Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

11 

Présidentielle : le mot de la fin !

La consultation des Insoumis traduit le désarroi général à la veille du deuxième tour. Tous les partis et organisations sont troublés car de nombreux électeurs se demandent quel est le vote efficace.

La grande majorité des électeurs progressistes combattent le Front national, et ce depuis qu’il existe. Personne ne peut mettre en doute leur résolution à battre Le Pen fille comme ils ont fait barrage au père. La question n’est pas là. Le problème, de taille, est qu’en face se présente Macron, l’initiateur du Cice, de la loi travail, de l’ubérisation, bref l’homme de la finance qui a contribué à l’affaiblissement du pays et aux reculs sociaux des travailleurs.

Je comprends l’amertume, le ressentiment, la colère, l’indignation de ces millions de gens qui ont manifesté, pétitionné, voté contre cette politique libérale menée par le parti socialiste. Comment dans ces circonstances ne pas comprendre le refus de mélanger leurs voix avec celles des grands patrons qui unanimement se rangent derrière Macron pour conserver leurs privilèges ? Faudrait être sans humanité pour accuser cet électorat de faire la courte échelle à la Le Pen. Je ne suis pas de ceux qui les condamnent sans autre forme de procès. J’analyse, c’est tout. Je me garderai de livrer des brevets d’anti-fascisme à qui que ce soit. Je ne m’en reconnais pas le droit.

Je le répète : la "France Insoumise" a eu raison de consulter ses militants. Aucun autre parti n’a organisé un vote de ses adhérents. Pourtant dans chacun, il y a des différences de comportement dans ce choix électoral. De nombreux communistes, socialistes, républicains sont partagés. Comme les Insoumis, ils hésitent, réfléchissent, se concertent, s’affrontent. C’est la démocratie en actes. C’est très bien comme cela. Macron saura que le 8 mai, le front de lutte va s’élargir, que les élections législatives ne seront pas pour lui un long fleuve tranquille.

Le 7 mai, après avoir dégagé Le Pen, le combat pour battre Macron débutera. France Insoumise, ses candidats s’engageront pour défendre les idées contenues dans le programme "l’avenir en commun". Plus nombreux seront les élus FI, plus le pays résistera aux oukases de la finance.

Ensemble, dans l’union, les militants progressistes travailleront au "rassemblement populaire majoritaire" qui nous sortira du marasme économique et social dans la démocratie sociale et politique préconisée avec la VIe république.

Tous ensemble dans l’action !

URL de cet article 31840
   
La République contre son École
Muriel FITOUSSI, Eddy KHALDI
Certains, après la sortie de « Main basse sur l’école publique », (1) n’ont pas voulu croire, au moins dans un premier temps, dans la radicalité des postulats et parti-pris idéologiques qui avaient présidé, comme nous le dénoncions alors, aux mesures initiées par Xavier Darcos. Puis la « fusée des réformes » a décollé, et les yeux de nombreux citoyens, au-delà même de la communauté éducative, ont été décillés. Les atteintes graves au service public d’éducation se sont succédées à un rythme infernal, de la (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Les Français savent que la Russie soviétique a joué le rôle principal dans leur libération. »

phrase prononcée par De Gaulle à Moscou en 1966.


« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.