Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Rassemblement contre Le Pen !

La déception passée, les ressentiments enterrés, les bisbilles rangées aux placards, seule l’analyse concrète demeure et nous guide dans nos choix.

Macron face à Le Pen, c’est la physionomie du deuxième tour. J’avais senti la montée du représentant des financiers déguisé en "jeune homme nouveau" mais j’ai sous-estimé le score de la seconde probablement aidée par la peur créée médiatiquement autour des "attentats". Les analyses confirmeront ou pas. Le fait est là : la lutte pour le pouvoir se jouera entre eux, sans possibilité de changer la politique sociale et économique si désastreuse.

Les représentants des partis socialistes et de la droite dure ont payé le prix de leur agressivité anti-sociale et des politiques austéritaires qu’ils nous ont imposé en dix ans. Le parti socialiste est dégagé par son électorat pour cause de trahison.

Mélenchon fait une entrée en force dans le club des forces qui comptent en cassant le bi-partisme central dans la cinquième république. En 2012, son résultat surprenait mais ne menaçait pas le dispositif politique. Aujourd’hui, les 20% d’électeurs de la France Insoumise deviennent inquiétants pour les tenants du libéralisme. Tout observateur sérieux notera les progrès spectaculaires de ce vote de clarté dans le programme, les objectifs et la stratégie politique. Ce score avoisine les meilleurs résultats des progressistes dans les années passées. De belles batailles en perspectives. La France Insoumise devient le pivot autour duquel se rassembleront les forces de progrès dans le futur proche.

Nous sommes au moment du choix du président de notre République. C’est l’acte majeur dans cette constitution que nous condamnons, que nous voulons changer mais qui pour le moment nous contraint à vivre avec. Nous avons conscience du piège tendu : soit la représentante de ce que nous haïssons par dessus tout (racisme, xénophobie, repli sur soi, fascisation), soit le représentant des banques, des gros industriels et des financiers.

Je partage la position de Mélenchon de demander aux insoumis de prendre position. C’était un engagement fondamental exigé par ceux qui ont mené cette campagne. C’est une première dans la visée démocratique citoyenne. A chacun de se prononcer, sans animosité, dans le respect des convictions des uns et des autres. Ne nous divisons pas ! Nous recherchons l’efficacité d’un acte politique compliqué.

Je pense que nous ne devons pas regarder le train passer. La pire des choses pour le mouvement que nous construisons serait d’être absent de la bataille. Nos électeurs nous le reprocheraient et nous serions en difficultés pour gagner de nouvelles forces. Nous devons trouver la force de nous opposer à Lepen sans donner le sentiment d’un moindre accord avec Macron. Difficile exercice d’équilibriste mais nous possédons la force de le réaliser. Examinons sans fioritures comment avancer avec le plus de soutiens possibles. Je pense l’avenir insoumis. On s’en rapprochera le plus vite en éliminant la force la plus rétrograde représentée par Le Pen. On ne peut faire un développement contre Lepen et refuser de voter contre. Ma logique me conduit à utiliser le bulletin de vote qui lui est opposé. Sans trembler, en conscience.

URL de cet article 31806
   
Eric Hazan. Changement de propriétaire. La guerre civile continue. Le Seuil, 2007
Bernard GENSANE
Très incisif et très complet livre du directeur des éditions La Fabrique (qui publie Rancière, Depardon, Benjamin etc.), ce texte n’est pas près de perdre de son actualité. Tout y est sur les conséquences extrêmement néfastes de l’élection de Sarkozy. Je me contenterai d’en citer le sombrement lucide incipit, et l’excipit qui force l’espoir. « Dimanche 6 mai 2007. Au bureau de vote, la cabine dont on tire les rideaux derrière soi pour mettre son bulletin dans l’enveloppe s’appelle un isoloir. On voit (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si vous avez déjà accordé de l’importance à ce qui se diffuse pendant un journal télévisé, si vous vous êtes déjà intéressé à ça pendant, disons, plus de 30 secondes, c’est que vous êtes soit un de ces étudiants en comm’ qui y croient encore, soit un de ces journalistes qui voudraient nous y faire croire encore, soit vous étiez malade et alité devant la télé. Sinon, vous avez un sérieux problème de perception.

Viktor Dedaj


Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où il s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
40 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.