RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Sainte Delphine d’Arc et Hollande Cauchon

Quand Delphine Batho, face à la presse qui la mitraille et jacasse, attend le silence pour lancer ses scuds, personne ne se doute encore de ce qui va arriver. On lui a fait une réputation d’incapable et d’enquiquineuse et le fait d’avoir refusé de s’incliner devant Cochonou Ayrault ne lui vaut même pas une médaille.

Elle a un peu, blonde et transparente, un air préraphaélite de martyre qui au moment d’être décapitée saute, à la kung fu, au milieu des ennemis et, avant de s’envoler, inatteignable, leur découpe sur le front, à la manière de Zorro, la marque de l’infâmie.
Du grand art.

Si vous n’avez pas écouté la conférence de presse de sainte Delphine, je vous conseille de le faire car on passe de l’incrédulité à l’émotion, quand on est de gauche, la vraie gauche, en se disant : « Putain, la claque qu’elle leur met ! »

Et avec élégance, clarté, intégrant aussitôt la liste des politiques qui font de la politique et ont un honneur qu’ils ne sacrifient pas à leur carrière.

Twitter et facebook vont aussitôt s’enflammer et rapporter, comme ces pigeons d’autrefois qui volaient au-dessus des lignes ennemis, les plus belles flèches décochées et mortelles. Car n’en doutons pas, ce qui a été dit a ravagé la réalité d’un pouvoir fauxcialiste qui s’imaginait resserrer les rangs et a créé des fosses encore plus béantes.

Le plus terrible est là : C’est Philippe Crouzet, directeur de Vallourec, boîte qui produit des tuyaux pour fracturer les roches, qui , plusieurs jours avant le limogeage de Batho, a dit, lors d’une réunion aux Etats-Unis qu’il avait obtenu sa peau et qu’elle n’allait pas tarder à décamper..

Déjà la nouvelle n’est pas très bonne qui présente ce Cauchon d’Hollande à genoux devant le lobby de la fracturation hydraulique.

Mais quand certains, mieux informés que d’autres, rapportent aux twittos que la femme de Philippe Crouzet est Sylvie Hubac, la directrice de cabinet de Hollande, là, la coupe est pleine.

(Il est évident, qu’écrivant ceci, je joue le jeu car qui ne sait que notre pays n’est plus un pays, que les Etats-Unis, qui nous ont à moitié dans la gueule, s’apprêtent à déglutir définitivement nos plumes, qu’ Hollande n’est qu’un sbire qui reçoit des textos le matin et les applique le soir, pauvre France, pauvres Français vivant sous un gouvernement d’occupation. Pétain de Hollande ! Cauchon, aussi, lui va bien. Mais n’en doutons pas, dans la galerie des traîtres, Flamby aura une place de choix.)

Oui, j’aime bien comparer Batho à jeanne D’arc car ne s’agit-il pas pour nous de bouter les lobbys amerloques hors de France en un temps où la gauche, la vraie, est aussi efficace et énergique que Charle VII. (Je parle ici des fauxcialistes qui sont comme des poulets dans un enclos, se doutant bien qu’on va les égorger mais ne voulant pas remettre en cause leur label « poulet du Roi ». Les autres poulets de la ferme Mélenchon, moins chic, qui courent dans les champs leur paraissent plus populaires, peu fréquentables et leurs cris : « Sortez, venez avec nous, vous allez être égorgés ! », les laissent encore dubitatifs, leurs becs plongés dans leurs grains aux hormones.)

J’ai trouvé une manière d’appeler le Fn très drôle, que je vais adopter, « les dédiabolisés » ! Et elle leur convient parfaitement car on imagine Dracula en tenue d’enfant de chœur avec la queue fourchue qui dépasse, l’œil rouge et la bave aux dents.

Donc, on nous dit, que les dédiabolisés progressent, ce qui ne nous étonne pas, car c’est la politique des fauxcialistes qui veulent anéantir l’Ump pour se retrouver obligatoirement devant les dédiabolisés qu’ils rediaboliseront pour leur passer devant.

Il faut dire qu’en matière de stratégie, le pape Hollande Cauchon, on l’a vu avec l’affaire Snowden est brilant et conduit ses équipiers dans une fosse à purin dont ils mettront quelques générations avant de se remettre.

Et qu’ils n’aillent pas nous dire que, grâce à eux, la justice règne sur notre pays, les comptes de Sarkozy ayant été invalidés par le conseil constitutionnel. On assiste devant nos yeux ébaubis, à une guerre des clans entre le clan DSK, qui décapité n’en continue pas moins sous la houlette de Valls-Moscovici-Hollande-Cauchon à opérer et le clan Sarko qui vient de se prendre une énorme gamelle.

Quelle va être la réponse du clan Sarko ?

Un coup d’Etat à l’Egyptienne ? L’armée, il y a quelques mois, n’avait-elle pas exprimé son ras-le bol de se voir anéantie à petits feux ?

Mais il faut dire que pour l’Otan, Hollande-Cauchon est très efficace, encore plus efficace que Sarko. Qu’il a cette servilité des parvenus qui, étant enfin admis dans les conseils de la souveraineté, sont prêts à mille fois plus de crimes pour être enfin considérés chez les grands.

Mais parfois, Jeanne d’Arc…

Alors, la gauche, la vraie gauche mais plus encore les Français , les vrais Français , vous allez le faire ce front citoyen indépendant des partis, constitués simplement d’esprits démocratiques unis au pied des lourdes portes du Mordor ?

Hier, Mme Batho, vous avez été aussi claire qu’une source. On avait soif de ça.

Vraiment merci.

Ariane Walter

EN COMPLEMENT

URL de cet article 21305
  

La Désobéissance éthique, par Élisabeth Weissman
Bernard GENSANE
Le livre d’Élisabeth Weissman fait partie de ces ouvrages dont on redoute de poursuivre la lecture : chaque page annonce une horreur, une bonne raison de désespérer, même si, de ci delà , l’auteur nous concède une ou deux flammèches d’espoir. Un livre de plus qui nous explique magistralement, avec rigueur et humanité, pourquoi et comment la classe dominante française met à mort l’État, les valeurs républicaines, la citoyenneté, la solidarité, la société au sens classique du terme. Préfacé par ce grand (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"On pourrait penser qu’un pays qui peut équiper chaque flic comme un soldat pourrait équiper chaque médecin comme un médecin"

Jeff Bercovici

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.