RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Rassemblement contre Le Pen !

La déception passée, les ressentiments enterrés, les bisbilles rangées aux placards, seule l’analyse concrète demeure et nous guide dans nos choix.

Macron face à Le Pen, c’est la physionomie du deuxième tour. J’avais senti la montée du représentant des financiers déguisé en "jeune homme nouveau" mais j’ai sous-estimé le score de la seconde probablement aidée par la peur créée médiatiquement autour des "attentats". Les analyses confirmeront ou pas. Le fait est là : la lutte pour le pouvoir se jouera entre eux, sans possibilité de changer la politique sociale et économique si désastreuse.

Les représentants des partis socialistes et de la droite dure ont payé le prix de leur agressivité anti-sociale et des politiques austéritaires qu’ils nous ont imposé en dix ans. Le parti socialiste est dégagé par son électorat pour cause de trahison.

Mélenchon fait une entrée en force dans le club des forces qui comptent en cassant le bi-partisme central dans la cinquième république. En 2012, son résultat surprenait mais ne menaçait pas le dispositif politique. Aujourd’hui, les 20% d’électeurs de la France Insoumise deviennent inquiétants pour les tenants du libéralisme. Tout observateur sérieux notera les progrès spectaculaires de ce vote de clarté dans le programme, les objectifs et la stratégie politique. Ce score avoisine les meilleurs résultats des progressistes dans les années passées. De belles batailles en perspectives. La France Insoumise devient le pivot autour duquel se rassembleront les forces de progrès dans le futur proche.

Nous sommes au moment du choix du président de notre République. C’est l’acte majeur dans cette constitution que nous condamnons, que nous voulons changer mais qui pour le moment nous contraint à vivre avec. Nous avons conscience du piège tendu : soit la représentante de ce que nous haïssons par dessus tout (racisme, xénophobie, repli sur soi, fascisation), soit le représentant des banques, des gros industriels et des financiers.

Je partage la position de Mélenchon de demander aux insoumis de prendre position. C’était un engagement fondamental exigé par ceux qui ont mené cette campagne. C’est une première dans la visée démocratique citoyenne. A chacun de se prononcer, sans animosité, dans le respect des convictions des uns et des autres. Ne nous divisons pas ! Nous recherchons l’efficacité d’un acte politique compliqué.

Je pense que nous ne devons pas regarder le train passer. La pire des choses pour le mouvement que nous construisons serait d’être absent de la bataille. Nos électeurs nous le reprocheraient et nous serions en difficultés pour gagner de nouvelles forces. Nous devons trouver la force de nous opposer à Lepen sans donner le sentiment d’un moindre accord avec Macron. Difficile exercice d’équilibriste mais nous possédons la force de le réaliser. Examinons sans fioritures comment avancer avec le plus de soutiens possibles. Je pense l’avenir insoumis. On s’en rapprochera le plus vite en éliminant la force la plus rétrograde représentée par Le Pen. On ne peut faire un développement contre Lepen et refuser de voter contre. Ma logique me conduit à utiliser le bulletin de vote qui lui est opposé. Sans trembler, en conscience.

URL de cet article 31806
  

Israël, parlons-en !
Michel COLLON
PRESENTATION : Voilà qui peut paraître étrange tant les médias nous parlent d’Israël. Mais les raisons du conflit sont-elles claires ? Israël : terre sans peuple pour un peuple sans terre ? Démocratie en légitime défense ou Etat d’apartheid ? Choc des civilisations, conflit religieux ou enjeu pétrolier ? Pourquoi une solution paraît-elle impossible ? Michel Collon a interrogé 20 témoins et spécialistes. Israéliens et Arabes, juifs et musulmans, Européens et Américains. Chacun éclaire une question (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Lorsque l’on tente, comme ce fut le cas récemment en France, d’obliger une femme à quitter la Burqa plutôt que de créer les conditions où elle aurait le choix, ce n’est pas une question de libération mais de déshabillage. Cela devient un acte d’humiliation et d’impérialisme culturel. Ce n’est pas une question de Burqa. C’est une question de coercition. Contraindre une femme à quitter une Burqa est autant un acte de coercition que l’obliger à la porter. Considérer le genre sous cet angle, débarrassé de tout contexte social, politique ou économique, c’est le transformer en une question d’identité, une bataille d’accessoires et de costumes. C’est ce qui a permis au gouvernement des Etats-Unis de faire appel à des groupes féministes pour servir de caution morale à l’invasion de l’Afghanistan en 2001. Sous les Talibans, les femmes afghanes étaient (et sont) dans une situation très difficile. Mais larguer des "faucheuses de marguerites" (bombes particulièrement meurtrières) n’allait pas résoudre leurs problèmes.

Arundhati Roy - Capitalism : A Ghost Story (2014), p. 37

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.