RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
45 

Qui a tué la démocratie ?

[PRESSE] "Débat de la présidentielle : le duel Macron-Le Pen a attiré 15,6 millions de téléspectateurs, moins qu’en 2017, selon Médiamétrie" (FranceTvInfo)

Coup dur pour la série télévisée "Le Pen au deuxième tour", diffusée pour le première fois en 2002.

Souvent critiquée pour son "absence de créativité" et l’impression d’un scénario qui tourne en rond, la série a pourtant été régulièrement reconduite par les médias qui semblent croire en son avenir. "Il faut lui donner une chance" a déclaré le responsable du département Culture, Création et Art de TF1, Jean Fildéperles, lors d’une interview accordée dans son placard à balais. "Comme pour toute bonne série, il faut le temps d’installer les personnages, de leur donner de la consistance".

Véritable institution du paysage audiovisuel, la série a connu pourtant plusieurs mésaventures avec le remplacement successif des principaux rôles par de nouveaux acteurs censés assurer la continuité du récit. Jean Fildéperles reconnaît que cela peut déstabiliser les spectateurs mais minimise l’impact. "Le public s’attache surtout à un personnage, pas à l’acteur qui l’incarne. Donnez lui un bon script, et il suivra" assure-t-il. En effet, et cas unique dans le métier, la série a vu les rôles du "Sortant" portés successivement par des acteurs (tous des hommes) aux noms et physiques très différents - sans véritable explications - tandis que le second rôle principal a connu un véritable coup de théâtre lorsque le personnage, portant le même nom, a été remplacé par une femme. Interrogé à ce sujet, Jean Fildéperles défend le choix artistique. "La société évolue, et la série ne fait que suivre ces évolutions. Les femmes ont un rôle de plus en plus important et c’est notre manière à nous de leur rendre hommage. Un clin d’oeil en quelque sorte."

Mais la grande question que tout le monde se pose est "Mais que raconte la série ?". Là aussi, Jean Fildéperles est catégorique : "c’est une œuvre hybride, à la fois une saga moderne et une tragédie grecque - ou shakespearienne si vous préférez. C’est Œdipe qui tue Freud. C’est Ulysse qui débarque chez Hamlet. C’est le clash entre Nabilla et Hanouna. Tout ça, quoi."

La remarque que l’histoire est peut-être trop alambiquée et manque de crédibilité ne provoque qu’un haussement d’épaules : "Peut-être. Mais nous ne courons pas après l’audimat (rires). Nous parions sur la qualité et le long terme. Je peux d’ailleurs d’ores et déjà vous annoncer que pour la prochaine saison - qui est déjà en cours de tournage - nous vous préparons une sacrée surprise."

Les adeptes de la série devront donc attendre encore cinq ans avant de voir leur curiosité satisfaite. En attendant, vous pouvez en profiter pour revoir les anciens épisodes et tenter de deviner la réponse à la question suivante : "qui a tué la démocratie ?".

Viktor Dedaj
critique cinoche

URL de cet article 37961
  

Même Auteur
Cuba est une île
Danielle BLEITRACH, Jacques-François BONALDI, Viktor DEDAJ
Présentation de l’éditeur " Cuba est une île. Comment l’aborder ? S’agit-il de procéder à des sondages dans ses eaux alentours de La Havane, là où gisent toujours les épaves des galions naufragés ? Ou encore, aux côtés de l’apôtre José Marti, tirerons-nous une barque sur la petite plage d’Oriente, et de là le suivrons -nous dans la guerre d’indépendance ? Alors, est-ce qu’il l’a gagnée ? C’est compliqué ! L’écriture hésite, se veut pédagogique pour exposer les conséquences de la nomenclature sucrière. L’épopée (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ce qui nous fait avancer, ce sont nos sources. Ce sont des gens, sans doute, qui sont à l’intérieur de ces organisations, qui veulent du changement. Ce sont à la fois des figures héroïques qui prennent des risques bien plus grands que moi et qui poussent et montrent qu’ils veulent du changement d’une manière, en fait, extrêmement efficace.

Julian Assange - Wikileaks

Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.