Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Sur un assouplissement

Hier, lundi 18 novembre, le Secrétaire d’État (autrement dit le ministre des Affaires étrangères) des États-Unis a déclaré que "l’établissement de colonies de civils israéliens en Cisjordanie n’est pas en soi contraire au droit international". Autrement dit, il entérinait la colonisation rampante des Israéliens dans cette région et préparait le terrain à une éventuelle reconnaissance de l’annexion de la Cisjordanie par Israël de la part des États-Unis.

Cela constitue un changement complet de la politique étasunienne à l’égard d’Israël (mais, surtout, à l’égard des Palestiniens et du monde arabe) car, jusqu’à présent, malgré les préférences affichées du gouvernement Trump pour Israël (transfert de l’ambassade U.S. à Jérusalem, reconnaissance de l’annexion du plateau du Golan), ce gouvernement n’avait pas osé aussi cyniquement franchir le pas.

Mais ce sur quoi je veux faire porter mes remarques est le titre du Dauphiné Libéré, du Républicain lorrain et du Progrès (repris d’une même mouture ?) : "Washington assouplit sa position sur les colonies israéliennes". [J’ai graissé le verbe].

Remarque 1. Le verbe assouplir a pour synonymes adoucir, amender, apprivoiser, atténuer, corriger, délier, lénifier, polir... Or, la connotation de ces verbes suggère la douceur, l’atténuation, la suppression des raideurs, et, lorsqu’ils se rapportent aux relations humaines, l’indulgence, la compréhension, la clémence, l’empathie. D’où vient alors l’impression que quelque chose cloche dans la formulation ?

Remarque 2. Ce qui cloche, c’est que cette "souplesse" à l’égard d’Israël devient, corrélativement, une "raideur" à l’égard des Palestiniens. Elle leur signifie : "Ces territoires de Cisjordanie, dont vous revendiquez la légitime possession, nous, gouvernement des États-Unis, proclamons qu’ils ne sont pas à vous. Que vous les réclamez à tort et en violation du droit international qu’en l’occurrence nous incarnons." Ce qui implique une répression accrue par l’armée et la police israéliennes des manifestants et résistants palestiniens, mais aussi davantage d’expropriation de Palestiniens, davantage d’interdictions de construire, davantage de démolitions de maisons palestiniennes, davantage de contrôles aux check-points, etc. Et davantage de vétos étatsuniens aux Nations Unies contre les résolutions internationales condamnant Israël. Bref, davantage de dureté, davantage de raideur à l’égard des Palestiniens.

Remarque 3. L’emploi de ce verbe "assouplir" révèle, "en creux" la position à partir de laquelle se place, implicitement, le rédacteur du titre : celle du gouvernement israélien. En effet, si Washington "assouplit" sa position, c’est que cette position, jusque là, était considérée par ce rédacteur comme trop raide, trop intransigeante, trop sévère, trop intolérante à l’égard du gouvernement israélien. Ce qui est pour le moins curieux ! En effet, alors que, depuis des décennies, tous les gouvernements des États-Unis ont pour le moins été indulgents, voire laxistes, voire complices à l’égard des gouvernements israéliens, le gouvernement Trump l’a été plus que tous les autres réunis ! De quelle "souplesse" parle-t-on ?

Remarque 4. Ce n’est pas la première fois que, par les journalistes (ou par les politiciens de droite, ou par le patronat), le verbe assouplir, ou les noms ou adverbes évoquant la même réalité (souplesse, assouplissement) sont, en matière économique et sociale, utilisés à contre-emploi : "le patronat réclame un assouplissement des règles de licenciement", "le MEDEF et la CGPME plaident pour davantage de souplesse dans la détermination des horaires de travail par les chefs d’entreprise", etc. Or, chaque fois, cette souplesse, cet assouplissement, se traduisent par davantage de dureté, de contrainte, de pénibilité pour les salariés. A savoir, des horaires plus longs, des licenciements plus brutaux, des indemnisations du chômage plus mesquines, etc.

URL de cet article 35451
   
Même Thème
Interventions (1000 articles).
Noam CHOMSKY
à l’occasion de la sortie de "Interventions", Sonali Kolhatkar interview Noam Chomsky. Depuis 2002 le New York Times Syndicate distribue des articles du fameux universitaire Noam Chomsky, spécialiste des affaires étrangères. Le New York Times Syndicate fait partie de la même entreprise que le New York Times. Bien que beaucoup de lecteurs partout dans le monde peuvent lire des articles de Chomsky, le New York Times n’en a jamais publié un seul. Quelques journaux régionaux aux Etats-Unis (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre.

Karl Marx


"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.