RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

La Chine empêchera toute tentative de frappe préventive des USA contre la Corée du Nord - (Global Times)

People's Liberation Army soldier © Jason Lee / Reuters

La Chine empêchera toute tentative américaine ou sud-coréenne de mener des frappes préventives sur la Corée du Nord ainsi que toute tentative de prendre le leadership local, mais elle restera neutre si Pyongyang lance ses missiles le premier sur des cibles américains, déclare le très officiel « Global Time ».

L’avertissement a été délivré par l’entremise d’un éditorial du Quotidien d’Etat ce jeudi, alors que les USA et la Corée du Nord continuaient à échanger des remarques incendiaires, augmentant le risque d’une action disproportionnée ou d’une mauvaise estimation au sujet de la crise.

Pékin tient à être clair : «  Si la Corée du nord lance des missiles qui menacent le sol des USA et que les USA répliquent, la Chine restera neutre ", déclare le « Global Time ».

Mais si les USA et leur allié Sud-Coréen attaquent Pyongyang et tentent de «  renverser le Régime Nord-Coréen et changer le paysage politique de la Péninsule Coréenne », la Chine fera en sorte d’agir pour que cela ne soit pas possible, insiste l’article.

Le quotidien de masse, publié par la presse quotidienne officielle du Parti Communiste, précise aussi que les derniers événements sont vus par Pékin avec une irritation grandissante et de profondes implications.

Si la Guerre éclate réellement, les USA ne pourront en tirer aucun bénéfice stratégique et la Corée du Nord sera placée face à des risques sans précédents » alerte l’article. « La Corée du Nord souhaite pousser les USA à la négociation avec elle, alors que les USA désirent la pousser dan ses derniers retranchements ».

« La nouvelle guerre de Corée peut éclater à tout moment », (Ministre chinois des Affaires Etrangères).

Pékin est n’est pas en mesure aujourd’hui « de persuader Washington ou Pyongyang de reculer », précise le « Global Times », ajoutant qu’il soutenait en premier la Paix et la Stabilité ans la Région. Toutes les parties impliquées dans cette crise doivent comprendre que « si leurs actes mettent en danger les intérêts de la Chine, la Chine ripostera très fermement en premier », explique l’article gouvernemental.

La Chine et la Corée du Nord sont des alliés économiques et idéologique de longue date, et ont répété ce vendredi que tous les côtés impliqués dans la crise devaient « parler et agir avec précaution » afin de construire vraiment au lieu « d’alterner dans des démonstrations de force », ainsi que le Ministre des Affaires Etrangères l’a précisé à Reuter.

Au début de la semaine, le president des Etats-Unis, Donald Trump a jeté de l’huile sur le feu de la Crise Nord Coréenne, en déclarant que se précédentes menaces de lâcher « le Feu et la Fureur comme le Monde ne l’avait jamais vu », n’étaient peut-être « pas assez fortes ».

Parlant ce vendredi dans son golf de Bedminster, dans le New-Jersey, Trump a déclaré que les Nord Coréens « feraient bien d’en prendre acte ensemble ou qu’ils seraient soumis à des pressions comme peu de nations ont pu les subir en ce Monde ». Cette menace ouverte de Washington vient après que Pyongyang ait ridiculisé le « Feu et la Fureur » comme une « immense imbécillité ».

Pyongyang avait aussi dévoilé un plan détaillé qu’il venait juste de mettre au point permettant d’atteindre avec ses missiles la Base militaire US de Guam dans le Pacifique. En retour, les Militaires US avaient signalé qu’ils enverraient leurs bombardiers stratégiques B- 1 bombarder les sites de lancement de missiles, les installations souterraines et autre installations de Corée du Nord.

Un pareil « jeu irresponsable » pourrait avoir de graves conséquences déclare le Global Times. « Personne, ni Washington, ni Pyongyang ne désire réellement la guerre, mais la guerre peut éclater de diverses manières et ils n’ont aucune capacité de tenir untel jeu extrême sous contrôle ».

Trump : "Les solutions militaires sont chargées et verrouillées contre la Corée du Nord".

« Les enjeux sont extrêmement élevés et chaque côté semble prêt pour le scénario du pire », confirme un ancien Général à la retraite Pavel Zoltarev, un spécialiste russe respecté, qui déclare à RT que la décision prise à Washington est « hors de toute logique, et que nous pourrions en subir de graves conséquences difficiles à estimer à priori ».

« Chaque Armée de chaque pays se doit élaborer un éventail de stratégies correspondant à toutes éventualités. Ce sont les Politiques, pas les Militaires, qui décident de comment user ou non de ces plans... Aussi, si les militaires nord-coréens parlent de tels plans, c’est qu’ils les possèdent effectivement » déclare-t-il dans ses commentaires au sujet des menaces de Pyongyang sur Guam.

« L’armée nord-coréenne peut infliger de graves dommages aux Forces armées de USA en cas de conflit conventionnel. Même si leurs équipement sont bien loin derrière ceux des Américains, leur capacité de combat ainsi que leur moral sont bien plus hauts » déclare le général en retraite.

Traduit par Geb.

Notes de Geb : "Echec et Pat".

Trump vient de se prendre une baffe par Xi. La même qu’Obama s’est prise avec Poutine lors de la "Ligne rouge en Syrie" sur les Armes chimiques d’Assad.

On attend l’information dans la Presse française. Ca va être dur à expliquer pour certains.

»» https://www.rt.com/news/399310-china-prevent-us-strike-nkorea/
URL de cet article 32184
  

Même Thème
La Chine sans œillères
Journaliste, écrivain, professeur d’université, médecin, essayiste, économiste, énarque, chercheur en philosophie, membre du CNRS, ancien ambassadeur, collaborateur de l’ONU, ex-responsable du département international de la CGT, ancien référent littéraire d’ATTAC, directeur adjoint d’un Institut de recherche sur le développement mondial, attaché à un ministère des Affaires étrangères, animateur d’une émission de radio, animateur d’une chaîne de télévision, ils sont dix-sept intellectuels, qui nous parlent (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il faut s’endurcir, mais sans jamais se départir de sa tendresse.

Ernesto "Che" Guevara

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.