Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

30 

Petite fable simplette.

Voilà la situation : tu es une minuscule armée enfermée dans une grosse baraque où sont également incarcérées 20 ou 30 petites armées. Ce sont les ancêtres de toutes ces troupes qui les ont foutues dans cette situation étrange avec pour mission d’être simultanément taulardes et matonnes, de ne pas s’évader et d’empêcher les autres de jouer les filles de l’air. Si tu n’es pas une confrérie de lobotomisés le désir de se barrer de cette nasse tourmente ton esprit et l’obligation d’être gardien de ton propre bagne déchire ton âme...

Que dois tu faire, petite armée qui ne demande que la liberté ? Tu as une solution : partir quand même en sachant qu’on va te tirer dans le dos... Pas très malin ! Ta seconde solution consiste à foutre le bordel dans cette caserne-prison en y créant des conflits entre les armées matonnes, puis attendre un moment favorable pour sortir, balancer une grenade dans le bastringue, claquer la porte, fuir sur une position solide, faire volte face, canarder les poursuivants...

Il est à noter que certains seront content de te voir fuir si ton foutage de merde les dérange profondément, alors ils ne feront pas trop de zèle pour te maintenir de force dedans et ne te tireront dans le dos que si ton travail de sape a échoué.

Deux youtubeurs patentés, Onfray et Asselineau, qui préconisent un "frexit" imbécile sans tactique et sans stratégie, m’ont donné l’idée de pondre cette petite fable... Cela étant dit, je reste partisan d’une pragmatique du langage, de l’interdiction des métaphores et de chasser les poètes de la cité. Mais, pour répondre aux balourdises des deux imprécateurs cités ci dessus il me paraît inutile de réviser mes cours d’épistémologie et d’alourdir le week end des lecteurs avec des arguments plus précis et abstraits.

Jean Luc Mélenchon a raison de se réserver la possibilité de subvertir l’Europe de l’intérieur avant de la quitter.

URL de cet article 32228
   
Même Thème
Europe Israël : Une alliance contre-nature
David CRONIN
Israël est souvent perçu comme le 51ème État des États-Unis. Désormais, il serait en passe de devenir membre de l’Union européenne. David Cronin a parcouru les couloirs de Bruxelles pour interroger hauts fonctionnaires et diplomates. Il a épluché les programmes européens et examiné les liens étroits que tissent les entreprises du continent avec ce petit État du Moyen-Orient. Loin des discours officiels, vous trouverez dans ce livre les résultats d’une enquête déroutante qui montre comment le prix Nobel (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait possible n’ont jamais avancé d’un seul pas.

Mikhaïl Bakounine


Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
96 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
91 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.