RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Entretien JRCF-Ligue de la Jeunesse Progressiste de Corée du Sud

Pouvez-vous présenter votre organisation et vos principaux travaux et actions politiques actuels ?

La Ligue de la jeunesse progressiste (LJP) en Corée du Sud est une alliance de jeunesse du Parti Démocratique Populaire (PDP). Nous luttons pour l’indépendance, la démocratie et la réunification de la Corée, afin de libérer la partie sud du joug colonial et capitaliste. En d’autres termes, les objectifs actuels sont le retrait de l’armée d’occupation étasunienne, la mise en place d’une démocratie populaire et la réunification de la Corée dans le cadre d’un système fédéral. Le PDP est le seul parti de Corée du Sud à défendre une ligne de protestation (et non une ligne électoraliste). Le PDP se concentre sur les activités de la Plateforme anti-impérialiste mondiale afin de renforcer et d’étendre la lutte anti-impérialiste dans le monde entier dans le contexte du début de la troisième guerre mondiale avec la guerre à grande échelle en Ukraine en 2022.

La LJP est en première ligne de la lutte pratique du PDP et mène des luttes anti-étasuniennes et anti-japonaises. Le soulèvement d’avril 1960, le soulèvement de mai 1980 et le soulèvement de juin 1987, qui ont conduit au progrès de la société sud-coréenne, ont tous commencé par les luttes des jeunes et des étudiants sud-coréens. Héritiers de cette histoire, nous avons mobilisé les jeunes étudiants pour qu’ils prennent la tête de la lutte. En particulier, l’Action antijaponaise, une organisation affiliée à la Ligue de la jeunesse progressiste, organise depuis plus de 2 000 jours un sit-in pour protéger la statue de la jeune fille (qui est le symbole des victimes de l’esclavage sexuel de l’armée japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale) devant l’ambassade du Japon. Les gouvernements fascistes de Corée du Sud et du Japon veulent et tentent d’effacer les atrocités japonaises en retirant la statue. Depuis décembre 2015, la jeunesse étudiante de Corée du Sud manifeste 24 heures sur 24 pour protéger la statue dans le cadre de sa lutte antijaponaise.

En outre, la LJP mène une campagne pour organiser les étudiants dans les universités et les jeunes travailleurs dans les rues.

Quelle est la situation en Corée du Sud, en particulier depuis l’élection de la marionnette fasciste américaine Yeon Suk-Yeol (répression contre les syndicats, provocations contre la Corée du Nord etc.) ?

Yoon est un belliciste fasciste sans précédent. Ses promesses de campagne présidentielle incluaient des exercices de guerre nucléaire contre la Corée du Nord et des frappes préventives contre la Corée du Nord. Depuis l’élection de Yoon, des exercices de guerre ont eu lieu dans la péninsule coréenne, et le Nord a réagi durement et s’est préparé à la guerre.

Les États-Unis tentent de maintenir leur hégémonie en Asie de l’Est en construisant la version asiatique de l’OTAN, l’alliance militaire trilatérale États-Unis-Japon-Corée du Sud, avec l’aide de Yoon Suk-yeol. Yoon ignore les demandes du peuple du Sud et cède au Japon sur ordre des États-Unis, poussant la péninsule coréenne au bord de la guerre.

Yoon est un symbole de corruption et d’incompétence, et pas seulement de fascisme et de belligérance. Afin de dissimuler sa corruption et son incompétence et de créer une « situation de sécurité publique », le gouvernement Yoon a tenté d’utiliser la politique de la peur en lançant des « incidents contre des organisations politiques liées au Nord ». Les cibles de ces « incidents » sont principalement les syndicats. Le gouvernement actuel a réprimé les syndicats tout au long de son mandat, y compris les attaques politiques contre les forces progressistes, dont la Confédération syndicale démocratique. Le 1er mai 2023, un ouvrier du bâtiment s’est suicidé en raison de la répression syndicale.

Pouvez-vous nous parler de la situation de la jeunesse en Corée du Sud et en particulier de la situation des jeunes travailleurs dans le contexte de crise économique ?

La Corée du Sud a le cinquième taux de chômage des jeunes le plus élevé des pays de l’OCDE, et plus de 40 % des jeunes qui ont un emploi sont en situation irrégulière. Il s’agit là des statistiques officielles, mais la réalité est plus grave. Ce phénomène s’est encore aggravé depuis la pandémie. On trouve partout des « demandeurs d’emploi » qui n’ont pas trouvé de travail, même après avoir obtenu leur diplôme universitaire, et même s’ils trouvent un emploi, la plupart d’entre eux travaillent dans des situations précaires en tant que travailleurs non réguliers, sans bénéficier de la protection du droit du travail. Dans ces conditions difficiles, le nombre de jeunes gens intelligents et sincères de Corée du Sud qui quittent le pays pour travailler à l’étranger a également augmenté.

Pouvez-vous nous faire part de votre analyse de la guerre impérialiste de l’OTAN contre la Russie et de son lien avec la marche à la guerre de l’impérialisme étasunien contre la République populaire démocratique de Corée et la République populaire de Chine ?

Du point de vue de la Russie, la guerre en Ukraine est une guerre anti-impérialiste, antifasciste, une guerre de libération et une guerre préventive. Elle a commencé avec le coup d’État de Maïdan en 2014, orchestré par l’impérialisme de l’OTAN, s’est transformée en une guerre de huit ans dans la région du Donbass et bat son plein avec une opération militaire spéciale de la Russie en 2022. Comme l’illustre la stratégie de l’échiquier géant de Zbigniew Brzezinski, les puissances impérialistes ont élargi l’OTAN vers l’Est avec une stratégie visant à encercler et à diviser la Russie. Le seul moyen pour la Russie d’éviter la même tragédie que la Yougoslavie dans les années 1990 était d’entrer en guerre en Ukraine.

La guerre en Ukraine contre la Russie n’est pas seulement une guerre de l’impérialisme de l’OTAN, mais une guerre de l’impérialisme des États-Unis et de l’OTAN contre l’Ukraine.

L’impérialisme étasunien se concentre actuellement sur la guerre contre Taïwan et la Corée du Sud en Asie de l’Est, tout en mettant la guerre contre l’Ukraine sur le compte de l’impérialisme de l’OTAN. La formation de la version asiatique de l’OTAN, l’alliance militaire triangulaire États-Unis-Japon-Corée du Sud et les exercices de guerre quotidiens sont la preuve que les États-Unis se préparent à une guerre par procuration en Asie de l’Est.

Afin de maintenir son hégémonie, l’impérialisme utilise la tactique de la « nouvelle guerre froide » pour diaboliser les forces opposées et renforcer l’impérialisme et ses partisans en leur faisant la guerre. La « guerre froide » a commencé avec la fin de la Deuxième Guerre mondiale en 1945 et la « nouvelle guerre froide » a commencé avec le déclenchement de la troisième guerre mondiale en 2022.

La « guerre froide » était une confrontation entre les camps socialiste et impérialiste, tandis que la nouvelle guerre froide est une confrontation entre les camps anti-impérialiste et impérialiste.

Dans la situation actuelle, la Corée du Nord et la Chine socialistes, ainsi que la Russie capitaliste, ont formé un camp anti-impérialiste pour lutter contre les manœuvres de guerre de l’impérialisme.

Le camp anti-impérialiste de la Corée du Nord, de la Chine et de la Russie se renforce. La Corée du Nord et la Chine ont lutté ensemble contre le Japon depuis la Seconde Guerre mondiale et, en 1961, elles ont signé un traité prévoyant une aide militaire immédiate à l’autre si l’une des parties était envahie par l’impérialisme. Ce traité a été réaffirmé lors de la visite de Xi Jinping en Corée du Nord en 2019. Les multiples rencontres entre le président Xi et le président Poutine, ainsi que la récente rencontre entre Kim Jong Un et le président Poutine, témoignent de l’approfondissement des relations stratégiques entre la Corée du Nord, la Chine et la Russie.

La guerre en cours en Ukraine est une guerre anti-impérialiste, de libération et préventive, tandis que la guerre en Palestine est une guerre antisioniste, anti-impérialiste, antifasciste et de libération. La guerre à Taïwan en 2024 sera une guerre anti-impérialiste, de libération nationale et de réunification nationale, et la guerre en Corée du Sud sera une guerre anti-impérialiste, antifasciste et de libération nationale. En 2022, à partir de l’opération militaire spéciale de la Russie, la Troisième Guerre mondiale a commencé et nous sommes entrés dans une période de grands changements. La guerre à Taïwan et en Corée du Sud se transformera en une véritable troisième guerre mondiale. Dans cette guerre, le camp anti-impérialiste gagnera tous les champs de bataille. La victoire finale des anti-impérialistes dans la troisième guerre mondiale sera définitive et la période du grand essor commencera.

La JRCF et la LJP sont toutes deux membres de la Ligue de la jeunesse de la Plateforme anti-impérialiste mondiale. Pouvez-vous nous parler de l’importance de cette initiative, en particulier dans le contexte de la crise du système capitaliste-impérialiste et de la marche à la guerre impérialiste euro-atlantique ?

Les puissances impérialistes tentent de mener des guerres impérialistes dans le monde entier pour sortir de la crise générale. Tout au long de l’histoire, l’impérialisme a été à l’origine de toutes les guerres. Même au milieu de la période de grands changements décrite ci-dessus, le KKE et ses troupes d’assaut, le KNE, analysent la situation de la troisième guerre mondiale comme une guerre inter-impérialiste et préconisent une « politique d’équidistance » entre les forces impérialistes et anti-impérialistes. Cela induit en erreur les travailleurs et divise les partis communistes qui ont une ligne anti-impérialiste correcte. Ce n’est rien d’autre qu’une action visant à affaiblir les forces anti-impérialistes et à profiter à l’impérialisme.

La Plateforme anti-impérialiste mondiale a été lancée à Paris en octobre 2022 pour donner la bonne direction aux forces qui luttent contre l’impérialisme et à la jeunesse anti-impérialiste dans le monde entier. La Plateforme anti-impérialiste mondiale s’efforce d’atteindre ses trois objectifs : promouvoir la lutte de masse anti-impérialiste, intensifier la guerre idéologique contre le révisionnisme, l’opportunisme et le sectarisme, et consolider les forces communistes internationales. La Ligue mondiale de la jeunesse anti-impérialiste progresse dans le but de devenir un front pour la mise en œuvre des trois objectifs de la Plateforme, un front pour les jeunes et le mouvement étudiant afin de résoudre leurs problèmes dans chaque pays et d’être préparés à devenir les cadres du parti révolutionnaire dans chaque pays.

»» http://jrcf.over-blog.org/2024/03/entretien-jrcf-ligue-de-la-jeunesse-...
URL de cet article 39436
  

Rêves de droite : Défaire l’imaginaire sarkozyste
Mona CHOLLET
« Elle, je l’adore. D’abord, elle me rassure : elle ne dit jamais "nous", mais "moi". » Gilles Martin-Chauffier, « Fichez la paix à Paris Hilton », Paris-Match, 19 juillet 2007. En 2000, aux États-Unis, un sondage commandé par Time Magazine et CNN avait révélé que, lorsqu’on demandait aux gens s’ils pensaient faire partie du 1 % des Américains les plus riches, 19 % répondaient affirmativement, tandis que 20 % estimaient que ça ne saurait tarder. L’éditorialiste David Brooks l’avait (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs.

Malcolm X.

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.