RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
30 

Petite fable simplette.

Voilà la situation : tu es une minuscule armée enfermée dans une grosse baraque où sont également incarcérées 20 ou 30 petites armées. Ce sont les ancêtres de toutes ces troupes qui les ont foutues dans cette situation étrange avec pour mission d’être simultanément taulardes et matonnes, de ne pas s’évader et d’empêcher les autres de jouer les filles de l’air. Si tu n’es pas une confrérie de lobotomisés le désir de se barrer de cette nasse tourmente ton esprit et l’obligation d’être gardien de ton propre bagne déchire ton âme...

Que dois tu faire, petite armée qui ne demande que la liberté ? Tu as une solution : partir quand même en sachant qu’on va te tirer dans le dos... Pas très malin ! Ta seconde solution consiste à foutre le bordel dans cette caserne-prison en y créant des conflits entre les armées matonnes, puis attendre un moment favorable pour sortir, balancer une grenade dans le bastringue, claquer la porte, fuir sur une position solide, faire volte face, canarder les poursuivants...

Il est à noter que certains seront content de te voir fuir si ton foutage de merde les dérange profondément, alors ils ne feront pas trop de zèle pour te maintenir de force dedans et ne te tireront dans le dos que si ton travail de sape a échoué.

Deux youtubeurs patentés, Onfray et Asselineau, qui préconisent un "frexit" imbécile sans tactique et sans stratégie, m’ont donné l’idée de pondre cette petite fable... Cela étant dit, je reste partisan d’une pragmatique du langage, de l’interdiction des métaphores et de chasser les poètes de la cité. Mais, pour répondre aux balourdises des deux imprécateurs cités ci dessus il me paraît inutile de réviser mes cours d’épistémologie et d’alourdir le week end des lecteurs avec des arguments plus précis et abstraits.

Jean Luc Mélenchon a raison de se réserver la possibilité de subvertir l’Europe de l’intérieur avant de la quitter.

URL de cet article 32228
  

Même Thème
Désobéissons à l’Union européenne !
Aurélien BERNIER
Délocalisations, destruction méthodique des droits sociaux, incapacité à protéger l’environnement, refus de la démocratie... Après l’adoption du traité de Lisbonne en 2008, on pouvait croire que l’Union européenne avait atteint le fond du trou libéral. Erreur ! Depuis la crise financière, elle creuse ! Même l’idéal de solidarité entre États vole aujourd’hui en éclat. Une vague d’austérité sans précédent déferle sur l’Europe, qui place elle-même ses peuples sous la tutelle des marchés financiers. Faut-il (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« LIBERTE. »

George W. Bush - Janvier 2005
mot prononcé 40 fois lors de son discours d’investiture qui a duré 20 minutes,
soit une moyenne d’une fois toutes les 30 secondes...

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.