RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
22 

Quel côté de la barricade camarade ?

Suis sidéré. Presqu’une semaine que j’attends une réaction positive de mon journal L’Humanité.

Abonné de L’Huma-Dimanche, abonné de la quotidienne, je ne pige plus. L’Huma, qui m’avait habitué à discerner le combat contre les médias sans mettre tous les journalistes dans le même sac, se mure dans un silence éloquent.

Pensent-ils à la rédaction que plus les médias sont aux mains des milliardaires, plus la démocratie se renforce ? Sont-ils en phase avec les journaux qui crachent leur venin, leurs invectives sur la force déterminante dans la lutte contre la politique macronienne ? Leur cécité les empêche-t-elle de voir le coup monté par le pouvoir discrédité pour faire diversion ? Même pas le courage de condamner les méthodes de Plenel dans cette affaire politique ?

L’anti-Mélenchon serait-il l’alpha et l’omega de la ligne éditoriale ? Bien des questions taraudent la conscience de nombreux lecteurs. Le journal de Jaurès visant la vérité c’est bon pour la pub mais la réalité est bien plus obscure. Quant aux dirigeants, leur silence assourdissant me laisse pantois. Le Parti communiste m’avait habitué à combattre l’adversaire. Comme disait August Bebel, quand on te frappe c’est que tu es dangereux pour la bourgeoisie.

Au nom de ces principes, je m’attendais à des prises de position claires, nettes pour dénoncer l’agression politique de la France Insoumise. Au contraire, ils se livrent à une justification (sous forme interrogative) de l’intervention judiciaire, policière. Étonnant, les dirigeants communistes pensent-ils que cette affaire n’est pas politique ? Ils seront bien les seuls à l’ignorer. Peut-être qu’ils imaginent un scénario favorable pour eux : déclin de Mélenchon et report des électeurs sur leur parti. Petit calcul erroné. Si par malheur pour les gens la France Insoumise venait à disparaître, tout le mouvement anti-Macron y perdrait. Il faudrait du temps pour reconstruire un nouveau mouvement de contestation apte à diriger le pays.

L’intérêt de la nation, l’intérêt des Français, c’est de se débarrasser au plus vite de la macronie. C’est possible dans neuf mois si on donne la raclée à la liste qui représentera le président Macron. D’ici là, les pièges ne manqueront pas, les chausse-trappes se multiplieront. D’où ma question : quel côté de la barricade camarade ?

José ESPINOSA

URL de cet article 33978
  

Ukraine : Histoires d’une guerre
Michel Segal
Préface Dès le premier regard, les premiers comptes-rendus, les premières photos, c’est ce qui frappe : la « guerre » en Ukraine est un gâchis ! Un incroyable et absurde gâchis. Morts inutiles, souffrances, cruauté, haine, vies brisées. Un ravage insensé, des destructions stériles, d’infrastructures, d’habitations, de matériels, de villes, de toute une région. Deuil et ruines, partout. Pour quoi tout cela ? Et d’abord, pourquoi s’intéresser à la guerre en Ukraine lorsque l’on n’est pas même ukrainien ? (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Sous une dictature, il y a une chose pour laquelle nous avons plus de chance que vous en Occident. Nous ne croyons à rien de ce que nous lisons dans la presse, à rien de ce que nous voyons à la télévision, parce que nous savons que c’est de la propagande et des mensonges. Contrairement aux Occidentaux, nous avons appris à voir au-delà de la propagande et à lire entre les lignes et, contrairement à vous, nous savons que la vérité est toujours subversive.

Zdener Urbanek

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.