Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Quand médias et prétendus humanitaires se souviennent de Foua et Kfarya

Un accord négocié par la Russie et la Turquie a permis l’évacuation des populations des deux localités de Foua et Kfarya dans la province d’Idlib dont la fidélité aux autorités légales de leur pays leur a valu d’endurer un siège par les groupes jihado-terroristes contrôlant le reste de la province qui a duré près de quatre longues années. Près de dix mille habitants hommes, femmes et enfants de ces deux villages ont pu ainsi être évacués en échange de la libération par Damas de mille cinq cents terroristes emprisonnés.

Il a fallu qu’intervienne cet accord pour que les médias dominants occidentaux se souviennent que les deux localités de Foua et Kfarya ont été en état de siège. Pendant toutes les années durant lesquelles leurs populations ont vécu les affres de l’encerclement, ces médias ont fait silence sur leur sort alors même qu’ils rapportaient à grand renfort d’informations et d’apitoiement sur le sort de celles dont les villes ou villages ont subi l’encerclement par les forces gouvernementales loyalistes. Le désintérêt qu’ils ont manifesté pour les deux localités en question assiégées a pour unique et cynique raison la fidélité jamais trahie de leurs habitants au pouvoir légal syrien. Il en a été de même pour les prétendues organisations humanitaires et autoproclamées « amies du peuple syrien » dont il faut se rappeler qu’elles ont systématiquement mené campagne pour l’arrêt des sièges menés par les forces gouvernementales et l’ouverture de couloirs leur permettant de venir en aide aux populations qui en étaient victimes.

En “ zappant ” le plus long siège durant le conflit syrien qu’a été celui de Foua et de Kfarya, les médias occidentaux et les pseudo ONG humanitaires se sont en réalité évertués à désinformer l’opinion internationale en la persuadant que seul en Syrie le régime de Bachar El Assad soumet la population civile à d’inhumains et criminels traitements. Rapporter que la rébellion armée pour qui ils ont pris fait et cause soumet elle aussi au même traitement celle-ci quand elle affiche sa fidélité à Damas a été totalement exclu par eux car préjudiciable au parti pris radicalement anti-régime qu’ils ont adopté dans le conflit syrien. La chape de plomb qu’ils ont mise sur tout ce qui pouvait faire lumière sur le comportement de héros qu’ils se sont donné est apparue dans l’ignominie qui a été leur en se détournant de ce qui s’est passé pendant près de quatre ans à Foua et Kfarya. Et en n’informant sur l’accord qui a mis fin au calvaire de leurs habitants qu’en insistant sur l’appartenance de ces derniers à la communauté chiite syrienne suggérant ainsi qu’ils sont par conséquent coupables d’être du mauvais côté dans le conflit déclenché en Syrie. Ils n’en persisteront pas moins dans le déni de vérité en continuant à déverser sur l’opinion internationale une information sciemment tronquée sur ce qui se passe vraiment en Syrie et qui tourne à la déconfiture irrémédiable du camp qu’ils soutiennent.

URL de cet article 33610
   
Une histoire populaire de la Résistance palestinienne.
Mazin QUMSIYEH
20 ans après la signature des Accords d’Oslo, découvrez l’Histoire de la Résistance palestinienne depuis le commencement, avec la lutte contre la domination ottomane, jusqu’à nos jours avec la campagne BDS (Boycotts, Désinvestissements et Sanctions)... Chercheur en génétique et professeur aux Universités de Bethléem et de Birzeit, après avoir enseigné aux États-Unis, le docteur Mazin QUMSIYEH est président du Centre palestinien pour le rapprochement entre les peuples. Figure importante de la résistance (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Avec une bonne dose de peur et de violence, et beaucoup d’argent pour les projets, je pense que nous arriverons à convaincre ces gens que nous sommes là pour les aider."

Un commandant a expliqué la logique derrière les mesures extrêmement répressives
(prises par les forces d’occupation pour faire régner l’ordre en Irak)
[New York Times, Dec. 7, 2003]


La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
58 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.