel
7 Pl St Michel, Paris 75005

Les Amis du Monde Diplo & Les Mutins de Pangée organisent une projection du film "Hacking Justice Julian Assange" de Clara Lopez Rubio et Juan Pancorbo suivie d’un débat avec la réalisatrice.

La gauche radicale et ses tabous
Aurélien BERNIER
Le constat est douloureux, mais irréfutable : malgré le succès de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon en 2012, le Front national réussit bien mieux que le Front de gauche à capter le mécontentement populaire. Comme dans la plupart des pays d’Europe, la crise du capitalisme profite moins à la gauche « radicale » qu’à une mouvance nationaliste favorable au capitalisme ! Tel est le paradoxe analysé dans ce livre. Paralysé par la peur de dire « la même chose que Le Pen », le Front de gauche (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Il y a beaucoup d’ignorance sur ce qui se passe à Cuba et on ne veut jamais rien leur reconnaître. Si d’autres avaient fait ce que Cuba a fait [pour lutter contre le SIDA], ils seraient admirés par le monde entier."

Peggy McEvoy
représentante de UN-AIDS à Cuba de 1996 à 2001

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
22 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.