Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Les autorités de Novorussie peuvent et doivent améliorer leur action. (the vineyard of the Saker)

Nous avions déjà eu, en 24 heures, les déclarations quelque peu "contradictoires" d’Igor Strelkov qui allaient de "nous sommes sur le point de gagner" à "ils sont sur le point de nous exterminer", et vice-versa. Sur les vidéos il paraissait très stressé, fort frustré et, ce qui est tout de même très très ennuyeux dans sa situation, complètement épuisé. On voyait bien qu’il essayait de réveiller la partie semi-comateuse de la population de Novorussie qui préfère rester à la maison et laisser les hommes de Strelkov mourir pour elle, comptant en cas d’échec, sur les Polis Hommes Armés en Vert de Russie pour les libérer. Je ressentais donc beaucoup de sympathie pour Strelkov qui, après tout, est un commandant militaire, pas un porte-parole professionnel. Mais est arrivée par Internet une nouvelle phénoménale : Les forces de Novorussia avaient pris une grosse base militaire contenant 221 tanks, 228 véhicules blindés, 12 canons automoteurs, 18 lance-roquettes, 183 véhicules de combat d’infanterie, et 12 mortiers. Wow ! J’ai même vu un article affirmant que les forces de défense de Novorussie étaient en train de constituer une division de tanks (laissons de côté le fait qu’une division de tanks contient beaucoup plus de choses que des tanks). Division de tanks ou pas, si c’est vrai c’est une nouvelle extraordinaire. L’information est venue du "chef de la section information du front du sud-est", Konstantine Knyrik, elle a été reprise par Interfax puis relayée par d’autres medias (dont ANNA). Le lendemain, l’information a été démentie par la République Populaire du Donetsk. En fait ils ’est avéré que non seulement les forces de défense de Novorussia n’avaient pas réussi à s’emparer de ce fantastique arsenal mais qu’elles n’avaient même pas réussi à prendre la base militaire contenant cet arsenal : l’armée ukrainienne avait réussi à les repousser.

Faut-il essayer de brouiller les pistes ou non de cette manière, voilà la vraie question, à mon avis.

Il n’est besoin que d’*une seule* situation embarrassante pour détruire complètement la crédibilité de toute l’information venant des forces de résistance de Novorussie. Et une fois de plus je vais citer le Hezbollah comme le meilleur exemple d’information réussie : comme Hassan Nasrallah lui-même l’a expliqué dans un discours l’année dernière, le Hezbollah ne dit pas toujours tout ce qu’il sait mais il ne ment jamais. Jamais. Le Hezbollah annonce ses défaites comme ses victoires. Il reconnaît même ses erreurs. Et cette attitude remarquable, surtout au Moyen-Orient, donne au Hezbollah un énorme capital de crédibilité même auprès des Israéliens.

Il y a une autre chose à laquelle les forces de défense et les autorités de Novorossie feraient bien de faire attention.

Hier soir je regardais un débat entre experts sur la viabilité de la République populaire de Donetsk et Lugank, soit la Novorussie. Il y avait principalement des experts russe mais aussi quelques personnalités de Novorussie. Un des animateurs a demandé aux Novorusses ce qu’ils faisaient pour aider ceux dont les maisons étaient détruites par les bombardements ukrainiens. La réponse a été : "Nous réfléchissons activement à une solution". "Arrêtez de réfléchir et faites quelque chose !" s’est exclamé le modérateur.

Pendant la guerre israélienne contre le Liban en 2006, le Hezbollah faisait une chose étonnante : dès que les bombes ou des obus arrêtaient de tomber du ciel, un camion chargé d’un groupe de jeunes gens du Hezbollah faisait le tour des familles dont les maisons avaient été détruites et leur proposait le choix suivant : a) nous rebâtissons votre maison b) nous vous donnons de l’argent pour la rebâtir c)nous vous aidons à trouver un autre logement. Le plus extraordinaire est que le Hezbollah a fait la même chose avec toutes les familles, qu’elles soient chrétiennes ou musulmanes et quelle que soit leur affiliation politique ! Vous avez perdu votre maison, le Hezbollah est là pour vous aider. Point. Et avant que vous ne m’accusiez de relayer la propagande du Hezbollah, je tiens cela d’une ami (non Libanais et non-musulman) qui se trouvait au sud Liban pendant la guerre (je ne l’ai jamais lu nulle part). Cet ami m’a dit que le Hezbollah s’était mis à faire cela des années auparavant en réponse aux campagnes de bombardements régulières des Israéliens.

Vous allez me dire que le Hezbollah regorge d’argent iranien. Et alors ? Les forces de défense de Novorussie devraient regorger (et regorgent sans doute) d’argent russe. Et que c’était beaucoup plus simple pour le Hezbollah que pour les Novorusses : mais ce n’est pas vrai, le Hezbollah est né pendant l’occupation israélienne du Liban et il défendait d’abord et avant tout les intérêts des Libanais les plus pauvres, pas les gros millionnaires à la Hariri & Co, et la plupart des premiers militants du Hezbollah étaient jeunes et sans expérience. Alors non, le Hezbollah s’est constitué dans un contexte très difficile et s’il est vrai que l’Iran et la Syrie l’ont aidé, ils n’ont pas fait le travail à la place des patriotes libanais.

L’exemple du Hezbollah s’applique très bien à la situation Novorusse parce qu’il montre qu’un mouvement de résistance doit avoir une approche que je qualifierais d’"holistique". Oui, l’aspect militaire est important (et le Hezbollah est probablement la force de guérilla la plus formidable de la planète), mais l’effort de résistance doit inclure un service d’information public/media dirigé de manière professionnelle et une bonne capacité à lever des fonds. Vous vous rappelez qu’on pouvait "acheter"sur Internet une roquette Katusha pour 10 000 dollars avec la promesse qu’elle serait "envoyée" sur les positions israéliennes ? Ils ont aussi proposé d’offrir un fusil à un combattant ou un équipement complet, ou même une balle de AK-74 pour un dollar, si je me souviens bien. Et l’argent a afflué ! Ils ont aussi conçu un jeu de rôle pour ordinateur dans lequel le joueur pouvait jouer le rôle d’un combattant du Hezbollah. Ils ont inventé beaucoup de choses de ce genre et n’ont pas seulement compté sur l’argent iranien. Rendez-vous compte si on pouvait faire de tels "achats" sur l’Internet russe : "pour 1000 dollars vous pouvez "acheter" un véhicule blindé pour envoyer des mortiers sur une cible de la Garde Nationale, pour 100 dollars nous enverrons un mortier sur les Ukrainiens, pour 10 dollars offrez-vous un tir de sniper et pour 1 dollar une salve de AK" - l’argent affluerait tout de suite parce que cela donnerait aux Russes en Russie le sentiment qu’ils peuvent aider, qu’ils peuvent participer à la lutte contre les fascistes et leurs escadrons de mort. D’ailleurs cela s’est déjà fait : pendant la guerre en Tchétchénie, les entreprises russes ont sponsorisé des unités entières, y compris des unité d’élite. Les entreprises ont financé tous les équipements dernier cri dont elles avaient besoin en échange d’un grand "merci". Les unités locales de l’OMON et du SOBR étaient souvent sponsorisées par des entreprises qui en échange pouvaient compter sur leur aide en cas de soulèvements populaires locaux.

Ce ne sont que quelques exemples de la créativité dont on peut faire preuve. Je le répète, le Hezbollah est la référence dans ce domaine.

Mais d’abord et avant tout, les autorités novorusses doivent dire clairement à leur population que voter pour l’indépendance n’est pas suffisant - elles doivent aussi se battre. C’est ce que Strelkov a essayé de faire mais c’est le boulot d’un professionnel des relations publiques pas d’un Commandant de terrain au bord de l’épuisement. Je suis sûr que les Novorusses vont s’améliorer mais ils doivent le faire vite car la Novorussie est très loin d’avoir mis en oeuvre toute sa capacité de résistance et des gens meurent du fait que la résistance n’a pas encore donné toute sa mesure.

The Saker

Traduction : Dominique Muselet

»» http://vineyardsaker.blogspot.fr/2014/06/why-novorussian-authorities-n...
URL de cet article 26064
   
Même Thème
Ukraine : Histoires d’une guerre
Michel Segal
Préface Dès le premier regard, les premiers comptes-rendus, les premières photos, c’est ce qui frappe : la « guerre » en Ukraine est un gâchis ! Un incroyable et absurde gâchis. Morts inutiles, souffrances, cruauté, haine, vies brisées. Un ravage insensé, des destructions stériles, d’infrastructures, d’habitations, de matériels, de villes, de toute une région. Deuil et ruines, partout. Pour quoi tout cela ? Et d’abord, pourquoi s’intéresser à la guerre en Ukraine lorsque l’on n’est pas même ukrainien ? (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Le combattant qui l’emporte est celui qui gagne la campagne de l’information. Nous en avons fait la démonstration au monde : l’information est la clef de la guerre moderne - stratégiquement, opérationnellement, tactiquement et techniquement. »

Glen Otis (Général US)


Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.